Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 août 2010

Tous derrière le Parlement, une véritable mascarade !

image-bat2.jpg

http://www.one-city.eu/

Qui ne songe à défendre le parlement Européen à Strasbourg. Son départ serait une catastrophe pour la Région. Une association locale a été crée dans le seul but de promouvoir une Europe polycentrique dont la représentation parlementaire ne serait plus située qu’à Strasbourg.

Jusque là rien à dire.

Un jour la triste nouvelle d’un possible départ de nos chers Parlementaires parvint à l’ouïe de jeunes Picards qui, n’écoutant que leur courage, ouvrirent un site en 23 langues pour la défense du lointain Parlement.

Pourquoi diable se lancer dans pareille aventure lorsqu’on habite à une heure de Bruxelles ? Pourquoi relever le défi d’une pétition suédoise ‘‘Cecilia Malmström’’ qui avait obtenu 1 200 000 signatures en faveur du Parlement dans la capitale belge ? Pourquoi de lointains Hasebock volaient-ils au secours de notre belle Alsace ?

Pour obtenir la réponse il suffit de contacter les auteurs, Pierre SAVREUX, Fabrice HINSCHBERGER - et Brigitte FOURE, Maire d’Amiens de 2002 à 2007 - ...ou de visiter leur site www.one-city.eu !

Un tel exemple aurait du nous enchanter, nous faire rêver, nous ouvrir aux bienfaits de la fraternité et de l’entraide avec l’espoir de mobiliser de la sorte toutes les Régions de France et de Navarre !

Tous les Alsaciens auraient du signer la pétition de ces gentils Hasebocks. Chaque épicier, bourgmestre ou marchand de sommeil aurait du dérouler le tapis rouge en remerciement de cette attention fort utile en ces temps difficiles !

Mais point du tout. Rien de tout cela.

L’Alsacien seul vaincra, nenni ma foi … en s’accrochant à l’accord d'Edimbourg comme une patelle à son rocher !

Plus triste, tu meurs !!!

En octobre 2008, One-City comptait 1 700 signatures … il en compte aujourd’hui 5 071 … contre 1 266 544 pour ‘‘ oneseat.eu ’’ de Cecilia Malmström !

J’avais oublié que nous ne sommes que 1 820 000 Elsasser !

Aint Wànderer

13:31 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parlement, europe, europa

Marcus Obrecht, nouveau pionnier dans l'Eurodistrict

 

m-obrecht-2-72-dpi.jpgPremier secrétaire général de l'Eurodistrict depuis le 1er août, Marcus Obrecht âgé de 42 ans, professeur à l'Université de Fribourg-en-Brisgau a été nommé parmi 102 autres candidats, pour ses nombreuses implications dans la coopération franco-allemande.

Il a notamment écrit une thèse comparative entre les deux parlements nationaux, il s'est largement investi dans le réseau Eucor et a également travaillé sur un processus de concertation publique dans l'Eurodistrict.

Il devrait être l'un des piliers pour l'élaboration de nouveau projets dans l'Eurodistrict, ou selon les mots de Roland Ries, président et de Frank Scherrer, vice-président, il « permettra à l'Eurodistrict de passer à la vitesse supérieure».

Franziska Heintz, coordinatrice de projets au Forum Carolus

L'Eurodistrict s'étoffe davantage avec le sport !

Un nouveau souffle (sportif) est donné du côté de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau avec l'inauguration de la nouvelle piste inauguration.jpgcouverte d'athlétisme à Offenbourg.

La construction n'a duré qu'un an, signe d'un travail déterminé et véloce entre la ville Offenbourg, la Ligue d'athlétisme de l'Ortenau, et la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS).

A l'image d'une première pierre posée -prémices d'une coopération franco-allemande forte dans le domaine du sport- le hall est doté d'un équipement moderne et est mis à la disposition des athlètes de la CUS et de l'Ortenau.

« Il n’est pas de gloire plus grande pour un homme que de montrer la légèreté de ses pieds et la force de ses bras… » Homère

Franziska Heintz, coordinatrice de projets au Forum Carolus

 

18 juillet 2010

Ein Europahaus für Strasbourg

 

union_européenne.jpg Die Projektgruppe für ein Europahaus tagte am 9. Juli im Sitzungsgebäude der CUS, um sich im Beisein von Olivier Bessin, Thierry Coltier und Alain Genel über die Fortschritte dieses Projekts auszutauschen. Wo dieses Europahaus einmal stehen soll, ist noch nicht entschieden.

Die Teilnehmer der Projektgruppe betonten noch einmal die Wichtigkeit und Notwendigkeit eines solchen Projektes. Das Europahaus ist gedacht als ein Ort der Begegnung und des Austauschs, ein Ort, der den verschiedenen europäischen Kulturen und ihren Visionen von Europa offenstehen sollte. Für Franzosen und Deutsche, die mittlerweile auf eine jahrzehntelange Zusammenarbeit zurückblicken können, ist solch ein Projekt von größtem Interesse. Um dieses Projekt zu verwirklichen, sind aber auch das Interesse und das Engagement der anderen europäischen Nationen und der entsprechenden Institutionen erforderlich. Strasbourg ist auf Grund seiner geografischen Lage und der Tatsache, dass wichtige europäische Institutionen hier ihren Sitz haben, eine ideale Stadt für solch ein Projekt.

Ein zentraler Aspekt ist auch die « attraktive » Gestaltung dieses Europahauses, das so zu einem Anziehungspunkt für Hunderttausende von Besuchern und Besucherinnen pro Jahr werden könnte.

Eine wichtige Rolle spielt natürlich das, was den Besuchern und Besucherinnen in den Räumen des Europahauses geboten wird, aber genauso wichtig ist auch die architektonische Gestaltung und ihre Symbolfunktion. Das Gebäude sollte die Modernität Europas, seine Vielfältigkeit und sein gemeinsames Streben widerspiegeln.

Eine weitere Idee ist, die Symbolkraft des Rheins miteinzubeziehen und die Möglichkeit zu schaffen, Besucher und Besucherinnen mit Schiffen zum Europahaus zu bringen.

Ein Europahaus, das zu einem Ort der Begegnung und des Austauschs für Besucher und Besucherinnen aus ganz Europa wird, könnte so zur Verwirklichung dessen beitragen, was der große Europapolitiker Jean Monnet gefordert hat : es geht nicht darum, Koalitionen zwischen Staaten zu stiften, sondern Verbindungen zwischen Menschen zu schaffen.

Teilnehmer und Teilnehmerinnen :

  • Olivier Bessin, Bereichsleiter Europäische und Internationale Beziehungen der Stadt

    Strasbourg

  • Thierry Coltier, Direktor, Kanopée Consultants

  • Alain Genel, Kanopée Consultants

  • Klaus Schumann, ehemaliger Leiter des Generaldirektorats für politische Fragen des Europarates

  • Claire-Zoë Koenig, Referentin für interkulturelle Beziehungen

  • Michel-Mattoug, Professor an der Universität Strasbourg, Vizepräsident der APR

  • Henri Mathian, Präsident der Projektgruppe für das Europahaus

  • Alexis Lehmann, Projektleiter Rhino und Eurodom

  • Christine Metzger, Vizepräsidentin des Propeller Club International

Von Franziska Heintz, coordinatrice de projets au Forum Carolus