Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 janvier 2007

"Faire entendre la voix de ceux qui ont dit oui"

Les ministres ou secrétaires d'Etat aux affaires européennes des dix-huit pays qui ont ratifié le traité constitutionnel se sont réunis, vendredi 26 janvier à Madrid, pour en défendre la substance. L'initiative de la rencontre vient de l'Espagne et du Luxembourg, les seuls qui aient fait approuver le texte par référendum.

medium_miguel_angel_moratinos.jpgVoici quelques déclarations  des personnalités politiques présentes, tirées d’un article du Monde de Thomas Ferenczi et Rafaële Rivais et d’un article de l’agence Reuters :

"En résumé, le traité constitutionnel est, malgré ses défauts, un document magnifique qui répond bien aux besoins de l'Union et de ses citoyens", a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos (à gauche).medium_nicolas_schmit.jpg

"Nous ne voulons pas que ceux qui ont dit non enferment le processus autour du non", a déclaré à l'agence Reuters le ministre luxembourgeois, Nicolas Schmit (à droite), qui copréside la réunion. Celle-ci, a-t-il ajouté, est "une démarche positive pour rappeler que l'Europe a besoin d'une réforme en profondeur et qu'à ce stade la meilleure réforme est celle proposée par le traité constitutionnel."