Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 octobre 2009

Un hall d'athlétisme commun à Offenburg et à la Communauté urbaine de Strasbourg

La première construction illustrant la coopération en matière d'équipements sportifs au sein de l'Eurodistrict Strasbourg - Ortenau ouvrira ses ppose_premiere_pierre_salle_athelisme.jpgortes au cours de l'année 2010. Ce hall d'athlétisme commun à Offenburg et à la Communauté urbaine de Strasbourg permettra aux athlètes alsaciens et badois de poursuivre leur entraînement sans avoir à parcourir les 80 km qui les séparent aujourd'hui des infrastructures les plus proches, situées à Karlsruhe et à Vittel.

Madame Edith Schreiner, maire d'Offenburg et Monsieur Jacques Bigot, président de la Communauté urbaine de Strasbourg ont donné le premier coup de pelle symbolique mercredi 16 septembre 2009.

Cet exemple de coopération est l'illustration de la volontée qu'ont les élus de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau pour développer des projets communs.

13 octobre 2009

Assemblée Générale du Forum Carolus du samedi 3 octobre 2009

L'Assemblée Générale du Forum Carolus s'est déroulée le samedi 3 octobre dernier à l'Institut des Hautes Etudes Européennes de Strasbourg.

Monsieur de Grossouvre a introduit l'Assemblée Générale. Après avoir rappelé l'ordre du jour il nous a présenté les cinq intervenants qui ont animé cette rencontre.

Madame Marjorie Lecerf, reponsable du Master Transfrontalier à L'Ecole de Management de Strasbourg a présenté le contenu de ce Master nouvellement crée, inauguré par 12 étudiants en septembre 2009.

Madame Catherine Sarraco a présenté le projet que l'Ecole d'Architecture de Strasbourg prépare: un Master trinational.AG Carolus 3 oct 09.JPG

Monsieur Yves Bisch, historien, spécialiste de l'histoire de l'Alsace nous a présenté un de ses ouvrages. Il nous a également parlé de la préparation d'une exposition sur les langues d'Alsace, initiée par le Conseil général du Haut-Rhin et qui sera hébergé par l'Ecomusée d'Ungersheim. Parallèlement à cela Monsieur Bisch projette de publier un ouvrage sur les langues en Alsace.

Madame Sonia Pelletier-Gautier, professeur d'histoire-géographie à Guebwiller a exposé son travail d'érudition sur l'inquisition en Alsace au XIVe siècle: y sont mis en lumière les rapports des pouvoirs, du religieux, de la politique.

Monsieur Philippe Nuss, directeur de l'Institut de mathématiques à l'Université de Strasbourg a résumé la partie de l'ouvrage collectif sur l'Eurodistrict qu'il a rédigé.

Toutes ces contributions étaient fort enrichissantes et de grande tenue; elles rendent bien compte de l'esprit du Forum Carolus: à partir de réflexions sur la culture de la région, projetter des possibles pour son fonctionnement. Cette Assemblée générale a une fois de plus montré que le Forum Carolus permettait de réunir des personnes d'horizons divers (33 participants) dans un esprit prospectif et une atmosphère chaleureuse et conviviale prolongée autour d'un buffet.

                     Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

06 octobre 2009

Les Journées de l'architecture

La 9ème édition des Journées de l'architecture se tiendra du 02 octobre 2009 au 31 octobre 2009 à Baden-Baden, Basel, Colmar, Freiburg, Hjournees-architecture-2009-strasbourg-visite-batorama.jpgaguenau, Karlsruhe, Mulhouse, Offenburg, Schiltigheim, Sélestat, Strasbourg et Wiwersheim.

Entre les Vosges, la Forêt-Noire et le canton de Bâle des conférences, des tables rondes, des expositions sont proposées au grand public pour découvrir l'architecture d'aujourd'hui et de demain.

25 septembre 2009

La politique migratoire et l'Union Européenne

Drapeau européen.jpgL' association Espaces Dialogues organise le mercredi 30 septembre 2009 à 18h30 à la maison des associations, 1a place des Orphelins à Strasbourg, une conférence débat: "La politique migratoire de l'Union Européenne un cruel paradoxe".

Ce débat sera animé par Monsieur patrick Dollat, Maître de conférences à l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg et spécialiste des questions européennes.Mercredi 30 septembre à 18h30.pdf

23 septembre 2009

Table ronde, l'Emploi grand format

 

La Maison de l'Emploi Strasbourg-Ortenau a organisé le vendredi 11 septembre 2009 dans le cadre de la Foire Européenne, une Table ronde sur l'emploi transfrontalier.

Cette rencontre a rassemblé différents acteurs économiques implantés sur les deux rives du Rhin. Le débat était animé par Madame Eckle, journaliste dans une radio du Bade-Wurtemberg.

Madame Trautmann, vice-présidente de la Maison de l'emploi, par ailleurs vice-présidente de la CUS et députée européenne a d'abord brièvement défini la Maison de l'emploi: "C'est une petite structure que les collectivités soutiennent, elle doit permettre la convergence en matière d'emploi [...] et se trouve reliée à l'Agentur für Arbeit d'Offenburg".

La Table ronde aAgentue für Arbet Kehl.jpg été organisée autour de trois mini débats entrecoupés du film "Jobs Story" (documentaire réalisé par la Maison de l'emploi).

Le premier débat réunissait Monsieur Piatscheck, chef du personnel et du service social chez BSW Badische Stahlwerke GMBH, Monsieur Lott, dirigeant d'une entreprise développant des logiciels dans le domaine des services en ligne ainsi que Monsieur Schmidt, DRH d'Europa Park. Les trois chefs d'entreprise se sont accordés à dire que la connaissance de la langue et de la culture du pays sont indispensables aux salariés français travaillant en Allemagne et vice-versa.

Le second débat regroupait Madame Calderoli, vice-présidente de la Maison de l'emploi et vice-présidente de la Région Alsace, Monsieur Haller, représentant du Conseil Général à la Maison de l'emploi, Monsieur Zerr, président de la Maison de l'emploi et président de Coop Alsace ainsi que Monsieur Stalter, président de la Chambre des Métiers d'Alsace; ils ont débattu de l'apprentissage. Les quatre intervenants sont convaincus que l'insertion en entreprise est d'autant mieux réussie qu'elle passe par l'apprentissage; ce type de formation est plus pratiqué en Alsace qu'ailleurs en France. En Allemagne il constitue un des piliers de la formation des jeunes. Les stages en Allemagne et en Suisse devraient se dévélopper d'avantage pour permettre aux apprentis de s'ouvrir à d'autres cultures d'entreprises et de travailler par la suite de part et d'autre du Rhin.

L'intérêt de la coopération franco-allemande en matièe d'emploi a été au centre du troisième débat. Il réunissait Madame Trautmann, Monsieur Benz, qui représentait Monsieur le Landrat Scherrer, ainsi que Monsieur Hammes, chef d'entreprise dans l'Ortenau Kreis. Ils ont tous insisté sur la nécessité d'un effort commun pour renforcer cette coopération. Une coopération qui est primordiale lorsque l'on connait l'importance du travail transfrontalier, presqu'exclusivement en direction de l'Allemagne. Pourquoi ce déséquilibre? La question a été posée par Madame Eckle à Madame Trautmann. Pour la vice-présidente de la Maison de l'emploi, les conditions salariales et de travail sont pour beaucoup de métiers meilleures en Allemagne (par exemple: plus grande proximité entre les salariés et les dirigeants d'entreprise, plus d'initiatives laissées aux salariés).

Madame Trautmann souhaite une harmonisation de la législation du travail des deux côtés du Rhin pour favoriser une réelle coopération entre nos deux pays en matière d'emploi.

 

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

20 septembre 2009

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, une préoccupation gouvernementale

GECT.jpg Michel Mercier, ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire est venu le 17 septembre dernier à Strasbourg  signer le contrat Ville, Etat, Région, destiné à soutenir la vocation photo Mercier.jpgeuropéenne de la ville.

 

Monsieur Michel Arnould, journaliste à "L'Alsace" a interrogé le Ministre et lui a notamment explicitement demandé, ce qu'il comptait faire pour améliorer la vie quotidienne transfrontalière, qui comme il l'a souligné: "reste difficile en raison des barrières administratives [...]". Monsieur Mercier a répondu: "Cette question est inscrite à l'ordre du jour du prochain conseil des ministres franco-allemand qui se tiendra après les élections en Allemangne. J'ai l'intention de donner un coup de booster important à ce sujet. En particulier en ce qui concerne l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau pour faire un groupement européen de coopération transfrontalière [...].

C'est le 17 octobre 2005 qu'est né l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau par la signature de la convention du même nom. L'objectif étant de fonder une gouvernance transfrontalière innovante. La réponse de Monsieur Mercier rejoint ce qu'a exprimé le Landrat Scherrer lors de la Table ronde sur l'Eurodistrict du 3 septembre dernier: à savoir créer un Eurodistrict fort et dynamique s'inscrivant dans la logique des groupements de coopération européenne territoriale.

Les ministres français et allemands reportent les discussions sur l'Eurodistrict à l'après 27 septembre prochain (élections au Bundestag), c'est dire l'importance que les deux gouvernements accordent à cette question.

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

 

17 septembre 2009

Portes ouvertes à la Cour européenne des droits de l'Homme

Le 20 septembre 2009, à l'occasion des journées européennes du Patrimoine la Cour européenne des droits de l'Homme ouvrira ses portes au public de 09h à 18h.IG44S9CAS7PJ6VCAKJYOGSCA1EFLZLCAJ91CMFCAAMMJYWCEDH.jpg

Elle marque de cette manière deux anniversaires importants: les 60 ans du Conseil de l'Europe et les 50 ans de la Cour européenne des droits de l'Homme.

15 septembre 2009

Rheinfest - Fête sur le Rhin

Rheinfest 2.jpgLe vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 septembre 2009 aura lieu la Fête sur le Rhin - Rheinfest au Jardin des Deux rives, au coeur de l'Eurodistrict.

Pendant ces journées les villes de Strasbourg et de Kehl proposeront différentes animations au public. Pour la première année, la Rheinfest a été conçue en concertation franco-allemande. Les années passées, le vaste côté français était très calme par rapport aux activités populaires Isabelle Grussenmeyr.jpgproposées par la rive droite...

On se souvient même d'une Rheinfest avec un festival country sur la rive gauche! (sans commentaire)

Cette année les organisateurs du festival Summerlied ont été le (discret) partenaire de la ville pour organiser une Rheinfest festive et populaire. Durant le dernier festival Summerlied, le Forum Carolus était partenaire du festival et organisait les rencontres quotidiennes avec la presse et les artistes. M. Mathieu Cahn, adjoint au maire de Strasbourg, est l'organisateur pour la ville de cette Rheinfest nouvelle version...

Photo de droite: Isabelle Grussenmeyer (au programme de la Rheinfest)

plaquette_rheinfest.pdf 

13 septembre 2009

Discours de Monsieur Roland Ries lors de l'inauguration de la foire européenne à Strasbourg

MiRocard.jpgMonsieur Michel Rocard a inauguré le 4 septembre dernier la foire européenne de Strasbourg. Il a également ce même jour donné une conférence à l'ITI-RI intitulée:"Changements climatiques et coopération EU-Russie en Arctique".

Lors de l'inauguration de la foire européenne, Monsieur Roland Ries, Maire de Strasbourg a tenu un discours dans lequel il a notamment rendu hommage à Adrien Zeller:

"Il y a à peine deux semaines, le samedi 22 août, Adrien Zeller nous quittait prématurément, au moment même où il semblait se rétablir après son accident cardiaque du 14 juillet. Ce départ inattendu prive l'Alsace d'un de ses plus ardents défenseurs et laisse dans le paysage politique alsacien, mais aussi français et européen, un grand vide. Nul plus que lui n'a incarné les valeurs de la décentralisation et de la régionalisation et, bien sûr sa voix va nous manquer dans le grand débat qui s'ouvre sur l'avenir de nos institutions territoriales. (suite du discours sur:le blog de Philippe Bies)

 

12 septembre 2009

Table ronde de l'Eurodistrict du 3 septembre 2009

IMG00014.jpgLe 3 septembre 2009 s'est tenue la Table ronde de l'Eurodistrict à Kehl en présence de Monsieur Scherer, Landrat de l'Ortenau Kreis, ainsi que des deux Présidents du Bürger Forum Citoyen:Yveline Moeglen et Bernd Hatesuer.

A cette occasion, l'objectif du Bürger Forum Citoyen a été rappelé:créer une "plate forme" d'échanges entre les citoyens d'un côté et les administrations ainsi que les instances politiques de l'autre.En somme, faire réussir un Eurodistrict décidé par les élus mais aussi choisi par les citoyens.

Monsieur le Landrat Scherer (en fonction depuis novembre 2008) a insisté sur le fait que cet organisme ne peut être un organisme vivant sans les citoyens qui le composent.

Il a également souligné que dans un avenir proche, la présidence de l'Eurodistrict changera tous les deux ans.Le Conseil d'Administration sera composé de 10 à 14 membres.Une plus grande transparence, signe de confiance, sera également instaurée puisque les séances du Conseil seront ouvertes à tous et les décisions seront prises à la majorité simple.Cette structure devrait coûter entre 50 cents et 1 euro à chaque citoyen de l'Ortenau Kreis.

La participation des citoyens y sera préconisée.Ces derniers codécideront, coopérerons à l'élaboration d'idées,à la prise de décisions...

Ceci s'inscrit dans la logique des groupements de coopérations européennes territoriales existant déjà à Freiburg-im-Breisgau où, par exemple, le budget de la ville est en quelque sorte codécidé par les citoyens.

Une facette cruciale de ce projet est: l'information de  tous les citoyens de leur pouvoir de codécision.

Monsieur le Landrat Scherer a également insisté sur l'identité que doit se forger l'Eurodistrict.

Les villes de Strasbourg et de Kehl devront se compléter sur différents points (la culture, la langue, les infrastructures), ce qui engendrera une meilleure coopération et des échanges plus intenses entre les deux bords du Rhin.

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

 

10 septembre 2009

"Les dilemmes de l'Inquisiteur" par Sonia Pelletier-Gautier

 

                "Les Dilemmes de l'Inquisiteur"( éditions Pierregord)                    

  Préface d'Eric de Clermont-Tonnerre, président du Directoire des éditions du Cerf

                            Tome 1," Le Soufre et l'Encens", sept. 2008,

                            Tome 2,"L'Inquisiteur et la Sorcière", sept. 2008,

                             Tome 3," Le Brasier de l'Imparfaite", sept.2008,

                                             20 euros chaque volume.

   -Grand prix de l'Académie des Sciences, Lettres et  Arts d'Alsace 2009- 

Livre.jpgRésumé: En octobre 1489, les dominicains de Guebwiller accueillent dans leurs murs le prieur provincial de Teutonie Jacques Sprenger, également célèbre théoricien et praticien de l'inquisition.Venu spécialement de Cologne, il confie au prieur conventuel Ulrich Bichwiller la mission de confondre Christine Fritz, une des six filles de l'aubergiste du "Pas du Lévrier", que la rumeur accuse de sorcellerie, cette nouvelle hérésie de la fin du siècle. Ulrich Bichwiller va utiliser tous les moyens dont il dispose pour accomplir cette tâche, tout en gérant les problèmes internes à son couvent.Occupée par la préparation des noces de Marie, la fille aînée, la famille Fritz ne soupçonne pas un seul instant l'enfer qui l'attend.

Avec l'aide du seigneur de Murbach,Bichwiller instruit le procès avec méthode et intégrité, appliquant à la lettre les règles de l'inquisition, notamment pour l'usage éventuel de la torture.Versatile et divisée, tour à tour haineuse et compatissante, la population voit avec angoisse monter la famine et les loups entrer dans la ville. Ni les mesures du Conseil urbain ni les prières ne peuvent arrêter le fléau, aggravé par l'arrivée de la peste. Jusqu'alors estimée et sans histoire, la famille Fritz, mise en cause par l'inquisiteur et montrée du doigt pour avoir engendré une sorcière, est inexorablement aspirée par la spirale du malheur que plus personne ne peut maîtriser; le départ du fils Thibault pour Saint-Jacques de Compostelle n'est qu'un prélude à une longue série de souffrances.

Perdant peu à peu ses repères, la famille Fritz se désagrège, chacun suivant son propre destin, parfois tragique parfois porteur d'espoir.Ulrich Bichwiller, hanté par le procès, est aux prises avec sa conscience; il cherche sa vérité de Strasbourg à Cologne, en quête d'un signe divin qui sans cesse se dérobe. Tenaillé entre les idées nouvelles et la tradition de l'Eglise, comment réagira-t-il devant les "plaies de Dieu" qui baignent son époque? Saura-t-il se mettre au service des autres, au mépris des honneurs et du pouvoir?

Critique: "Les Dilemmes de l'Inquisiteur" se déroulent d'octobre 1489 à août 1490, à l'aube de l'humanisme rhénan. A l'aide notamment du célèbre ouvrage "Le Marteau des sorcières" des frères prêcheurs Jacques Sprenger et Henri Institoris - le passage avéré de Jacques Sprenger au couvent des dominicains de Guebwiller en octobre 1489 a été le point de départ de l'action du roman -, ils mettent en scène l'impact sur toute une société d'un procès en sorcellerie. L'inquisition est traitée essentiellement - mais pas seulement! - du point de vue du juge, Ulrich Bichwiller, permettant ainsi de faire le contrepoint de la vision partisane de l'excellent "Nom de la Rose" d'Umberto Eco, particulièrement hostile aux dominicains. Mais le roman ne porte aucun jugement. Il essai d'apporter tous les éclairages possibles sur la scène du tribunal, laissant au final le lecteur se forger sa propre opinion. Le rôle de l'historien consiste à présenter les faits, pas à les juger. Le procès est donc le fil conducteur de la narration, mais il est aussi et surtout le pretexte à dresser une peinture de la vie quotidienne, des mentalités et de la culture des élites et du peuple dans une petite ville germanique à la fin du moyen âge. De plus, si le roman se situe clairement à une époque donnée, il traite pourtant d'un problème qui reste d'actualité, celui du fardeau que représente pour un homme le fait d'assumer seul la responsabilité de son jugement.

A noter: La trilogie se veut historiquement le plus honnête possible et a pour cadre le Saint Empire romain germanique au 15ème siècle. C'est donc bel et bien tout un pan de l'histoire du Rhin supérieur qui est ainsi révélé. La plupart des personnages ont réellement existé et le contexte historique décrit est sérieusement documenté et validé par le professeur Francis Rapp, membre de l'Institut. Ce dernier a d'ailleurs accepté de rédiger la préface de la trilogie suivante ("Pierre ou le souffle d'une vie") dont le cadre géographique est le même que celui des "Dilemmes de l'Inquisiteur".

L'auteur

Sonia Pelletier-Gautier a poursuivi ses études à l'université Marc Bloch de Strasbourg, se spécialisant dans l'histoire médiévale et régionale, Sonia Peltier.jpgsous la direction du professeur Francis Rapp. A ce titre, elle a écrit de nombreux articles dans des revues spécialisées ou des journaux locaux, et son mémoire de maîtrise "L'Eglise et la vie religieuse à Guebwiller à la fin du moyen âge", a été primé par le Conseil général du Haut-Rhin et publié en 1988 par la Société Savante des Régions de l'Est. Membre de la Société d'Histoire de Guebwiller, elle a participé à la création du musée du Florival (actuellement musée Théodore Deck) et s'est engagée dans de nombreuses fouilles archéologiques dans le Haut-Rhin. Elle est également intervenue au colloque international sur les dominicains en Alsace, organisée en 1994.

Professeur d'histoire-géographie au lycée Théodore Deck de Guebwiller (Haut-Rhin), elle a mené un nombre important de projets pédagogiques, dont l'étude des journaux télévisés, un travail conséquent sur le dessinateur Jean Plantu avec la participation de l'interessé, et sur la découverte des institutions françaises à travers la sécurité routière. Les deux derniers projets cités ont débouché sur des ouvrages et des films documentaires.

08 septembre 2009

Les changements climatiques et la coopération EU-Russie en Arctique

5.jpgVendredi 4 septembre 2009, s'est tenu un débat avec Michel ROCARD sur les changements climatiques et la coopération UE-Russie en Arctique à l'Université de Strasbourg. Ce débat était proposé par Henri de Grossouvre, délégué général du Forum Carolus et par le professeur Eric Maulin (directeur de l'IHEE) en partenariat avec l'ITI-RI (représenté par M. Madjid Bouzar et madame Bianca Polo Del Vecchio), RETE-IHEE (représentée par M. Marcin Kulczyk), le Strasbourg Club International (présidé par M. Bouzar), le Consulat général de Russie à Strasbourg (M. Konstantin Klimovskiy), et l'association Rhin-Volga (notamment représentée par M. Herbert Wehr, membre du bureau et madame Vanessa Brosius).

Monsieur Michel Rocard, nommé par le Président Sarkozy Ambassadeur de France chargé des négociations internationales sur les pôles arctique et antarctique ainsi que Messieurs Wille (représentant permanent de la Norvège auprès du Conseil de l'Europe), Kapyrin (représentant adjoint de la Fédération de Russie auprès du Conseil de l'Europe) et Oldenburg (représentant permanent du Danemark auprès du Conseil de l'Europe) étaient invités. Le débat était animé par monsieur Henri de Grossouvre.

Contrairement à l'Antarctique qui a été déclaré "Terre de sciences et patrimoine commun de3.jpg l'humanité" et qui a fait l'objet d'accord internationaux, l'Arctique est sujet à bien des tensions et discordes. En effet, l'Arctique est ceinturé de près par cinq Etats: la Norvège, la Russie, le Groenland (représenté par le Danemark), le Canada et les Etats-Unis (Alaska).

Cette région du globe va devenir pour l'ensemble des Etats un espace d'importance primordiale dans un proche avenir pour au moins trois raisons:

-Elle recèle d'importantes réserves naturelles, en particulier en hydrocarbures (30% des ressources mondiales en gaz et 30% des réserves de pétrole sur la seule zone côtière russe), accessibles à partir des techniques actuelles.

1.jpg-Elle est en passe de devenir une voie de passage du transport maritime: la réduction de la surface de la banquise du fait du réchauffement climatique permet déjà de racourcir de plus de la moitié les liaisons Europe et Côte Est de l'Amérique. Ainsi pour aller de Londres à Tokyo, les bateaux peuvent réduire leur trajet de 5000 à 8000 km par rapport aux passages par le canal de Suez et le canal de Panama. "Il pourrait ainsi devenir rentable d'exporter le blé par bateau vers l'Asie" (Henri de Grossouvre) 

 -Elle va aussi, toujours avec la disparition de la banquise, voir affluer les flottes de pêche internationales à la poursuite des bancs de poissons qui remontent déjà vers les régions polaires.

L'Arctique est donc une zone du globe où les enjeux geopolitiques, environnementaux et4.jpg géostratégiques se posent avec le plus d'acuité et de manière contradictoire. D'une part, c'est un espace déjà affecté par le changement climatique et qui le subit avec des conséquences négatives: la fonte du pergélisol (sol toujours gelé en profondeur) qui fragilise les infrastructures sur toutes les terres circum-arctique, le réchauffement induit la diffusion de grosses quantités de méthane (gaz à effet de serre). Les zones de pêche sont modifiées en même temps que la circulation maritime est facilitée par la fonte des glaces.

L'exploitation de cet espace risque d'accentuer les effets du réchauffement à l'échelle de la région arctique tout entière. On sait par exemple que la fonte de l'inlandis groenlandais ferait remonter les eaux de 7 mètres partout dans le globe. Il y a donc pour les riverains de l'arctique (la Norvège,le Canada, l'Alaska, le Groenland, la Russie) une nécessité d'utiliser cet espace avec les plus grandes précautions.

Par ailleurs, cet espace aujourd'hui placé sous la coopération des pays qui l'entourent dans le cadre du Conseil Arctique (s'y rassemblent depuis 1996 les cinqs pays riverains, plus l'Islande, la Suède et la Finlande), va subir de plus en plus une pression internationale, tant pour l'accès à ses zones de pêche ou de transport maritime.

8.jpgLes membres du Conseil Arctique n'ont aucun intérêt à voir cet espace s'internationaliser, d'autant que sa configuration géographique tant terrestre (zone d'exclusivité de 200 milles marins) que sous-marine (extension du plateau continental), garanti aux pays riverains une quasi-exclusivité de son exploitation.

Même si monsieur Rocard a souligné la nécessité d'anticiper à travers une reglementation mondiale les questions de sécurité qui se poseront en matière de sécurité du transport maritime ou en matière de gestion des zones de pêche, les réponses des trois représentants de la Russie, de la Norvège et du Danemark ont bien montré la volonté des pays du Conseil Arctique de continuer à restreindre la coopération aux seuls pays riverains. Les réprésentants russe et norvégien se sont félicités de la qualité de la coopération russo-norvégienne dans l'Arctique.

Le débat s'est terminé par quelques questions du public de l'amphithéatre universitaire bondé. Monsieur Rocard a pris le temps de répondre à chacune de ces questions.

Le Forum Carolus et ses partenaires organisera prochainement une suite à la série de débats consacrée à la coopération UE-Russie.

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

Lire l'article sur le débat paru dans le JOURNAL L'ALSACE sous la plume de Michel ARNOULD 

7.jpg

06 septembre 2009

Statut juridique imminent pour l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau...

Logo Eurodistrict.jpgLe maire de Strasbourg, M.Roland Ries, a annoncé il y a quelques jours la création imminente d'une structure juridique pour l'Eurodistrict qui rassemblera le territoire de la communauté urbaine de Strasbourg et de l'Ortenau.

Cet Eurodistrict a vu le jour le 17 octobre 2005 avec la signature de la Convention relative à la création de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.Il est actuellement représenté par deux porte-parole:Roland Ries, Maire de Strasbourg et Günther Petry, Maire de Kehl.

Le projet URBACT "EGTC" sur la gouvernance des agglomérations transfrontalières en Europe a été officiellement lancé mercredi 19 novembre 2008 par Michel Delebarre, lors d'une conférence au Parlement Européen.A cette occasion Madame Nawel Rafik-Elmrini a rappelé que la CUS et l'Ortenau ont signé une convention en 2005 qui a défini les grandes orientations et thématiques de la coopération sur ce territoire et que c'est dans ce contexte qu'est né l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.Elle a souligné que l'Eurodistrict n'est pas uniquement le signe d'une coopération franco-allemande mais bien celui de la construction du territoire commun proche des attentes des citoyens.

Aujourd'hui, Roland Ries a pour ambition de "passer de la coopération à la codécision", pour que cet Eurodistrict devienne un véritable "concentré d'Europe".

L'objectif de ce projet est de créer une gouvernance transfrontalière innovante.Pour ce faire il faudra doter l'Eurodistrict de Statuts et d'une autonomie politique, opérationnelle et financière.

Différents Eurodistrict comme l'Eurometropole Lille-Kortrijk-Tournai (Belgique-France) ou encore l'Ister-Granum EGTC (Slovaquie-Hongrie) sont partenaires de ce projet "EGTC".

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

 

05 septembre 2009

Photo du débat avec Michel Rocard

Michel Rocard 4 sept 09.jpg

Photo du débat d'hier, de gauche à droite: Eric Maulin, Henri de Grossouvre, Michel Rocard, M. Petter Wille (ambassadeur de Norvège)

Photo transmise par Nika Simonova

un compte rendu suivra...

31 août 2009

Débat exceptionnel avec Michel ROCARD:changements climatiques et coopération EU-Russie dans l'Arctique

Invitation débat Michel Rocard vendredi 4 septembre à 17.15.pdfCommuniqué de presse Michel ROCARD.pdf

Rocard arctique.jpgHenri de Grossouvre, Délégué général du Forum Carolus et le Professeur Eric Maulin, Directeur de l'Institut des Hautes Etudes Européennes vous invitent à un débat avec Monsieur Michel Rocard, Ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique ainsi que Monsieur Kapyrin, Représentant permanent adjoint de la Fédération de Russie auprès du Conseil de l'Europe et un représentant diplomatique de Norvège(à confirmer).

Ce débat aura lieu le vendredi 4 septembre 2009 à 17h15 à l'Université de Strasbourg dans l'amphithéâtre de l'ITI-RI au rez-de-chaussée du bâtiment le PANGLOSS (derrière l'aile sud de la faculté de Droit, tram C:arrêt Esplanade).

Michel Rocard, ancien Premier Ministre, a été nommé par le Président Sarkozy, Ambassadeur de France chargé des négociations internationales sur les pôles arctique et antarctique.

Il est également chargé de la mission sur la taxeRocard Sarkozy.jpg carbone et co-préside la commission sur l'emprunt national.

Avec le réchauffement climatique en Arctique, un nouveau visage géopolitique se dessine pour les pays limitrophes. En effet, la fonte des glaces entrainera la possibilité d'exploiter d'importantes ressources énergétiques en raison de gisements de gaz et de pétrole. De plus, ce nouvel espace maritime changera la donne stratégique et militaire et soulèvera la question des transports et de leur réglementation. La navigation en Arctique aura à son tour un impact sur le plan écologique.

Cette rencontre est organisée par le Forum Carolus en partenariat avec l'ITI-RI,le Consulat Général de la Fédération de Russie, l'Association RETE-IHEE, l'Association Rhin-Volga et le Strasbourg International Club.

Le débat sera animé par Henri de Grossouvre et se terminera par les questions du public.logo_rete.jpg

bandeau.jpg

27 juillet 2009

Colloque international sur les langues régionales - 23/25 septembre 2009

La faculté pluridisciplinaire de Bayonne organise les 23, 24 et 25 septembre prochain, en partenariat avec le Conseil de l'Europe, un grand colloque international sur la France et la charte des langues régionales ou minoritaires : "De la charte européenne des langues régionales ou minoritaires à la révision constitutionnelle de 2008 : influences ou convergences?".

Au programme, plus de trois jours d'interventions de la part de spécialistes de la question linguistique, toutes disciplines et tous horizons géographiques confondus. En présence notamment de M. Jean-Pierre MASSIAS, Professeur à l’Université d’Auvergne, et de M. Henri LABAYLE, Directeur du Centre de Documentation et de Recherches Européennes et Professeur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. (Voir ici le programme du colloque & la fiche d'inscription à retourner avant le 18 septembre).

Document1.jpg

Le bilinguisme est une particularité de notre région alsacienne ; il constitue un véritable avantage culturel et économique qu'il s'agit d'encourager. En décembre 2005 a été constitué dans cette perspective au sein du Forum Carolus un groupe de travail bilinguisme présidé par la conseillère régionale Andrée Buchmann.
Le Forum Carolus, dont le bilinguisme est un axe majeur de travail ainsi qu'un principe d'action,
participera au colloque international de Bayonne, après avoir consacré quelques réunions à sa préparation. M. Jean-Marie Woehrling, secrétaire général de la Commission Centrale pour la Navigation sur le Rhin (CCNR) interviendra en tant que représentant du Forum Carolus. M. Gérard Cronenberger, Maire d'Ingersheim et Président de l'Association des Elus du Haut-Rhin, a quant à lui été invité à intervenir par l'intérmédiaire du Forum Carolus.

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

23 juillet 2009

Remaniement ministériel : le nouveau visage de la coopération franco-allemande

3662029685_4eee4108d3.jpgA l'occasion du remaniement ministériel annoncé il y a tout juste un mois par l'Elysée, Pierre Lellouche a pris la tête du Secrétariat d'Etat aux affaires européennes, succédant ainsi à Bruno le Maire après seulement six mois d'exercice. Ce dernier a quant à lui obtenu le portefeuille ministériel de l'Agriculture et de la Pêche.

La cérémonie de passation de pouvoirs s'est déroulée le mercredi 24 juin dernier à 15 h 45 au Quai d'Orsay, en présence de Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes.

Curriculum Vitae

Député et Conseiller de Paris, avocat au barreau de Paris, éditorialiste, spécialiste de géopolitique et de relations internationales, Pierre Lellouche est né en 1951 en Tunisie. Universitaire de formation, il a participé à la fin des années 70 à la création du nouvel Institut français des relations internationales (IFRI). Il y dirige pendant dix ans le secteur politico-stratégique et est également Rédacteur en Chef adjoint de la revue Politique Etrangère. Parallèlement, il collabore pendant cette période en tant qu'éditorialiste à diverses publications. Il enseigne également à l'ENA, à l'INSEAD, dans différentes écoles de guerre et à l'Université de Galatasaray (Istanbul) en 2008.

De janvier 1989 à 1993, il est conseiller diplomatique de Jacques Chirac, à l'époque maire de Paris, et est élu député de la 8ème circonscription du Val d'Oise en 1993 après avoir battu Dominique Strauss-Kahn. Quatre ans plus tard, il devient député des 8ème et 9ème arrondissements de Paris et n'a pas quitté son siège depuis.

Délégué général UMP à la défense, il est membre de la commission de la Défense nationale et des forces armées de l'Assemblée nationale. Fervent défenseur du retour intégral de la France dans l'OTAN, partisan de l'intervention américaine en Irak en 2003, Pierre Lellouche avait été nommé en mars dernier par Nicolas Sarkozy au poste spécialement créé de représentant spécial de la France en Afghanistan et au Pakistan.  Il est également favorable depuis toujours à l’entrée de la Turquie dans l'Union, contrairement à Nicolas Sarkozy... Affaire à suivre.

images.jpgLe nouveau secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, entré en fonction au moment des élections européennes et du renouvellement de la Commission, devra prendre part, entre autres, aux discussions sur les perspectives financières de l’UE après 2013, sur l’avenir de la politique régionale et de la PAC, ou encore sur les suites de la réforme institutionnelle annoncée par le traité de Lisbonne. Sa mission consistera alors à coordonner les positions françaises avec l'ensemble des autres ministères concernés.

En décembre 2008, Bruno Le Maire, ancien directeur de cabinet de Dominique de Villepin, européen convaincu et germanophile, avait été nommé au Quai d'Orsay où il avait succédé à Jean-Pierre Jouyet pour "restaurer les relations avec Berlin". S'était alors ouverte une période marquée par le renforcement du couple franco-allemand, que devra reprendre à son compte son actuel successeur...

A savoir :

Pierre Lellouche est l'auteur d'un ouvrage sur Le Couple Franco-Allemand et la Défense de l’Europe, avec Karl Kaiser, IFRI-Economica (1986)

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

06 juillet 2009

Ebneter Kultursommer 2009

img035.jpgLe président du Forum Carolus, Nikolaus von Gayling, ouvre les portes de son château d'Ebnet (Freiburg im Breisgau) pour l'édition 2009 du festival de musique et de théâtre Ebneter Kultursommer.

Index_29.jpgActeur politique et culturel incontournable de sa région, il organise chaque été un ensemble de festivités qui se dérouleront cette année jusqu'au 26 juillet.

Der Ebneter KulturSommer e. V. heißt Sie herzlich willkommen!

Pour en savoir plus, cliquez ici!

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

30 juin 2009

ENSA - architecture sans frontières

ensas.jpg

Fidèle à la vocation de capitale européenne de la ville, l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg incite ses élèves et ses enseignants à établir des échanges internationaux dans le cadre de nombreux rapports privilégiés entretenus avec des écoles et des universités étrangères.

affiche_corbu.jpgL'ENSA propose ainsi à ses étudiants en master, depuis la rentrée 2008-2009, un double diplôme en architecture dispensé en partenariat avec l'Université Technique de Dresde.

Ce projet de cursus binational a été mis en place sous l'égide de L'Université Franco-Allemande (DFH-UFA) - organisme chapeauteant actuellement le plus vaste réseau européen de cursus intégrés - dans le but de permettre aux étudiants "d'acquérir la connaissance de la culture et de la pratique architecturale du pays partenaire et de favoriser ainsi leur insertion professionnelle". La formation prévoit notamment un stage obligatoire de plusieurs mois dans le pays partenaire.

Actuellement, les étudiants dotés d'un diplôme estampillé UFA disposent d'un avantage certain sur le marché du travail, quelle que soit leur filière d'origine...

A savoir : du 2 au 25 juillet 2009, exposition "Le Corbusier en Turquie" à la grande salle de l'Aubette à Strasbourg. Table ronde le 2 juillet de 14h à 18h au Club de la Presse de Strasbourg. Avis aux amateurs...

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

23 juin 2009

Compte-rendu - Rencontre du 13 juin 2009

Doc3.jpgCompte-rendu de la rencontre organisée le 13 juin 2009 à NEURIED par le

comité stratégique du Forum Carolus.

DSC01365.JPG

4866_91715330974_69818785974_1988508_3454121_n.jpg

La diversité s'est une nouvelle fois exprimée à l'occasion de la rencontre organisée à la frontière franco-allemande par l'équipe du Forum Carolus, le samedi 13 juin dernier. Spécialistes français et allemands, invités à intervenir dans leur langue, ont chacun abordé avec passion leur domaine de prédilection, allant des problématiques concrètes transfrontalières aux considérations historiques sur le "nom d'Europe", des réflexions sur la vocation européenne de Strasbourg aux perspectives économiques liées à la crise, toujours en écho avec les thèmes et les principes d'action chers au Forum Carolus, tels que l'interdisciplinarité.

Le premier d'entre eux, Pierre de Larminat, ancien collaborateur de Jean-Edern Hallier et aujourd'hui directeur d'agence de marketing à Strasbourg, est revenu avec humour et nostalgie sur le contexte littéraire et politique de parution du journal satirique "L'Idiot International", les années 80 à Paris. Son témoignage original a permis d'opérer un retour, vécu de l'intérieur, sur un magazine très controversé et, à travers lui, sur les spécificités d'une époque. L'Internationale a-t-elle perdu ses idiots?

Pierre Klein, essayiste et président de deux associations alsaciennes attachées à la promotion des éléments culturels et linguistiques communs dans le Rhin Supérieur, a articulé son discours autour de la notion de frontière, vidée de sa dimension exclusive au profit de la valorisation, cartes à l'appui, des divers facteurs transfrontaliers présents depuis plusieurs siècles déjà autour du Rhin. Pierre Klein est également à l'origine d'un récente Initiative citoyenne pour plus de démocratie en Europe, Elsàss/elsässiche Bürgerinitiative für Einheit in der Vielfal

4866_91712230974_69818785974_1988478_6798663_s.jpg

Sylvia Mueller-Wolff, conseillère EURES-T travaillant pour la Bundesagentur für Arbeit de Karlsruhe, nous a ensuite présenté le partenariat Eures-T Oberrhein, vaste réseau consacré à la résolution des problématiques propres aux travailleurs transfrontaliers : "EURES-T : ein grenzüberschreitendes Netzwerk am Oberrhein." EURES-T poursuit de cette manière le même but que celui du Forum Carolus dans le cadre de son prochain ouvrage collectif à paraître en septembre 2009 : formuler des propositions concrètes capables d'améliorer le quotidien des citoyens de l'Eurodistrict d'une part, et de favoriser une prise de conscience générale des atouts liés à cette transfrontalité...

4866_91713490974_69818785974_1988491_283494_s.jpgL'intervention d'Odile Meulien Öhlmann a quant à elle porté sur la double dimension technologique et artistique que permet l'utilisation de la photonique dans la production d'une image en 3 dimensions. L'art de la communication en image est au centre du projet pluridisciplinaire et multiculturel qu'elle coordonne actuellement au niveau de l'Eurodistrict, "Art et Media Photonics", territoire particulièrement actif dans le domaine de la coopération en photonique (voir le compte-rendu de la réunion du 7 février 2009 sur le blog du Forum Carolus).

Henri de grossouvre, directeur du Forum Carolus, a ensuite donné la parole à Jean-Philippe Antoni, maître de conférence en aménagement er urbanisme. Celui-ci a alors développé son argumentation contre le projet actuel de construction d'une voie de contournement ouest autour de Strasbourg, qui a fait l'objet d'une lettre ouverte adressée au Ministre : "Contre le GCO, reconsidérer l'aménagement du territoire sous un angle local". Les solutions alternatives à ce projet ont été vivement débattues entre les participants.

Les conséquences monétaires de la crise économique ont été abordées par Henri Mathian, qui est également à l'origine du lancement d'un comité de soutien pour la création d'un Lieu d'Europe à Strasbourg.

Martine Hiebel, enseignante passionnée d'Europe, a exploré le nom d'Europe sous tous ces aspects, en s'appuyant sur un article récemment publié sur notre blog.

Avant de conclure la rencontre, les participants se sont prêtés au jeu devenu désormais classique au sein du Forum Carolus : ils ont chanté  tous ensemble "Die Gedanken sind frei!", accompagnés pour l'occasion par la guitare de Serge Rieger, auteur compositeur alsacien.

 

DSC01388.JPG

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Clarisse Bargain

15 juin 2009

Un futuroscope des 27 Etats membres

La deuxième réunion du Comité de soutien à la création d'un Lieu d'Europe à Strasbourg se tiendra demain, mardi 16 juin 2009 à 19h30 dans les salons de l'Association Parlementaire Européenne (76 allée de la Robertsau).

Henri Mathian, président de l'Association le Cercle de la Cathédrale et initiateur de ce comité de soutien, vous invite à participer à la conception de ce futur lieu d'Europe à Strasbourg. Les réponses au questionnaire diffusé en février dernier (voir le compte-rendu de la première réunion du comité sur le blog du Forum Carolus en date du 26 février), ainsi que les nombreux contacts établis avec les "demandeurs" d'Europe à l'occasion des Journées Portes Ouvertes du Parlement européen le 3 mai dernier et du Pique-Nique européen le 17 mai ont révélé de nombreuses réflexions et quelques ambitieuses suggestions.

Ce Lieu d'Europe incontournable à Strasbourg, "Capitale des Peuples", pourrait-il prendre la forme d'un « Futuroscope des 47 Pays membres »?

Réponse demain à 19h30.

Kinemax-futuroscope_0228-0238.jpg


13 juin 2009

Les européennes du couple franco-allemand

6a00d83451b56c69e201156fc0500c970c.jpgAngela Merkel et Nicolas Sarkozy avaient lancé, à la veille des élections européennes, un appel solennel et conjoint à la mobilisation auprès des électeurs de part et d'autre du Rhin. Le texte de cette tribune commune avait été relayé le 31 mai par le Journal du Dimanche en France, et par Die Welt am Sonntag en Allemagne."Pour réussir, nous avons besoin de la mobilisation de tous, à commencer par les citoyens eux-mêmes. C'est pour cela que le rendez-vous du 7 juin est si important".

Ce texte était également l'occasion pour les deux dirigeants politiques d'aborder les différents thèmes sur lesquels l'Allemagne et la France ont une position commune..

Qu'en est-il après les élections? Le blog du journal l'Express revient, dans un article publié le 8 juin dernier, sur les résultats obtenus par les deux pays, au delà du seul taux de participation.

"Des deux côtés du Rhin, les résultats des élections européennes ont été riches en enseignements... Petite analyse électorale des similitudes et des différences entre la France et l'Allemagne".

Pour lire l'intégralité de l'article, cliquez ici!

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

09 juin 2009

Enseignement supérieur : le label franco-allemand UFA

905-Nv-LogoUFA-500-6ba3f.jpgLe magazine Commerce International s'est intéressé ce mois-ci au modèle de coopération franco-allemand diffusé dans le domaine de l'enseignement supérieur par l'Université Franco-Allemande à Sarrebruck, l'UFA.

L'UFA, fruit d'une volonté de coopération croissante de la part des deux Etats français et allemand, a été créée en 1997 suite à la signature d'un accord intergouvernemental à Weimar. Si elle porte le nom d'université, sa vocation n'est pas tant d'accueillir des étudiants. Conçue spécialement pour mettre en place un réseau d'établissements d'enseignement supérieur et de recherche situés en France et en Allemagne, elle chapeaute actuellement le plus vaste réseau européen de cursus intégrés. Il s'agit d'une structure souple, cofinancée à parts égales par la France et l'Allemagne à hauteur de 15 millions d'euros pour 2009.160 établissements bénéficient aujourd'hui du label UFA, de plus en plus côté auprès des entreprises françaises et outre Rhin.                                                                  cf4140b72e.jpg

Les avantages pour un étudiant qui suit un cursus labellisé par l'UFA sont grands, surtout en cette période de crise, commente Pierre Monnet, président de l'UFA : "Le besoin en cadres bilingues ne cesse d'augmenter malgré la crise. Les principaux " consommateurs " de diplômés franco-allemands sont les entreprises binationales, comme EADS. Les étudiants dotés d'un diplôme estampillé UFA ne restent pas longtemps au chômage quelle que soit leur filière. Depuis sa création, l'UFA a acquis une solide expérience qui lui a permis de former plus de 6 500 cadres binationaux. La mondialisation n'exclut pas, mais au contraire présuppose, une binationalisation bien comprise, car l'essentiel est d'abord de bien comprendre l'autre".

Le réseau de coopération généré par l'UFA ne s'arrête pourtant pas aux frontières franco-allemandes, puisque depuis sa création, 144 cursus ont été initiés dont 17 cursus à caractère trinational rassemblant des pays comme le Canada, l'Espagne, l'Italie, ou la Russie...

L'action de l'UFA s'inscrit dans la mise en oeuvre du processus de Bologne, visant la construction d'un espace européen de l'enseignement supérieur à l'horizon 2010.

Pour en savoir plus et consulter l'article complet, cliquez ici!

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

03 juin 2009

"Europe à Strasbourg, carrefour de routes notiques"

Doc3.jpgPar MARTINE HIEBEL, mai 2009

Membre du Forum Carolus

EUROPE, que de paroles, dérisoires ou sarcastiques, contradictoires et magiques, tu auras suscitées sur les deux rives du Rhin, puis au-delà sur le continent que tu as pourtant baptisé par deux fois ! Est-ce pour cela que nous trouvons si difficilement tes traces à Strasbourg, que tu disparais si vite des galeries officielles, même européennes, dans des caisses qui t'emmèneront au loin, et que ton motif a tant de mal à demeurer dans cette Communauté Urbaine parmi les noeuds lumineux d'une belle tapisserie âgée d'un quart de siècle ? Tentons donc de prendre par ses CORNES le taureau toujours en vogue au nord et à l'est de la Méditerranée depuis et par-delà les aériennes fresques de Cnossos, le taureau que tu connais bien. Car il en a plusieurs ; laissons la triste corne de brume pour ce que le même nom grec et latin désigne d'abord :

Doc4.jpg

- outre l'appendice défensif de certains mammifères, pouvant même rester fort utile aux pêcheurs portugais, il s'agit aussi

- de l'antenne ornant la proue des premiers navires phéniciens qui sont tes frères,

- des poignées qui permirent de saisir les premiers volumes nés également dans le Croissant fertile,

- et des montants de la fameuse lyre dont la caisse de résonance est tendue de peau de boeuf.

Prenons par les cornes ce taureau polymorphe et polyvalent, même dans notre cité du XXIe siècle, pour t'y héberger avec tendresse, toi notre mère qui fus PRINCESSE en orient afin de nous offrir des aurores toujours neuves : alors, dans l'Union que scelle ton nom, à Strasbourg où nous croyons parfois apercevoir ton sillage, où si souvent les facettes de ta présence scintillent et dansent, de petite Europe deviens la jeune Europe : tends-nous enfin la carte ouverte par tes papyrus comme un charisme rayonnant, comme une charte de fondation fraternelle, comme une feuille de route nouvelle.

« Carrefour de routes notiques » ... Comment attribuer à Strasbourg un titre aussi étrange ?

Pour lire l'intégralité de l'article, cliquez ici...

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

28 mai 2009

Les transports publics strasbourgeois : un rêve américain!

610x.jpgAlors que la ville de Strasbourg était sous le feu des projecteurs du monde entier pendant le sommet de l'OTAN en avril dernier, certains gardaient à l'esprit la relance économique d'après-crise et observaient avec attention le "savoir-faire" français.

C'est le cas de Barack Obama, qui, suite à son séjour à Strasbourg, a mandaté le Ministre des Transports américain, Raymond LaHood, pour mener une étude sur l'offre de transports  publics strasbourgeois. L'Amérique, grosse consommatrice de voitures, cherche en effet à inscrire son développement dans une perspective durable, en améliorant par exemple sur son territoire l'offre en matières de transports publics. Il s'agit pour cela de se donner les moyens, ce qu'a fait le Président américain en débloquant une enveloppe de 8 milliards de dollars entièrement consacrée au renforcement du transport urbain et inter-urbain.

C'est donc le directeur de cabinet de Roland Ries, Patrick Pincet, qui a accueilli mardi en personne le Ministre américain, également ancien élu à la Chambre des représentants, à sa descente du TGV est. Récent symbôle du leadership français en matières de transport, celui-ci a été mis à l'honneur par Raymond LaHood, désigné comme un "moyen efficace et confortable de se déplacer". Mais c'est finalement la combinaison et le fort degré d'intégration entre les différents modes de déplacement (vélo, tram, bus, piétons) dans Strasbourg qui a séduit les représentants américains et leur a donné envie de tenter, pourquoi pas, la même chose sur leur propre territoire.

Une réunion de travail a ensuite eu lieu au centre adminsitratif ; Raymond Hood a précisé à cette occasion qu'il ne s'agit pour l'instant que d'une visite d'observation, et non pas d'un voyage d'affaires...

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Clarisse Bargain

25 mai 2009

Coopération dans le domaine de l'électromobilité

electromobilite.jpgL'électromobilité : l'avenir de l'industrie automobile européenne?

Un groupe de travail franco-allemand a été constitué le 10 mai dernier auteur du thème stratégique de l'électromobilité, sous l'impulsion d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy. La décision relative à la création de ce groupe de travail avait en effet été prise à l'occasion du  dernier Conseil des ministres franco-allemand, et constitue un effort supplémentaire fourni par les deux pays pour sortir ensemble de la crise via ce nouveau domaine de coopération.

La première réunion du groupe de travail s'est tenue le lundi 11 mai dernier, sous la présidence de Jochen HOMANN, Secrétaire d'Etat au Ministère allemand de l'Economie et de la Technologie, et de Luc CHATEL, Secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie et de la Consommation.

L'ensemble des acteurs économiques concernés sont engagés dans ce processus, particulièrement les représentants de BMW, Daimler, Volkswagen, PSA, Renault, EON, RWE, EDF, Bosch, Evonik, Schneider Electric, Valéo, DIN, le bureau de normalisation de l'automobile, ainsi que des experts nommés pour fournir les premiers éléments concrets de réflexion lors du prochain Conseil de ministres franco-allemand en novembre 2009.

Les objectifs à court et à long terme sont les suivants :  poser d'abord les bases de la coopération dans ce domaine nouveau, favoriser la coordination des différents secteurs industriels concernés (la filière automobile d'une part, et la production et la distribution d'énergie électrique d'autre part), mettre en place des projets et de régions pilotes et créer à terme les conditions de la généralisation des véhicules décarbonés à grande échelle. La coopération sera également renforcée dans le domaine de la normalisation et de la standardisation. Toutes les opportunités en termes d'initiatives bilatérales sont aujourd'hui à l'étude...

La voiture électrique a la cote

mc2_hybride.jpgC'est une voiture hybride, la MC2, qui a fait partie des grands vainqueurs du célèbre Concours Lépine, dont les résultats avaient été dévoilés le samedi 9 mai dernier. Le véhicule, réalisé par Super Light Car a remporté le Grand Prix ainsi que le prix de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris. La MC2 est essentiellement destinée à la ville et à sa banlieue. Entièrement rechargeable sur secteur en trois heures, elle dispose d'une autonomie de 40 km pour un consommation inférieure à 1€/100km... Le petit véhicule peut basculer automatiquement en mode hybride pour parcourir de plus longues distances. Dans ces conditions, il consomme près d'1,5L d'essence aux 100km.

 

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

19 mai 2009

Retranscription - Réunion de travail FORUM CAROLUS/APR

La première rencontre entre le Forum Carolus et l'Association de Prospective Rhénane (APR) a eu lieu le vendredi 17 avril 2009 entre 15h et 18h au Palais du Rhin.

Les deux associations se sont réunies autour d'un thème : les "Eléments de prospective pour l'Eurodistrict", afin de confronter leur expertise et leur réflexion en vue de la prochaine publication du Forum Carolus : le livre "Eurodistrict grand Strasbourg - Ortenau" (septembre 2009)

 

3316_72988130974_69818785974_1726430_8218229_n.jpg

Lire la retranscription de l'intégralité de la rencontre ici

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Contact : Clarisse Bargain, coordinatrice du projet "Eurodistrict" au Forum Carolus

16 mai 2009

Compte-rendu - Intervention de Roland Ries sur l'Eurodistrict - IEP de Strasbourg

Roland_Ries.jpg

Unir dans la proximité

Roland Ries était invité jeudi 14 mai 2009 par Le Rotaract Club de Strasbourg à intervenir sur l'Eurodistrict, dans le cadre d'une conférence organisée à l'Institut d'Etudes Politiques sur le thème de l'Europe des régions : "quelle réalité? quel avenir?"... l'occasion pour nous d'entendre le Maire de la capitale alsaco-européenne réaffirmer son attachement profond à l'Europe de Strasbourg et plus particulièrement à l'Eurodistrict, qu'il a toujours placé au coeur de son mandat.

La principale difficulté à laquelle est aujourd'hui confrontée la construction européenne, qualifiée par Roland Ries de "formidable aventure", est l'absence encore visible de conscience collective et d'opinion publique proprement européenne. Si l'ampleur du projet justifie les difficultés que celui-ci rencontre, révélées à l'occasion des derniers "référendum-sanction", il appartient à tous les niveaux de responsabilités - aussi bien local que régional ou national - de considérer comme un impératif catégorique l'intégration réelle des citoyens dans le processus de construction européenne. Le défi présenté par le Maire de Strasbourg n'est donc pas des moindres: il s'agit bien d'unir dans la diversité... en unissant dans la proximité.

L'Europe à Strasbourg et l'Europe de Strasbourg

Dans le projet d'Eurodistrict tel qu'il est conçu par Roland Ries se rejoignent en fait les deux notions d'Europe à Strasbourg et d'Europe de Strasbourg, c'est-à-dire les institutions d'une part, et d'autre part cette conception de l'Europe propre à Strasbourg, citoyenne et populaire.

L'Europe des régions, et plus encore l'Eurodistrict, sont les instruments de demain, les mieux à même de créer les conditions de l'adhésion des peuples à une Europe dite "de proximité". Il faudrait pour cela d'abord retrouver l'esprit des pères fondateurs, ceux qui avaient il y a 60 ans déjà imaginé sur les bords du Rhin les bases territoriales et symboliques de la nouvelle Europe. C'est ainsi que Strasbourg avait été baptisée capitale institutionnelle européenne.  Selon le Maire de Strasbourg, ce projet initial a été peu à peu perdu de vue au profit d'une guerre "pychrocoline" entre les différentes métropoles institutionnelles, y compris françaises et allemandes.

"Pour faire l'Eurodistrict, il faut être deux"

logo eurodistrict.jpgLes frontières de l'Eurodistrict CUS-Ortenau sont aussi le moyen, selon Roland Ries, de reconstituer cette base territoriale franco-allemande, assise sur une légitimité historique et sur l'existence d'une réelle proximité, d'une "agglomération virtuelle" autour de Strasbourg et de Kehl, "dont il s'agit aujourd'hui de combler les creux". Le grand projet d'agglomération nouvelle et d'urbanisation du secteur du Port du Rhin ("Porte de France" pour les uns et "Zweiländertor" pour les autres) s'inscrit dans cette dynamique, tout comme l'extansion du tram vers Kehl, et comme l'ensemble des projets en cours dans le domaine culturel ou encore médical.

L'action menée jusque là par le Maire de Strasbourg se veut pragmatique. Elle consiste d'une part à doter cet Eurodistrict d'un contenu concret et appréhendable par les citoyens concernés des deux côtés du Rhin, dans une logique de "gagnant-gagnant", et d'autre part à donner un caractère propre à l'Eurodistrict. La récente adoption d'un statut juridique provisoire (GECT), en accord avec l'Union Européenne et les Etats français et allemand, est de ce point de vue significative. Ce statut doit permettre, grâce au travail de la Commission Strasbourg-Kehl, de passer d'une simple coordination a posteriori des politiques publiques locales à une véritable codécision en amont concernant les problématiques communes, tout en tenant compte des spécificités nationales.

Les beaux jours de l'Eurodistrict semblent aujourd'hui à portée de main...

Compte-rendu :  Clarisse Bargain

A savoir : Le Rotaract Club de Strasbourg organise en ce moment dans le cadre des élections européennes un cycle de conférence sur des sujets annexes à l'Europe.

Les élus de toutes les villes de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau se rassembleront ce dimanche 17 mai pour fêter la nouvelle étape de l'intégration transfrontalière : la mise en place du Groupement européen de Coopération transfrontalière. Cette rencontre se conclura par un "Serment des deux Rives". Consultez dès à présent le nouveau site internet de l'Eurodistrict Cus-Ortenau!


Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

14 mai 2009

Le retour des conseils municipaux "transfrontaliers"

« Deux rives, une agglo », titraient les DNA pour saluer la tenue d'un conseil municipal conjoint entre Strasbourg et Kehl le 4 mai dernier.

Dominic-Thirion_1098-740893.jpgC'est en effet à cette date qu'a été officiellement remise au goût du jour une pratique politique oubliée depuis plus de l6 ans : les conseils municipaux « transfrontaliers », donnant un élan supplémentaire à la coopération franco-allemande active dans le cadre de l'Eurodistrict, cher à Roland Ries. Cette forme de coopération renforcée vise bien à « compléter la démarche plus large engagée au niveau de l'Eurodistrict », a d'ailleurs affirmé le maire de la capitale alsacienne et européenne.

Ce conseil municipal aux allures symboliques a réuni Roland Ries et son homologue kehlois Günther Petry, ainsi que Jacques Bigot, président de la CUS et une centaine d'élus venus de part et d'autre du Rhin, à part presque égale. Tous les représentants de la presse étaient invités à assister à l'intégralité des débats consacrés à la définition d'une stratégique économique et urbanistique commune. Il s'agissait avant tout de définir les enjeux communs aux deux villes afin de fixer des orientations structurantes allant dans le sens d'une coopération renforcée à l'échelle de l'Eurodistrict, car l'ensemble des décisions seront remises entre les mains des formations municipales « ordinaires » à l'issue de délibérations "nationales."

Cette réunion marque toutefois un pas de plus vers la création d'un mode de gouvernance conjoint... avant -pourquoi pas- la réalisation d'un statut juridique et fiscal commun tant souhaité par le Maire de Strasbourg.

A l'ordre du jour figuraient principalement le projet « Strasbourg- Kehl Métropole des Deux Rives » présenté à cette occasion aux élus et à la presse,  l'aménagement urbain du secteur des deux Rives dont le Port du Rhin, et l'extension du réseau de tram vers Kehl.

Le projet d'agglomération nouvelle est la réponse commune que veulent apporter la Ville de Strasbourg et la ville de Kehl à l'appel à projets "Ecocité" lancé par le ministère français de l'Ecologie. Les élus franco-allemands ont à ce sujet adopté à l'unanimité une motion dans laquelle ils s'engagent à promouvoir une "réelle agglomération transfrontalière de part et d'autre du Rhin", destinée à former l'épine dorsale de l'Eurodistrict.

tram-cts.jpgLe quartier du Port du Rhin, théâtre de nombreux sacages durant le controversé sommet de l'OTAN, a fait l'objet d'une demande d'aide formulée par le Maire de Strasbourg en personne auprès de l'Elysée, en faveur de son réaménagement et de sa modernisation, engageant plusieurs dizaines de milliers d'euros. En plus de l'extansion de la ligne D du tramway au-delà du pont de l'Europe dont la construction est prévue pour fin 2011 (elle pourrait relier à terme la station Aristide-Briand à la place de la gare à Kehl), un schéma d'aménagement transfrontalier associant Strasbourg et Kehl est en cours d'établissement. Le processus devrait être rapidement lancé, courant 2010.

Toutes les questions en suspens liées à l'Eurodistrict ont été posées par les principaux interlocuteurs présents au cours de cette réunion  politique franco-allemande, y compris les plus épineuses : les frontières de l'Eurodistrict,  l'harmonisation des systèmes politiques, la coopération culturelle, la formation...

Ces conseils municipaux d'un genre renouvelé, initiés au début des années 1990 puis abandonnés en 1998, se tiendront désormais une fois par an en mai, pendant le « mois de l'Europe ». Le prochain aura lieu en 2010 à Kehl. En attendant, les commissions et autres groupes de travail initiés en 1998 ont été réactivés...

Clarisse Bargain

-------------

Le Rotaract Club de Strasbourg organise dans le cadre des élections européennes un cycle de conférence sur des sujets annexes à l'Europe :

Jeudi 14 mai à 18h30 à l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg se déroulera  une conférence sur

"L'Europe des régions : une réalité, un avenir?"

La conférence se déroulera en présence du Maire de Strasbourg, Roland Ries, qui interviendra sur le thème de l'Eurodistrict

Entrée libre (voir le programme)

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

12 mai 2009

9ème rencontre CCI - Sciences

misha.jpgLa neuvième rencontre entre les élus des Chambres de Commerce et d'Industrie d'Alsace, les chefs d'entreprises et le monde de la Science aura lieu le jeudi 14 mai prochain à 17h à la MISHA (Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme - Alsace).

Le débat sera articulé autour du thème suivant : "Les sciences de l'Homme et de la Société : vos partenaires inconnus!"
5797_maxi_logoccialsace.jpgL'objet de la rencontre, organisée en partenariat avec la CCI, la MISHA et l'UDS, sera de faire prendre conscience aux élus et chefs d'entreprise de l'importance du rôle des sciences de l'Homme et de la Société dans leur environnement quotidien. Au programme  : l'économie régionale et l'innovation, les sciences du sport, la mobilité, l'Islam en Alsace...

En présence notamment de :
- Christine Maillard, directrice de la MISHA
- Richard Kleinschmager, directeur adjoint de la MISHA

Pour en savoir plus et s'inscrire (inscription obligatoire), cliquez ici!

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus