Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 décembre 2010

Assemblée générale Forum Carolus samedi 18 décembre 2010

Prochaine AG du Forum Carolus

samedi 18 décembre 2010 à 10H

à l'Institut des Hautes Études Européennes

10 rue Schiller à Strasbourg

 

Ordre du jour

Professeur Eric Maulin.JPG- Rapport moral et d'orientation 

- Renouvellement du Conseil d'administration (M. Michel Mattoug & M. Alain Boos) 

- Accueil des nouveaux membres 

- Présentation des comptes par le trésorier (M. Alain Favaletto) 

- Bilan des activités 2009-2010 :

- Bilan pour le livre « Eurodistrict » présenté par _NKB7061.jpgM. Henri de Grossouvre

- Bilan Summerlied et Ebneter Kultursommer avec Cantores Rhenani , présenté par M. Alain Favaletto

- Débat sur « l'Europe de la défense » et conférences à venir, présenté par M. Lionel Luttenbacher, membre du Forum Carolus

- Colloque sur les minorités en Europe en partenariat avec l'Institut français de Budapest et la Fondation Karolyi (mars 2011), présenté par M. Henri de Grossouvre

- Débat sur « les autonomistes et indépendantismes des régions en Europe », présenté par M. Edmond Laska et Melle Marie Chastanet (stagiaires du Forum Carolus, université de Strasbourg, ITI-RI)

 

* * *

Interlude musical

Alain Favaletto, baryton

* * *

 Intervention

"Genèse et structure de la Constitution pour l'Alsace et la Lorraine de 1911"

Alsace-Lorraine-Drapeau.gif

par le professeur Eric Maulin, agrégé de droit public

 

Il sera servi en fin de matinée de la bière, du vin et des saucisses

09 décembre 2007

Conférence-débat « Mais que veut l’Europe ? » du 29 novembre à l’Institut Français de Budapest

65c991450ad7ba6172a53c405ab90486.jpgAprès Strasbourg, le 2e débat de lancement du livre du Forum Carolus paru en septembre 2007 «Pour une Europe européenne, une Avant-garde pour sortir de l'impasse», a été organisé par l'Ambassade de France en Hongrie et s’est tenu le 29 novembre à l’Institut Français de Budapest. Cet Institut est le plus grand des organismes français équivalents en Europe centrale et orientale. Une traduction simultanée en langue hongroise était assurée. Ce débat a été animé par l’ancien Commissaire européen M. Péter BALÁZS, Professeur à la Faculté des études internationales et européennes à l’Université d’Europe Centrale (CEU) et Directeur du Centre d’études sur l’élargissement de l’Union européenne.

C’est devant une salle comble et passionnée que les intervenants M. François LOOS, ancien Ministre délégué à l'industrie, M. Janos PERENYI, ancien Ambassadeur de Hongrie auprès du Conseil de l’Europe (Strasbourg), M. le professeur Eric MAULIN, directeur de l’Institut des Hautes Etudes Européennes de Strasbourg et M. Henri de GROSSOUVRE, directeur du Forum Carolus ont traité de la création d’une Avant-garde ayant pour but la relance d'une Europe politique. L'Avant-garde dont il est question dans le livre du Forum Carolus comprend la France, l'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, l'Autriche, et la Hongrie.

De l’avis unanime, ce débat s’est avéré un succès indéniable qui a débouché sur une discussion riche en questions et commentaires. De surcroît, l’intérêt de cette manifestation a été rehaussé par la participation de nombreux ambassadeurs européens en poste à Budapest et plusieurs anciens ambassadeurs hongrois à l'étranger comme monsieur Arpad Fasang. Des responsables d'organismes hongrois traitant des questions européennes, comme le président de la Fondation Karolyi ont également participés à la discussion. Tout le Conseil d'Administration du Forum Carolus remercie sincèrement monsieur René Roudaut, ambassadeur de France en Hongrie et monsieur Jean-Pierre Debaere, conseiller culturel, pour leur accueil et l'organisation parfaite de cet événement. 

La conférence a été suivie d’un dîner assis de 50 personnes à la résidence de l’ambassadeur.    (http://www.ambafrance-hu.org/)66bd072f3d2640960759a96e1531c44d.jpg
2060f364af04959e7c348699a640b3ce.jpg

16 juin 2006

La Hongrie sous pression budgétaire

medium_euro1uj.jpgLa plupart des analystes considèrent que le déficit budgétaire hongrois pourrait mettre en péril l'entrée dans la zone euro prévue en 2008. Des drastiques mesures sur les finances publiques semblent inévitables

Selon Henrik Auth, vice-président de la Banque Nationale de Hongrie, le pays était, après les changements du régime politique en 1989, l’un des meilleurs élèves de la région Europe centrale en matière de développement économique. Mais il  se trouve actuellement dans une situation très difficile concernant son équilibre budgétaire. La Hongrie ne pouvant respecter les critères de Maastricht pour joindre l’euro zone initialement prévu pour 2008, devrait effectuer une correction de 7-10% du PIB. Et ce le plus rapidement possible, afin de pouvoir maintenir son développement à plus de 4%.
De fait, Henrik Auth s’attend à de graves conséquences économiques si la correction n’avait pas lieu à temps. Il craint notamment une forte augmentation de l’inflation, un ralentissement du développement du PIB et de la consommation ainsi qu’une diminution des investissements domestiques et étrangers.
Les pronostics de Henrik Auth sont conformes à ceux de l’Institut de recherches macroéconomique de Londres (Economic Intelligence Unit), qui dans un rapport économique, considère la Hongrie comme le "plus haut pays à risque" de la région. Il faut faire des économies ! Le gouvernement hongrois dirigé par le Premier ministre Ferenc Gyurcsány a présenté récemment son nouveau programme gouvernemental. Il implique de sévères mesures afin de réduire le déficit budgétaire, en prévoyant même de diminuer considérablement le nombre des députés parlementaires et les effectifs de l’administration sur le plan national. Csaba László professeur des sciences économiques de Central European University (CEU) a aussi fait part de ses inquiétudes concernant la structure du déficit budgétaire, plombé par les dépenses publiques. Il souhaiterait même faire voter une loi constitutionnelle incluant une barrière infranchissable du déficit extérieur budgétaire fixée à 35% du PIB, afin de pouvoir mettre fin à "l’alcoolisme budgétaire".

Source : Lepetitjournal ; P.P. (LPJ – Budapest) 6 juin 2006

 

14 juin 2006

Hongrie: Présentation du nouveau gouvernement

medium_ungarn.jpgLe Premier ministre hongrois, Ferenc Gyurcsány, a présenté vendredi au Parlement les derniers futurs ministres de son gouvernement. La seule surprise concerne le poste de ministre des Affaires étrangères. Il a été attribué à Kinga Göncz, fille du premier président de la République de Hongrie après 1989 et jusqu’à présent ministre de la Famille et de l’Egalité des chances. János Kóka conserve la tête du ministère de l’Economie et des Transports ; József Gráf reste à l'Agriculture, Miklós Persányi à l’Environnement et János Veres aux Finances. Mónika Lamperth garde également le ministère de l'Intérieur avec en plus la responsabilité quant aux municipalités. József Petrétei dirigera, lui, en plus du ministère de la Justice, celui de la Police. Le ministère de la Culture, réuni avec celui de l’Éducation, est attribué une nouvelle fois à István Hiller. Le ministère de la Santé sera dirigé par Lajos Molnár, celui de la Défense par Imre Szekeres et, enfin, celui du Travail et des Affaires sociales par Péter Kiss. (Source : LPJ – Radio Budapest – 5 juin 2006)

28 mai 2006

Les idées de Robert Schuman dans l'UE actuelle

L'Institut Robert Schuman de Budapest organise les 29 et 30 mai prochains à Budapest, à l'occasion de son 15e anniversaire et du 120e anniversaire de la naissance de Robert Schuman, une conférence sur "l'impact des idées de Robert Schuman dans l'Europe d'aujourd'hui". Plusieurs personnalités, parmi lesquelles Valéry Giscard d'Estaing et Wilfried Maertens, participeront à cette rencontre coorganisée avec le soutien de la Fondation Robert Schuman, présidée par Jean-Dominique Giuliani et son homologue luxembourgeoise présidée par Jacques Santer. > Lire le programme de la conférence...

 

01 mai 2006

Conférence à Budapest

Une conference internationale sur le theme “EUROPE AT THE CROSSROAD: MINORITY CONFLICTS AS A MENACE TO PEACE OR AS AN OPPORTUNITY? The role of European local authorities” aura lieu le 8 et 9 juin à Budapest. La conférence est organisée par l’Association des Agences de la Démocratie Locale (AADL) dans le cadre du projet « Cities acting for peace and democracy in Europe » avec le soutien du Conseil de l’Europe et l’Union Européenne. >Renseignements et Programme (pdf)…

17 octobre 2005

Visite officielle du 1er Ministre hongrois en France

Un peu plus d'un an après son arrivée à la tête du gouvernement, le Premier ministre hongrois Ferenc Gyurcsany s'est rendu le 13 octobre en visite officielle en France. Le chef du gouvernement hongrois était accompagné d'une importante délégation ministérielle composée des ministres des Affaires étrangères, de l'Economie, des Affaires européennes et des secrétaires d'Etat aux Affaires internationales et de sécurité, à l'Informatique et aux Télécommunications (Lire la suite dans "Le Petit journal de Budapest", 14 octobre).

"Nous avons la même vision de l'Europe" a déclaré Jacques Chirac en se félicitant de la qualité des relations entre la France et la Hongrie.

12 octobre 2005

Hongrie-France/Europe : Visite officielle

Le Premier ministre de la République de Hongrie, M. Ferenc Gyurcsany, effectuera une visite officielle en France le 13 octobre prochain. Il sera accompagné d'une délégation comprenant notamment le ministre des Affaires étrangères, M. Ferenc Somogyi, le ministre de l'Economie et des Transports, M. Janos Koka, ainsi que le ministre chargé des Affaires européennes, M. Etele Barath, et les secrétaires d'Etat aux Affaires internationales et de Sécurité, M. Vilmos Szabo, et à l'Informatique et aux Télécommunications, M. Gyorgy Csepeli.

Le Premier ministre hongrois, dont c'est le premier déplacement à Paris depuis son arrivée à la tête du gouvernement magyar, sera reçu par le président de la République pour une audience suivie d'un déjeuner. Par ailleurs, M. Ferenc Guyrcsany signera avec le Premier ministre, M. de Villepin, une ''Déclaration d'intention relative à la coopération franco-hongroise en matière de pôles de compétitivité''. M. Gyurcsany s'exprimera également devant le MEDEF. M. Somogyi, de son côté, s'entretiendra avec le ministre des Affaires étrangères. Les entretiens porteront en particulier sur les principaux thèmes de l'actualité européenne et internationale, avant le Sommet européen informel de Hampton Court et sur l'intensification de notre coopération bilatérale et régionale.

S'agissant des pôles de compétitivité, la Hongrie a une expérience proche de celle de la France dans ce domaine, d'où l'intérêt de nouer des partenariats entre pôles de compétitivité dont les spécialités, dans des domaines d'excellence, sont identiques. C'est ce qui se fait, par exemple, en matière agricole et agronomique, entre les pôles de Szeged et d'Amiens.

Source: Extrait du point de presse du porte parole du Quai d'Orsay du 12 octobre.