Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 mars 2010

Die elsässische Sprachgechichte oder was spricht man und was sprach man im Elsass

 

Pierre Klein.JPGEinladung zur Vortragsveranstaltung (Eintritt frei!)

Pierre Klein

Präsident der Gesellschaft der Freunde der zweisprachigen Kultur im Elsass

Die elsässische Sprachgeschichte oder was spricht

und was sprach man im Elsass

 

mit musikalischer Unterstützung durch den elsässischen Liedermacher

Robert Frank Jacobi

(Altmühlbote: Hochprozentiges aus dem Elsass)Alsace carte.jpg

 

 

Wann:

Freitag, den

19. März 2010, 19.30 Uhr

 


Wo:

Hotel Palmengarten, Okenstraße 15 –17

in 77652 Offenburg

bitte weisen Sie auch Personen Ihres Bekanntenkreises auf diese Veranstaltung hin und unterstützen Sie Ihrer Teilnahme unsere Bemühungen zur Wahrung des Kulturguts Sprache!

 

 

 

10 septembre 2009

"Les dilemmes de l'Inquisiteur" par Sonia Pelletier-Gautier

 

                "Les Dilemmes de l'Inquisiteur"( éditions Pierregord)                    

  Préface d'Eric de Clermont-Tonnerre, président du Directoire des éditions du Cerf

                            Tome 1," Le Soufre et l'Encens", sept. 2008,

                            Tome 2,"L'Inquisiteur et la Sorcière", sept. 2008,

                             Tome 3," Le Brasier de l'Imparfaite", sept.2008,

                                             20 euros chaque volume.

   -Grand prix de l'Académie des Sciences, Lettres et  Arts d'Alsace 2009- 

Livre.jpgRésumé: En octobre 1489, les dominicains de Guebwiller accueillent dans leurs murs le prieur provincial de Teutonie Jacques Sprenger, également célèbre théoricien et praticien de l'inquisition.Venu spécialement de Cologne, il confie au prieur conventuel Ulrich Bichwiller la mission de confondre Christine Fritz, une des six filles de l'aubergiste du "Pas du Lévrier", que la rumeur accuse de sorcellerie, cette nouvelle hérésie de la fin du siècle. Ulrich Bichwiller va utiliser tous les moyens dont il dispose pour accomplir cette tâche, tout en gérant les problèmes internes à son couvent.Occupée par la préparation des noces de Marie, la fille aînée, la famille Fritz ne soupçonne pas un seul instant l'enfer qui l'attend.

Avec l'aide du seigneur de Murbach,Bichwiller instruit le procès avec méthode et intégrité, appliquant à la lettre les règles de l'inquisition, notamment pour l'usage éventuel de la torture.Versatile et divisée, tour à tour haineuse et compatissante, la population voit avec angoisse monter la famine et les loups entrer dans la ville. Ni les mesures du Conseil urbain ni les prières ne peuvent arrêter le fléau, aggravé par l'arrivée de la peste. Jusqu'alors estimée et sans histoire, la famille Fritz, mise en cause par l'inquisiteur et montrée du doigt pour avoir engendré une sorcière, est inexorablement aspirée par la spirale du malheur que plus personne ne peut maîtriser; le départ du fils Thibault pour Saint-Jacques de Compostelle n'est qu'un prélude à une longue série de souffrances.

Perdant peu à peu ses repères, la famille Fritz se désagrège, chacun suivant son propre destin, parfois tragique parfois porteur d'espoir.Ulrich Bichwiller, hanté par le procès, est aux prises avec sa conscience; il cherche sa vérité de Strasbourg à Cologne, en quête d'un signe divin qui sans cesse se dérobe. Tenaillé entre les idées nouvelles et la tradition de l'Eglise, comment réagira-t-il devant les "plaies de Dieu" qui baignent son époque? Saura-t-il se mettre au service des autres, au mépris des honneurs et du pouvoir?

Critique: "Les Dilemmes de l'Inquisiteur" se déroulent d'octobre 1489 à août 1490, à l'aube de l'humanisme rhénan. A l'aide notamment du célèbre ouvrage "Le Marteau des sorcières" des frères prêcheurs Jacques Sprenger et Henri Institoris - le passage avéré de Jacques Sprenger au couvent des dominicains de Guebwiller en octobre 1489 a été le point de départ de l'action du roman -, ils mettent en scène l'impact sur toute une société d'un procès en sorcellerie. L'inquisition est traitée essentiellement - mais pas seulement! - du point de vue du juge, Ulrich Bichwiller, permettant ainsi de faire le contrepoint de la vision partisane de l'excellent "Nom de la Rose" d'Umberto Eco, particulièrement hostile aux dominicains. Mais le roman ne porte aucun jugement. Il essai d'apporter tous les éclairages possibles sur la scène du tribunal, laissant au final le lecteur se forger sa propre opinion. Le rôle de l'historien consiste à présenter les faits, pas à les juger. Le procès est donc le fil conducteur de la narration, mais il est aussi et surtout le pretexte à dresser une peinture de la vie quotidienne, des mentalités et de la culture des élites et du peuple dans une petite ville germanique à la fin du moyen âge. De plus, si le roman se situe clairement à une époque donnée, il traite pourtant d'un problème qui reste d'actualité, celui du fardeau que représente pour un homme le fait d'assumer seul la responsabilité de son jugement.

A noter: La trilogie se veut historiquement le plus honnête possible et a pour cadre le Saint Empire romain germanique au 15ème siècle. C'est donc bel et bien tout un pan de l'histoire du Rhin supérieur qui est ainsi révélé. La plupart des personnages ont réellement existé et le contexte historique décrit est sérieusement documenté et validé par le professeur Francis Rapp, membre de l'Institut. Ce dernier a d'ailleurs accepté de rédiger la préface de la trilogie suivante ("Pierre ou le souffle d'une vie") dont le cadre géographique est le même que celui des "Dilemmes de l'Inquisiteur".

L'auteur

Sonia Pelletier-Gautier a poursuivi ses études à l'université Marc Bloch de Strasbourg, se spécialisant dans l'histoire médiévale et régionale, Sonia Peltier.jpgsous la direction du professeur Francis Rapp. A ce titre, elle a écrit de nombreux articles dans des revues spécialisées ou des journaux locaux, et son mémoire de maîtrise "L'Eglise et la vie religieuse à Guebwiller à la fin du moyen âge", a été primé par le Conseil général du Haut-Rhin et publié en 1988 par la Société Savante des Régions de l'Est. Membre de la Société d'Histoire de Guebwiller, elle a participé à la création du musée du Florival (actuellement musée Théodore Deck) et s'est engagée dans de nombreuses fouilles archéologiques dans le Haut-Rhin. Elle est également intervenue au colloque international sur les dominicains en Alsace, organisée en 1994.

Professeur d'histoire-géographie au lycée Théodore Deck de Guebwiller (Haut-Rhin), elle a mené un nombre important de projets pédagogiques, dont l'étude des journaux télévisés, un travail conséquent sur le dessinateur Jean Plantu avec la participation de l'interessé, et sur la découverte des institutions françaises à travers la sécurité routière. Les deux derniers projets cités ont débouché sur des ouvrages et des films documentaires.

08 mai 2009

Conversations de la Librairie Kléber "Les Alsaciens, qui sont-ils?"

Rendez-vous à la Librairie Kléber le mardi 12 mai 2009 à 19h pour un débat organisé dans le cadre des conversations de la Librairie Kléber. l'association Culture & Bilinguisme - René Schickele Gesellschaft en partenariat avec le collectif "Lire à dire" vous invite à débattre autour d'une question cruciale et toujours d'actualité :

"Les Alsaciens, qui sont-ils?"

Doc3.jpg
Pour en savoir plus, cliquez ici!


20 avril 2009

La "vraie" histoire du drapeau alsacien par Jean-Georges Trouillet

Ebnet Carolus 4 avril 09.JPG

La réunion du comité stratégique du Forum Carolus, organisée le samedi 4 avril dernier dans le château d'Ebnet à Freiburg en Brigsau a réuni une quinzaine de participants venus débattre des questions européennes, alsaciennes et franco-allemandes dans un esprit libre et transfrontalier.

A l'occasion de ces réunions régulières, le Forum Carolus donne la parole aux participants souhaitant présenter leurs activités ou intervenir sur un sujet lié aux thématiques de travail du Forum Carolus (Eurodistrict, bilinguisme, Europe à Strasbourg..). L'objectif est d'échanger, à travers un vrai débat participatif, sur le passé, le présent mais aussi l'avenir de Strasbourg et du Rhin Supérieur, conformément à la double vocation locale et européenne du Forum Carolus en tant que think-tank européen à Strasbourg.

Jean-Georges Trouillet I.JPGJean-Georges Trouillet, auteur du livre "Le drapeau Alsacien" paru aux Editions Bastberg le 20 septembre 2007, a également proposé aux divers participants présents lors de la rencontre un brillant exposé sur le drapeau alsacien "Die wahre Geschichte der elsässischen Fahne und die elsässische Identität". ddd.JPG

M. Erhard Schulz, Stellvertretender Vorsitzender der Badisch-Elsässische Bürgerinitiative zur Innovation Academy, hat seinerseits die Arbeit der Akademie vorgestellt :  „Mit der Innovation Academy grenzüberschreitend in eine nachhaltige Zukunft reisen".

M. Bernd Hatesuer, porte-parole allemand du Bürger Forum Citoyen Eurodistrict , hat  „Die Arbeit des Bürger Forum Eurodistrict : Prinzipien und Ziele" vorgestellt.

Pour tout savoir sur le drapeau alsacien, cliquez ici

 

Sie haben das Wort! La prochaine rencontre aura lieu le samedi 13 juin 2009 à 10h à Neuried, à la frontière franco-allemande. Si vous êtes intéressés, contactez-nous!

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus