Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 août 2010

Marcus Obrecht, nouveau pionnier dans l'Eurodistrict

 

m-obrecht-2-72-dpi.jpgPremier secrétaire général de l'Eurodistrict depuis le 1er août, Marcus Obrecht âgé de 42 ans, professeur à l'Université de Fribourg-en-Brisgau a été nommé parmi 102 autres candidats, pour ses nombreuses implications dans la coopération franco-allemande.

Il a notamment écrit une thèse comparative entre les deux parlements nationaux, il s'est largement investi dans le réseau Eucor et a également travaillé sur un processus de concertation publique dans l'Eurodistrict.

Il devrait être l'un des piliers pour l'élaboration de nouveau projets dans l'Eurodistrict, ou selon les mots de Roland Ries, président et de Frank Scherrer, vice-président, il « permettra à l'Eurodistrict de passer à la vitesse supérieure».

Franziska Heintz, coordinatrice de projets au Forum Carolus

L'Eurodistrict s'étoffe davantage avec le sport !

Un nouveau souffle (sportif) est donné du côté de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau avec l'inauguration de la nouvelle piste inauguration.jpgcouverte d'athlétisme à Offenbourg.

La construction n'a duré qu'un an, signe d'un travail déterminé et véloce entre la ville Offenbourg, la Ligue d'athlétisme de l'Ortenau, et la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS).

A l'image d'une première pierre posée -prémices d'une coopération franco-allemande forte dans le domaine du sport- le hall est doté d'un équipement moderne et est mis à la disposition des athlètes de la CUS et de l'Ortenau.

« Il n’est pas de gloire plus grande pour un homme que de montrer la légèreté de ses pieds et la force de ses bras… » Homère

Franziska Heintz, coordinatrice de projets au Forum Carolus

 

05 février 2010

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau doté du statut de groupement européen de coopération territoriale (GECT)

jardin_deux_rives.jpgC'est hier, jeudi 4 février 2010, lors d'une réunion ouverte au public, que l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau a officialisé son nouveau statut de groupement européen de coopération territoriale (GECT).

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau était jusqu'à présent uniquement régi par une convention de coopération. Ce nouveau statut lui permet de se doter d'un budget encore relativement modeste de 850.000 euros (un euro par habitant), d'un secrétariat composé d'un secrétaire général et de quatre chargés de missions. Le siège de l'Eurodistrict sera à Strasbourg tandis que le secrétariat sera à Kehl, vraisemblablement à la villa Schmidt où le Forum Carolus a récemment présenté en allemand son dernier ouvrage.

Les membres de l'assemblée des 48 élus français et allemands a alternativement  répondu "anwesend" et "présent", comme cela s'était d'ailleurs déjà passé en 1918 au premier conseil municipal strasbourgeois d'une Alsace redevenue française.  Monsieur Roland Ries, Maire de Strasbourg a été élu à l'unanimité président du Conseil de l'Eurodistrict et Monsieur Frank Scherer, Landrat de l'Ortenaukreis élu vice-président également à l'unanimité. Nous avons eu droit a un amusant échange en alsacien entre monsieur Robert Grossmann et monsieur Roland Ries, ils devraient plus souvent parler alsacien entre eux en séance, leurs relations souvent tendues y gagneraient en convivialité! Le bureau du Conseil de l'Eurodistrict est à présent composé de six membres français ainsi que de 6 membres allemands.

Monsieur Pierre-Etienne Bisch, préfet de la région Alsace a notamment rappelé que l'Eurodistrict ne ungerer.jpgpouvait s'autosaisir de compétences qui ne lui sont pas attribuées. Madame l'ambassadeur Chantal de Bourmont, représentante du Quai d'Orsay, s'était quant à elle déplacée de Paris pour s'assoupir de contentement au premier rang, puis repartir, à son réveil et avant la fin de la cérémonie, les TGV n'attendent pas...

Comme s'en est félicité monsieur André Reichhardt, Président du Conseil Régional d'Alsace, cet Eurodistrict est: "l'embryon d'une réelle collectivité locale transfrontalière."

Pierre Scherz

28 janvier 2010

Commandez le dernier livre du Forum Carolus!

Photo livre 2.jpgPhoto livres.jpgDécouvrez la dernière publication du Forum Carolus: "L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau: la construction de l'Europe réelle" / Der Eurodistrikt Strassburg-Ortenau: Konstruktion eines lebendigen Europa.

Vous pouvez commander cet ouvrage dirigé par Henri de Grossouvre et le professeur Eric Maulin (2 photos ci-dessous) et publié dans une version bilingue (français/allemand) auprès de Fiona Goerg, fiona.goerg@forum-carolus.org et 06 30 16 80 72 ou Henri de Grossouvre, grossouvre@forum-carolus.org.

Prix du livre: 19 Euros, réduction à partir de 10 exemplaires commandés. Si vous le souhaitez et le précisez dans votre commande les auteurs seront heureux de vous dédicacer l'ouvrage.

Professeur Eric Maulin.JPG

HG ENA 12 nov 09.jpg

18 janvier 2010

Le potentiel économique de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau

Trautmann 1.JPGLe troisième événement de lancement du livre, publié par le Forum Carolus et intitulé:" L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau: la construction de l'Europe réelle", s'est tenu le samedi 9 janvier à la librairie Kleber de Strasbourg.

La conversation a été introduite et animée par Henri de Grossouvre, délégué général du Forum Carolus. Le professeur Eric Maulin a brièvement exposé les multiples projets "Eurodistrict" depuis les années 2000 et à souligné le côté exemplaire qui doit ressortir de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.

Madame Catherine Trautmann, vice-présidente de la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg) et députée européenne, Monsieur Thierry Ferrari, directeur de l'ADIT (Agence pour le dévéloppement et l'intelligence territoriale), Monsieur Vincent Horvat, directeur de la Maison de l'Emploi ainsi que Monsieur Jean-Marie Staerle, directeur de l'ADIRA ont participé aux débats.

Madame Trautmann a exposé le projet sur lequel elle travaille, à savoir: faire du quartier du port autonome de Strasbourg une pépinière franco-allemande et la première zone économique d'Alsace (il faut savoir que le port autonome de Strasbourg concentre à lui seul 13000 emplois). Pour créer un espace commun en matière de transports, un espace compatible avec la vie des habitants, Madame Trautmann souhaite inscrire les ports de Strasbourg et de Kehl dans le projet écocité.

Pour Monsieur Ferrari, il faut: " faire de l'Eurodistrict un territoire neuf au sein de divers territoires". Il s'agit de se concentrer sur quelques projets économiques innovants. Pour ce faire, des champs d'action complémentaires doivent être exploités ( tenir compte des grandes évolutions mondiales: donner une image plus "high-tech", plus "verte" à l'Eurodistrict et travailler sur  le bien-être des citoyens). D'après Monsieur Ferrari: "il faut donner un objectif et une vocation particulière à l'Eurodistrict ( par exemple: l'Eurodistrict pourrait avoir un rôle à jouer dans le domaine des biomédicaments).

Monsieur Staerle a souligné le formidable potentiel économique de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau en insistaKlebre salle.JPGnt sur le fait qu'il faut toujours rendre le territoire visible pour des investisseurs étrangers.

Monsieur de Grossouvre a ensuite évoqué la dimension culturelle et linguistique de l'Eurodistrict, deux sujets qui sont intimement liés ( une version bilingue du magazine de la CUS pourrait par exemple être éditée).

Monsieur Horvat à quand à lui exposé les projets de développement économique codécidés par la Maison de l'Emploi et ses partenaires allemands:

- le Forum de recrutement franco-allemand (en octobre 2008)

- "Wenn und Wie" (ensemble des questionements des enjeux franco-allemands autour des travailleurs transfrontaliers).

- "Recherche action" (regroupement d'entreprises pour identifier les compétences et les métiers de demain).

Messieurs Meyrueis (chercheur à Illkirch) et Curticapean (professeur à Freiburg), spécialistes en optrique et en photonique ont présenté succintement leurs activités ( création d'entreprise à Offenburg spécialisée dans l'image...).

 

                           Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

            

 

21 décembre 2009

Kehl Eckstein des Eurodistrikt Strassburg-Ortenau

Henri de Grossouvre livres.JPGPhoto Kehl.JPGC'est dans la Villa Schmidt à Kehl que le Forum Carolus a organisé le jeudi 10 décembre le second événement de lancement du livre intitulé "L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau: la construction de l'Europe réelle".

Le rôle de la ville de Kehl dans l'Eurodistrict a été mis en valeur lors de cette table-ronde.

Monsieur Jürgen Grossmann, dirigeant du "Grossmann Group", Monsieur Nikolaus von Gayling, président du Forum Carolus, Madame Karen Denni, professeur à l'ITI-RI, Madame Anne Thevenet, directrice de l'Euroinstitut, Monsieur Bernd Hatesuer, président allemand du Bürger Forum Citoyen Eurodistrict, Monsieur Gerd Baumer, Fraktions Vorsitzender dans l'Ortenau Kreis ainsi que Monsieur Alain Boos, chargé de mission au rectorat de Strasbourg ayant suivit pendant vingt ans les dossiers franco-allemands et franco-suisses, sont intervenus durant cette événement. Monsieur Henri de Grossouvre, délégué général du Forum Carolus animait le débat.

On peut retenir de leurs interventions  et du débat qui a suivi que:

- l'Eurodistrict doit être un laboratoire de coopération transfrontalière comme l'a souligné Madame Thevenet.

-plusieurs projets d'aménagement urbains exposés par Monsieur Jürgen Grossmann pourraient rapidement se réaliser (création d'un Eurovillage à Willstett: réaliser un modèle réduit d'Europe à l'échelle d'un village).

- comme l'a démontré Monsieur Alain Boos, l'Eurodistrict pourrait s'inspirer  "d'Eurorégions" dont les structures ont été mises en place dans des conditions parfois moins favorables ( par exemple: l'agglomération franco-valdo-genevoise).

 

                   Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

25 novembre 2009

Première conférence annuelle des Eurodistricts du Rhin Supérieur

Kooperationsperimeter_im_Oberrhein.jpg

La première conférence annuelle des Eurodistricts du Rhin Supérieur s'est tenue le jeudi 5 novembre 2009.

Les quatre Eurodistricts de cette région étaient représentés par: Monsieur Harster pour l'Eurodistrict Regio-Pamina, Monsieur Roland Ries, Maire de Strasbourg pour l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, Madame Störr-Ritter pour l'Eurodistrict Freiburg-Colmar ainsi que Monsieur Ueberschlag pour l'Eurodistrict trinational Bâle-Mulhouse. Comme l'a très bien souligné Monsieur Becker, président de l'Eurodistrict Regio-Pamina, ces Eurodistricts sont: "divers, complémentaires mais pas concurrenciels [...], il faut aller vers une mise en réseau territoriale.

En effet, certains Eurodistricts sont plus "transfrontaliers" et d'autres pourraient être qualifiés de "territoriaux". En ce qui concerne l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, Monsieur Ries a mis l'accent sur le fait qu'il n'a pas pour seule ambition de coopérer avec l'Ortenau mais: "d'aller vers un système de codécision". Il souhaite "créer un territoire européen à statut particulier pour renforcer notre vocation européenne [...]". La partie française de l'Eurodistrict attend toujours que le gouvernement accorde le statut de GECT à l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. Côté allemand ce statut a déjà été donné.

Monsieur Ueberschlag a précisé que selon lui: "il n'y a pas de modèle type d'Eurodistrict aujourd'hui". Pour rendre opérant un Eurodistrict il faudrait que les gouvernements acceptent des "transferts de compétences encadrées" a souligné Monsieur Ueberschlag.

 

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

 

 

17 novembre 2009

Table ronde à l'ENA: "Quel avenir pour les Eurodistricts?"

Ries l alsace.jpgC'est à l'ENA, le jeudi 12 novembre 2009, que le Forum Carolus à lancé son ouvrage intitulé: "L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau: la construction de l'Europe réelle".

Monsieur François Gilles le Theule, directeur de l'ENA à ouvert ce débat animé par Monsieur Henri de Grossouvre. Durant toute une après-midi, des personnalités impliquées dans les relations transfrontalières sont intervenues pour animer le débat: Monsieur Roland RIES, maire de Strasbourg, Monsieur François Loos, ancien ministre, député, Madame Andrée Buchmann, vice-présidente de la CUS et conseillère régionale (et vice-présidente du Forum Carolus) ainsi que Madame Delphine Mann, adjointe au maire de Colmar.

A côté d'eux des experts nous ont décrit d'autres Eurodistricts de l'Union Européenne et d'autres formes d'association entre HG ENA DNA 12 nov 09.jpgdes régions frontalières de l'Union Européenne et l'étranger: Monsieur Alain Boos, chargé de mission au Rectorat de l'Académie de Strasbourg qui suit depuis 20 ans les dossiers frontaliers franco-allemands et franco-suisses, Monsieur Marcel Alexandru: Consul Général de Roumanie à Strasbourg ainsi que Madame Martine Camiade: responsable de la formation transfrontalière à l'Institut franco-catalan de l'Université de Perpignan.

Public.JPGD'autres spécialistes ont décrit le fonctionnement des Eurodistricts voisins du Rhin-Supérieur: Monsieur Frédéric Duvinage (Directeur de l'association ETB) a débattu de l'Eurodistrict trinational Bâle-Mulhouse et Monsieur Patrice Harster: directeur de l'Eurodistrict Regio Pamina.

Madame Martine Camiade représentante passionnée et convaincante de l'Eurodistrict Catalan (partie de la Favaletto.JPGCatalogne espagnole et Pyérénées Orientales) nous a présenté les spécificités des relations à l'intérieur d'un Eurodistrict construit d'espaces situés à des échelons spaciaux différents: la petite Catalogne française correspondant au département des Pyrénnées orientales et le nord de la Catalogne espagnole organisé autour de Gerone.

Monsieur Boos a exposé comment fonctionne autour de Genève la coopération entre une ville extérieure à l'Union Européenne et son hinterland français. Il a surtout démontré comment une coopération organique très aboutie avait réussit à dépasser les contraintes d'une association entre des espaces internes et externes à l'Union Européenne.

Monsieur Alexandru, Consul Général de Roumanie, a insisté sur le rôle "créateur de mentalité européennne" des Eurodistricts entre Roumanie et Hongrie à l'intérieur desquels la population est bilingue.

Madame Buchmann a quant à elle insisté sur la dimension écologique de l'Eurodistrict: "il faut mettre l'écologie au coeur de notre stratégie de Andrée Buchmann - 2.JPGdéveloppement" (projet éco-cité, plan climat transfrontalier).

Monsieur Duvinage, qui représentait l'Eurodistrict trinational Bâle-Mulhouse a insisté sur le côté identitaire de l'Eurodistrict:" il faut que les citoyens s'identifient à un Eurodistrict pour qu'il puisse fonctionner".

Le directeur de l'Eurodistrict Regio-Pamina, Monsieur Harster, a souligné la dimension tri-régionale de l'Eurodistrict dont il a la charge (l'Alsace, le Palatinat, le Bade-Wurtemberg). Selon Monsieur Harster, l'acteur le plus important d'un Eurodistrict est le citoyen:"ce citoyen fait et n'attend pas". Une quizaine de micro-projets sont actuellement à l'étude dans l'Eurodistrict Regio Pamina (en matière de culture, de tourisme...).

Madame Mann qui a débattu de l'Eurodistrict Freiburg-Colmar a elle aussi insisté sur l'importance des projets communs: l'Eurodistrict doit être une "plateforme bilingue de projets".

Pour Monsieur Loos, l'Eurodistrict fonctionnera à condition qu'il y ait une volonté d'agir avec les partenaires allemands sur des projets pour lesquels il a esquissé quelques pistes comme par exemple: se situer à la pointe de la réalisation de la voiture éléctrique.

Monsieur Ries, maire de Strasbourg, a souligné que la France attend toujours l'accord de son gouvernement pour attribuer à l' Eurodistrict Strasbourg-Ortenau le statut du GECT.

Eric Maulin 3.JPGComme l'a très bien résumé le professeur Eric Maulin (directeur de l'IHEE et président du comité stratégique du Forum Carolus) dans sa conclusion, trois points se sont dégagés après ces différentes interventions:

-Les micro-projets: cet élément est commun à tous les Eurodistricts, ils sont le reflet de la "méthode des petits pas" préconisée par Jean Monnet.

-La remise en question de la notion de frontière et de souveraineté nationale par les Eurodistricts. En effet les accords de Schengen ont uniquement supprimé les contrôles et non les frontières.

-La spécificité de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau: Strasbourg abrite les institutions Européennes, ce qui donne une résonnance particulière à l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. L'on pourrait envisager le futur de Strasbourg comme ville franco-allemande, capitale européenne sur le Rhin...

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

Le prochain événement de lancement du livre du Forum Carolus aura lieu le 10 décembre à la villa Schmidt à Kehl: "Kehl: Eckstein des Eurodistrikts Strassburg-Ortenau",  INSCRIVEZ VOUS SANS TARDER auprès de fiona.goerg@forum-carolus.org ou sur la page facebook du Forum Carolus

02 novembre 2009

Quel avenir pour les Eurodistricts?

Le Forum Carolus, le CEES de l'ENA, et leurs partenaires: l'ITIT-RI, l'association RETE-IHEE, le Café Babel,

 l'Association Rhin-Volga et Cantores Rhenani

 

vous invitent à un débat sur les Eurodistricts à l'ENA, avec la participation de:

 

     
 M. Roland RIES, maire de Strasbourg 
 Madame Andrée BUCHMANN, vice-présidente de la CUS 
 M. François LOOS, ancien ministre, député 
 
Roland Ries.jpg

49cac0996dde1_LOGO ENA 2009.jpg

logo carolus.jpg

Inscription impérative avant le 9 novembre auprès de Fiona GOERG: fiona.goerg@forum-carolus.org - 06 30 16 80 72

 

QUEL AVENIR POUR LES EURODISTRICTS ?

 

« Rôle et avenir des Eurodistricts de l'UE : témoignages, comparaisons et échanges de bonnes pratiques »

 

 

 

Jeudi 12 novembre 2009

14h00 – 18h30 

 

CEES de l'ENA- Strasbourg

  

14h00: Ouverture des portes

 

Accueil des participants

M. François Gilles le Theule (Directeur du CEES)

 

14h15: « Le rayonnement international de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau »

 M. Roland Ries (Sénateur Maire de Strasbourg)

 

15h00: Introduction au débat, animation :

M. Henri de Grossouvre (Délégué général du Forum Carolus)

 

u  

 

Les Eurodistricts du Rhin Supérieur

 

15h15: "La musique: un Eurodistrict de l'esthétisme?"

Tatiana Anlauf (Soprane), Dmitri Antonovitch (Piano), Alain Favaletto (Baryton) et Christian Lorentz (Ténor)

 

15h30: « L’Eurodistrict Mulhouse-Colmar-Fribourg »

Mme Delphine Mann (Adjointe au maire de Colmar)

 

15h45: « L’Eurodistrict trinational de Bâle »

M.Frédéric Duvinage (Directeur de l'association ETB)

 

16h00: « L'Eurodistrict Regio Pamina »

M. Patrice Harster (Directeur de l'Eurodistrict Regio Pamina)

 

16h15: « L'écologie au coeur de la construction de l''Eurodistrict Strasbourg-Ortenau » Mme Andrée Buchmann  (vice-présidente de la CUS et conseillère régionale)

 

u  

16h30 Café

u  

 

D'Espagne en Roumanie : quelques exemples Européens

 

17h00: « L'Eurodistrict de l'Espace Catalan Transfrontalier  »

Mme Martine Camiade (Responsable de la formation transfrontalière à l’Institut franco-catalan, Université de Perpignan )

 

17h15: « Les Eurodistricts, un défi pour la Roumanie »

M. Marcel Alexandru  (Consul Général de Roumanie Strasbourg)

 

17h30: « L’agglomération  franco-valdo-genevoise »

M. Alain Boos (Chargé de mission au Rectorat de l'Académie de Strasbourg, suit les dossiers frontaliers franco-allemands et franco-suisses)

 

17h45: « La dimension internationale de Strasbourg »

M. François Loos  (Ancien Ministre, député du Bas-Rhin, Vice-Président du Conseil Régional d'Alsace)

 

18h00:  Synthèse & conclusion :

Le professeur Eric Maulin (Directeur de l’IHEE, Professeur à l'Université de Strasbourg)

 

 

 

u  

                                  18h15 BUFFET

 

Présentation de la table-ronde :

 

Cette table-ronde s’inscrit dans le cadre du projet entrepris à la fin de l’année 2008 par le Forum Carolus, think tank  européen à Strasbourg : la publication d’un ouvrage collectif sur « L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau : la construction de l'Europe réelle».

 

Il s’agit à travers cet ouvrage d'ouvrir un débat constructif sur les différents aspects du projet Eurodistrict Strasbourg-Ortenau (historiques, culturels, linguistiques, juridiques, fiscaux, économiques...) en rassemblant les divers acteurs légitimes de la promotion de l'Eurodistrict. Ce livre a également l'ambition de constituer un outil de réflexion et d'action opérationnel au service des exécutifs et des acteurs de l'Eurodistrict CUS-Ortenau, ainsi qu'un modèle de référence à l'échelle européenne pour les autres Eurodistricts.

 

Le Forum Carolus, en partenariat avec le CEES, a souhaité aujourd’hui présenter son ouvrage et l’intégrer dans une problématique plus large  faisant raisonner la dimension à la fois internationale et régionale de la coopération transfrontalière. Ainsi la table-ronde d'aujourd'hui réunit à la fois des contributeurs ayant participé à l’élaboration du livre et des intervenants extérieurs venus apporter un autre éclairage…

 

 

Informations pratiques

Ø  Lieu : CEES

     Centre des Études Européennes de Strasbourg)

                       École Nationale d'Administration           
                      Commanderie St Jean - 1 Rue Ste marguerite           
                      67080 Strasbourg cedex           
              

26 octobre 2009

Monsieur Alain Lamassoure, président d'Euro-Info-Consommateurs

logo_euroinfo.gifMonsieur Lamassoure, ancien ministre délégué aux Affaires européennes et actuel eurodéputé a été élu président d'Euro-Info-alain-lamassoure.jpgConsommateurs: cette instance franco-allemande qui siège à Kehl traite les litiges entre professionnels et consommateurs.

L'élection de Monsieur Lamassoure à la tête d'Euro-Info-Consommateurs donne une importance toute particulière à cette structure. En effet, plusieurs nouvelles directives sont actuellement à l'étude dans le domaine de la consommation et devraient à terme permettre d'aboutir à une législation harmonisée dans les 27 pays membres de l'Union Européenne. Mais comme l'a souligné Monsieur Lamassoure:"il faut admettre que la plupart des directives en la matière ne sont pas encore appliquées de manière satisfaisante dans les pays européens". Cette élection est une reconnaissance au plus haut niveau européen du travail accompli par Euro-Info-Consommateurs et s'explique par l'activité de cet organisme, véritable laboratoire en matière de règlement des conflits entre consommateurs et professionnels. C'est dans ce même domaine que Monsieur Lamassoure compte préparer une vaste harmonisation de la législation européenne et faire passer dans la loi une partie des pratiques mises en oeuvre depuis plusieurs années par l'organisme dont il devient président.

Fort de son engagement européen de toujours, Monsieur Lamassoure saura assurer l'essor de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau; nous comptons sur sa compétence pour animer un des territoires d'expérimentation de l'Europe qui se fait, au service des citoyens.

 

                                   Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

18 octobre 2009

Un hall d'athlétisme commun à Offenburg et à la Communauté urbaine de Strasbourg

La première construction illustrant la coopération en matière d'équipements sportifs au sein de l'Eurodistrict Strasbourg - Ortenau ouvrira ses ppose_premiere_pierre_salle_athelisme.jpgortes au cours de l'année 2010. Ce hall d'athlétisme commun à Offenburg et à la Communauté urbaine de Strasbourg permettra aux athlètes alsaciens et badois de poursuivre leur entraînement sans avoir à parcourir les 80 km qui les séparent aujourd'hui des infrastructures les plus proches, situées à Karlsruhe et à Vittel.

Madame Edith Schreiner, maire d'Offenburg et Monsieur Jacques Bigot, président de la Communauté urbaine de Strasbourg ont donné le premier coup de pelle symbolique mercredi 16 septembre 2009.

Cet exemple de coopération est l'illustration de la volontée qu'ont les élus de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau pour développer des projets communs.

20 septembre 2009

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, une préoccupation gouvernementale

GECT.jpg Michel Mercier, ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire est venu le 17 septembre dernier à Strasbourg  signer le contrat Ville, Etat, Région, destiné à soutenir la vocation photo Mercier.jpgeuropéenne de la ville.

 

Monsieur Michel Arnould, journaliste à "L'Alsace" a interrogé le Ministre et lui a notamment explicitement demandé, ce qu'il comptait faire pour améliorer la vie quotidienne transfrontalière, qui comme il l'a souligné: "reste difficile en raison des barrières administratives [...]". Monsieur Mercier a répondu: "Cette question est inscrite à l'ordre du jour du prochain conseil des ministres franco-allemand qui se tiendra après les élections en Allemangne. J'ai l'intention de donner un coup de booster important à ce sujet. En particulier en ce qui concerne l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau pour faire un groupement européen de coopération transfrontalière [...].

C'est le 17 octobre 2005 qu'est né l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau par la signature de la convention du même nom. L'objectif étant de fonder une gouvernance transfrontalière innovante. La réponse de Monsieur Mercier rejoint ce qu'a exprimé le Landrat Scherrer lors de la Table ronde sur l'Eurodistrict du 3 septembre dernier: à savoir créer un Eurodistrict fort et dynamique s'inscrivant dans la logique des groupements de coopération européenne territoriale.

Les ministres français et allemands reportent les discussions sur l'Eurodistrict à l'après 27 septembre prochain (élections au Bundestag), c'est dire l'importance que les deux gouvernements accordent à cette question.

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

 

15 septembre 2009

Rheinfest - Fête sur le Rhin

Rheinfest 2.jpgLe vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 septembre 2009 aura lieu la Fête sur le Rhin - Rheinfest au Jardin des Deux rives, au coeur de l'Eurodistrict.

Pendant ces journées les villes de Strasbourg et de Kehl proposeront différentes animations au public. Pour la première année, la Rheinfest a été conçue en concertation franco-allemande. Les années passées, le vaste côté français était très calme par rapport aux activités populaires Isabelle Grussenmeyr.jpgproposées par la rive droite...

On se souvient même d'une Rheinfest avec un festival country sur la rive gauche! (sans commentaire)

Cette année les organisateurs du festival Summerlied ont été le (discret) partenaire de la ville pour organiser une Rheinfest festive et populaire. Durant le dernier festival Summerlied, le Forum Carolus était partenaire du festival et organisait les rencontres quotidiennes avec la presse et les artistes. M. Mathieu Cahn, adjoint au maire de Strasbourg, est l'organisateur pour la ville de cette Rheinfest nouvelle version...

Photo de droite: Isabelle Grussenmeyer (au programme de la Rheinfest)

plaquette_rheinfest.pdf 

12 septembre 2009

Table ronde de l'Eurodistrict du 3 septembre 2009

IMG00014.jpgLe 3 septembre 2009 s'est tenue la Table ronde de l'Eurodistrict à Kehl en présence de Monsieur Scherer, Landrat de l'Ortenau Kreis, ainsi que des deux Présidents du Bürger Forum Citoyen:Yveline Moeglen et Bernd Hatesuer.

A cette occasion, l'objectif du Bürger Forum Citoyen a été rappelé:créer une "plate forme" d'échanges entre les citoyens d'un côté et les administrations ainsi que les instances politiques de l'autre.En somme, faire réussir un Eurodistrict décidé par les élus mais aussi choisi par les citoyens.

Monsieur le Landrat Scherer (en fonction depuis novembre 2008) a insisté sur le fait que cet organisme ne peut être un organisme vivant sans les citoyens qui le composent.

Il a également souligné que dans un avenir proche, la présidence de l'Eurodistrict changera tous les deux ans.Le Conseil d'Administration sera composé de 10 à 14 membres.Une plus grande transparence, signe de confiance, sera également instaurée puisque les séances du Conseil seront ouvertes à tous et les décisions seront prises à la majorité simple.Cette structure devrait coûter entre 50 cents et 1 euro à chaque citoyen de l'Ortenau Kreis.

La participation des citoyens y sera préconisée.Ces derniers codécideront, coopérerons à l'élaboration d'idées,à la prise de décisions...

Ceci s'inscrit dans la logique des groupements de coopérations européennes territoriales existant déjà à Freiburg-im-Breisgau où, par exemple, le budget de la ville est en quelque sorte codécidé par les citoyens.

Une facette cruciale de ce projet est: l'information de  tous les citoyens de leur pouvoir de codécision.

Monsieur le Landrat Scherer a également insisté sur l'identité que doit se forger l'Eurodistrict.

Les villes de Strasbourg et de Kehl devront se compléter sur différents points (la culture, la langue, les infrastructures), ce qui engendrera une meilleure coopération et des échanges plus intenses entre les deux bords du Rhin.

Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

 

19 mai 2009

Retranscription - Réunion de travail FORUM CAROLUS/APR

La première rencontre entre le Forum Carolus et l'Association de Prospective Rhénane (APR) a eu lieu le vendredi 17 avril 2009 entre 15h et 18h au Palais du Rhin.

Les deux associations se sont réunies autour d'un thème : les "Eléments de prospective pour l'Eurodistrict", afin de confronter leur expertise et leur réflexion en vue de la prochaine publication du Forum Carolus : le livre "Eurodistrict grand Strasbourg - Ortenau" (septembre 2009)

 

3316_72988130974_69818785974_1726430_8218229_n.jpg

Lire la retranscription de l'intégralité de la rencontre ici

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Contact : Clarisse Bargain, coordinatrice du projet "Eurodistrict" au Forum Carolus

16 mai 2009

Compte-rendu - Intervention de Roland Ries sur l'Eurodistrict - IEP de Strasbourg

Roland_Ries.jpg

Unir dans la proximité

Roland Ries était invité jeudi 14 mai 2009 par Le Rotaract Club de Strasbourg à intervenir sur l'Eurodistrict, dans le cadre d'une conférence organisée à l'Institut d'Etudes Politiques sur le thème de l'Europe des régions : "quelle réalité? quel avenir?"... l'occasion pour nous d'entendre le Maire de la capitale alsaco-européenne réaffirmer son attachement profond à l'Europe de Strasbourg et plus particulièrement à l'Eurodistrict, qu'il a toujours placé au coeur de son mandat.

La principale difficulté à laquelle est aujourd'hui confrontée la construction européenne, qualifiée par Roland Ries de "formidable aventure", est l'absence encore visible de conscience collective et d'opinion publique proprement européenne. Si l'ampleur du projet justifie les difficultés que celui-ci rencontre, révélées à l'occasion des derniers "référendum-sanction", il appartient à tous les niveaux de responsabilités - aussi bien local que régional ou national - de considérer comme un impératif catégorique l'intégration réelle des citoyens dans le processus de construction européenne. Le défi présenté par le Maire de Strasbourg n'est donc pas des moindres: il s'agit bien d'unir dans la diversité... en unissant dans la proximité.

L'Europe à Strasbourg et l'Europe de Strasbourg

Dans le projet d'Eurodistrict tel qu'il est conçu par Roland Ries se rejoignent en fait les deux notions d'Europe à Strasbourg et d'Europe de Strasbourg, c'est-à-dire les institutions d'une part, et d'autre part cette conception de l'Europe propre à Strasbourg, citoyenne et populaire.

L'Europe des régions, et plus encore l'Eurodistrict, sont les instruments de demain, les mieux à même de créer les conditions de l'adhésion des peuples à une Europe dite "de proximité". Il faudrait pour cela d'abord retrouver l'esprit des pères fondateurs, ceux qui avaient il y a 60 ans déjà imaginé sur les bords du Rhin les bases territoriales et symboliques de la nouvelle Europe. C'est ainsi que Strasbourg avait été baptisée capitale institutionnelle européenne.  Selon le Maire de Strasbourg, ce projet initial a été peu à peu perdu de vue au profit d'une guerre "pychrocoline" entre les différentes métropoles institutionnelles, y compris françaises et allemandes.

"Pour faire l'Eurodistrict, il faut être deux"

logo eurodistrict.jpgLes frontières de l'Eurodistrict CUS-Ortenau sont aussi le moyen, selon Roland Ries, de reconstituer cette base territoriale franco-allemande, assise sur une légitimité historique et sur l'existence d'une réelle proximité, d'une "agglomération virtuelle" autour de Strasbourg et de Kehl, "dont il s'agit aujourd'hui de combler les creux". Le grand projet d'agglomération nouvelle et d'urbanisation du secteur du Port du Rhin ("Porte de France" pour les uns et "Zweiländertor" pour les autres) s'inscrit dans cette dynamique, tout comme l'extansion du tram vers Kehl, et comme l'ensemble des projets en cours dans le domaine culturel ou encore médical.

L'action menée jusque là par le Maire de Strasbourg se veut pragmatique. Elle consiste d'une part à doter cet Eurodistrict d'un contenu concret et appréhendable par les citoyens concernés des deux côtés du Rhin, dans une logique de "gagnant-gagnant", et d'autre part à donner un caractère propre à l'Eurodistrict. La récente adoption d'un statut juridique provisoire (GECT), en accord avec l'Union Européenne et les Etats français et allemand, est de ce point de vue significative. Ce statut doit permettre, grâce au travail de la Commission Strasbourg-Kehl, de passer d'une simple coordination a posteriori des politiques publiques locales à une véritable codécision en amont concernant les problématiques communes, tout en tenant compte des spécificités nationales.

Les beaux jours de l'Eurodistrict semblent aujourd'hui à portée de main...

Compte-rendu :  Clarisse Bargain

A savoir : Le Rotaract Club de Strasbourg organise en ce moment dans le cadre des élections européennes un cycle de conférence sur des sujets annexes à l'Europe.

Les élus de toutes les villes de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau se rassembleront ce dimanche 17 mai pour fêter la nouvelle étape de l'intégration transfrontalière : la mise en place du Groupement européen de Coopération transfrontalière. Cette rencontre se conclura par un "Serment des deux Rives". Consultez dès à présent le nouveau site internet de l'Eurodistrict Cus-Ortenau!


Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

14 mai 2009

Le retour des conseils municipaux "transfrontaliers"

« Deux rives, une agglo », titraient les DNA pour saluer la tenue d'un conseil municipal conjoint entre Strasbourg et Kehl le 4 mai dernier.

Dominic-Thirion_1098-740893.jpgC'est en effet à cette date qu'a été officiellement remise au goût du jour une pratique politique oubliée depuis plus de l6 ans : les conseils municipaux « transfrontaliers », donnant un élan supplémentaire à la coopération franco-allemande active dans le cadre de l'Eurodistrict, cher à Roland Ries. Cette forme de coopération renforcée vise bien à « compléter la démarche plus large engagée au niveau de l'Eurodistrict », a d'ailleurs affirmé le maire de la capitale alsacienne et européenne.

Ce conseil municipal aux allures symboliques a réuni Roland Ries et son homologue kehlois Günther Petry, ainsi que Jacques Bigot, président de la CUS et une centaine d'élus venus de part et d'autre du Rhin, à part presque égale. Tous les représentants de la presse étaient invités à assister à l'intégralité des débats consacrés à la définition d'une stratégique économique et urbanistique commune. Il s'agissait avant tout de définir les enjeux communs aux deux villes afin de fixer des orientations structurantes allant dans le sens d'une coopération renforcée à l'échelle de l'Eurodistrict, car l'ensemble des décisions seront remises entre les mains des formations municipales « ordinaires » à l'issue de délibérations "nationales."

Cette réunion marque toutefois un pas de plus vers la création d'un mode de gouvernance conjoint... avant -pourquoi pas- la réalisation d'un statut juridique et fiscal commun tant souhaité par le Maire de Strasbourg.

A l'ordre du jour figuraient principalement le projet « Strasbourg- Kehl Métropole des Deux Rives » présenté à cette occasion aux élus et à la presse,  l'aménagement urbain du secteur des deux Rives dont le Port du Rhin, et l'extension du réseau de tram vers Kehl.

Le projet d'agglomération nouvelle est la réponse commune que veulent apporter la Ville de Strasbourg et la ville de Kehl à l'appel à projets "Ecocité" lancé par le ministère français de l'Ecologie. Les élus franco-allemands ont à ce sujet adopté à l'unanimité une motion dans laquelle ils s'engagent à promouvoir une "réelle agglomération transfrontalière de part et d'autre du Rhin", destinée à former l'épine dorsale de l'Eurodistrict.

tram-cts.jpgLe quartier du Port du Rhin, théâtre de nombreux sacages durant le controversé sommet de l'OTAN, a fait l'objet d'une demande d'aide formulée par le Maire de Strasbourg en personne auprès de l'Elysée, en faveur de son réaménagement et de sa modernisation, engageant plusieurs dizaines de milliers d'euros. En plus de l'extansion de la ligne D du tramway au-delà du pont de l'Europe dont la construction est prévue pour fin 2011 (elle pourrait relier à terme la station Aristide-Briand à la place de la gare à Kehl), un schéma d'aménagement transfrontalier associant Strasbourg et Kehl est en cours d'établissement. Le processus devrait être rapidement lancé, courant 2010.

Toutes les questions en suspens liées à l'Eurodistrict ont été posées par les principaux interlocuteurs présents au cours de cette réunion  politique franco-allemande, y compris les plus épineuses : les frontières de l'Eurodistrict,  l'harmonisation des systèmes politiques, la coopération culturelle, la formation...

Ces conseils municipaux d'un genre renouvelé, initiés au début des années 1990 puis abandonnés en 1998, se tiendront désormais une fois par an en mai, pendant le « mois de l'Europe ». Le prochain aura lieu en 2010 à Kehl. En attendant, les commissions et autres groupes de travail initiés en 1998 ont été réactivés...

Clarisse Bargain

-------------

Le Rotaract Club de Strasbourg organise dans le cadre des élections européennes un cycle de conférence sur des sujets annexes à l'Europe :

Jeudi 14 mai à 18h30 à l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg se déroulera  une conférence sur

"L'Europe des régions : une réalité, un avenir?"

La conférence se déroulera en présence du Maire de Strasbourg, Roland Ries, qui interviendra sur le thème de l'Eurodistrict

Entrée libre (voir le programme)

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

12 avril 2009

Première rencontre entre le Forum Carolus et l'APR (Association de Prospective Rhénane)

8 interventions et un débat sur l'EURODISTRICT organisées par le Forum Carolus et l'APR

au Palais du Rhin

palais du Rhin_jpg.jpgLe vendredi 17 avril prochain de 15h à 18h, le Forum Carolus et l'Association de Prospective Rhénane vont pour la première fois unir leurs forces et mettre en commun leur expertise respective lors d'une réunion de travail qui aura lieu au Palais du Rhin, afin de débattre des "Eléments de prospective pour l'Eurodistrict".

L'institution qui s'est récemment dotée d'un cadre juridique stable adopté à l'occasion du Conseil de l'Eurodistrict le 26 mars dernier sera au coeur des interventions programmées par les deux associations. Les participants aborderont l'ensemble des problématiques diverses liées à cet espace en particulier, aussi bien urbanistiques que juridiques ou encore logistiques, de manière à ouvrir un débat critique susceptible de faire émerger une synthèse constructive et - pourquoi pas - des propositions concrètes pour l'avenir de l'espace rhénan..

 

logo carolus.jpgCette rencontre s'inscrit dans le projet majeur actuel du Forum Carolus, qui prépare avec ses partenalogo-apr.jpgires la publication d'un livre sur l'Eurodistrict Grand Strasbourg-Ortenau, à paraître en septembre 2009. Le savoir-faire particulier de l'Association de Prospective Rhénane en matière de prospective est à même de soutenir et de nourir les réflexions du Forum Carolus sur l'Eurodistrict, qui souhaite à travers cet ouvrage collectif rassemblant les divers acteurs légitimes de la promotion de l'Eurodistrict ouvrir un débat constructif et constituer un outil d'action opérationnel au service des exécutifs et des acteurs de l'Eurodistrict CUS-Ortenau, ainsi qu'un modèle à l'échelle européenne pour les autres eurodistricts.

Cette réunion est également conçue de manière à permettre aux différents acteurs invités à contribuer au projet de livre du Forum Carolus de confronter leur réflexion à celle des autres et de s'ouvrir aux approches diverses liées à cet espace.

M. Vincent Horvat, directeur de la Maison de l'Emploi et de la formation du bassin de Strasbourg abordera par exemple la question des métiers émergents de la grande distribution et du commerce dans l'Eurodistrict. M. Raymond Woessner, géographe à l'Université de haute-Alsace, parlera du positionnement de l'Eurodistrict au regard des différentes échelles spatiales euro-rhénanes.

Pour en savoir plus et s'inscrire à la réunion :

Voir le programme détaillé de la réunion

Voir le projet "Eurodistrict" du Forum Carolus

Le Forum Carolus vient de créer une page sur FACEBOOK, devenez fan du Forum Carolus sur Facebook !

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

01 avril 2009

Construction d'une salle d'athlétisme commune Strasbourg-Offenburg

Strassburg beiteiligt sich an Sporthalle in Offenburg !

tomi-ungerer lunettes.jpg

Edith Schreiner.jpgDes projets concrets d'infrastructures commencent à voir le jour au sein de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. La ville de Strasbourg va participer au financement d'une salle d'athlétisme à Offenburg. Ce projet a été annoncé le vendredi 27 mars à Baden-Baden par le maire de Strasbourg, M. Roland Ries, pendant un débat avec M. Adrien Zeller et M. le Landrat de l'Ortenau Scherer lors du 2e symposium Pierre Pflimlin organisé par M. Christian Frietsch journaliste et éditeur de Good News Baden Baden" autour de 200 décideurs politiques et économiques du Rhin supérieur réunis au Brenners Park Hotel de Baden-Baden et auquel participaient quatre membres du Forum Carolus (M. Eric Langumier, Madame Marie-Dominique Spitz, Mlle Clarisse Bargain, et M. Henri de Grossouvre).

La décision de construire une salle d'athlétisme commune au sein de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau avait été prise leichtathletik.jpgla veille par M. Jacques Bigot et M. Roland Ries lors du Conseil de l'Eurodistrict. Selon le maire d'Offenbourg, madame Edit Schreiner (photo de gauche): "La salle d'athlétisme sera réalisée sous la forme d'un projet commun franco-allemand. Non seulement nos athlètes auront pour la première fois des moyens d'entrainement couvert sur place mais en plus les sportifs français et allemands pourront utiliser ensemble cet équipement".

Offenburg heute (Mittelbadischepresse) soulignait pour sa part: "Ries betonte, dass er dieses Projekt als erste gemeinsame Infrastrukturinvestition des Eurodistrikts Strasbourg-Ortenau betrachte. (...) Dies ist ein sichtbares Zeichen für die gute zusammenarbeit bei uns in Eurodistrikt."

Lire le communiqué de presse de la CUS

Strassburg beteiligt sich an Sporthalle (Offenburg heute / Mittelbadischepresse)

 

Consultez aussi l'Agenda du Forum Carolus & l'agenda des partenaires du Forum Carolus

 

23 février 2009

Le feu vert de la CUS

Tramway_Strasbourg_Broglie.jpg

La ligne D du réseau de tramway strasbourgeois rejoindra bientôt le port du Rhin et desservira à terme la gare de Kehl. Les élus de la CUS se sont en effet prononcés le vendredi 13 février dernier en faveur de l'extansion d'une ligne de tram qui ira à terme jusqu'à Kehl, sur la rive allemande du Rhin.

Cette décision intervient alors qu'élus allemands et français ont approuvé en décembre l'idée d'un Groupement européen de coopération territoriale afin de consolider l'Eurodistrict - zone frontalière - en lui donnant un véritable statut juridique.

Pour le sénateur-maire Roland Ries et son homologue allemand de Kehl, Günther Petry, cette liaison doit constituer "l'épine dorsale" de l'Eurodistrict, une zone à cheval sur la frontière.

Contact : Clarisse Bargain, Coordinatrice du projet "Eurodistrict" au Forum Carolus.

Consultez aussi l'Agenda du Forum Carolus & l'agenda des partenaires du Forum Carolus

14 février 2009

Intervention de Wolfgang MÜLLER sur l'Eurodistrict Strasbourg-Kehl

Osthouse le mardi 10 février


Wolfgang MÜLLER.jpgDans le cadre des rencontres "Ersteiner Gespräche" organisées par la Volksbank de Lahr alternativement à Europa Park en Allemagne et au restaurant "L'Aigle d'or" à Osthouse, le maire de Lahr, Wolfgang Müller, est intervenu mardi dernier sur l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. L'ancien porte parole allemand de l'Eurodistrict (Günter Petry maire de Kehl vient de lui succéder) a commencé par souligner l'intégration du projet d'Eurodistrict dans deux cadres plus larges: celui de la région métropolitaine du Rhin supérieur et celui de l'Union Européenne des 27. Pour l'Allemagne, ce projet est particulièrement important car ce pays est à la fois un pays frontière et un pays de transit de l'Union. Ce processus s'inscrit dans une entreprise plus large consistant à "surmonter" les difficultés de l'histoire ("Geschichte bewältigen") comme cela va se faire très prochainement avec le stationnement pacifique de la brigade franco-allemande à Illkirch. Nous avons d'ailleurs aujourd'hui la chance d'avoir dans l'Eurodistrict une génération qui n'a pas connu et ne connait pas les barrières douanières ("Schlagbaum").

Puis monsieur Müller a souligné de manière un peu "optimiste" deux faits qui ne correspondent malheureusement plus aujourd'hui à la réalité: "nous allemands nous allons le soir sortir à Strasbourg" et "dans l'Eurodistrict nous parlons tous la même langue allémanique", même si historiquement il est vrai comme l'a rappelé M. Müller que "diese Region gehört zusammen". Le projet d'Eurodistrict, initié par les chefs d'états français et allemands en 2003 à l'occasion de l'anniversaire du traité de l'Elysée, a l'ambition de constituer une Avant-garde.

M. Müller a ensuite rappelé différentes réalisations très concrètes de l'Eurodistrict notamment dans le domStadt Lahr.jpgaine des transports et des secours d'urgence. Il a aussi évoqué le rôle des structures de l'Eurodistrict dont le Conseil (Eurodistriktrat) et le comité de suivi (Begleitauschuss).

Aujourd'hui, l'Eurodistrict est géographiquement quelque peu déséquilibré. Le territoire français de la CUS est citadin et très peuplé alors que le territoire allemand de l'Ortenau est plus étendu et rural. Il a longtemps manqué une forme juridique à l'Eurodistrict, lacune qui sera bientôt comblée par la création d'un GECT (Groupement Européen de Coopération Transfrontalière) dont la création doit être validée le 26 mars prochain par le Conseil de l'Eurodistrict. Mais il manque toujours à l'Eurodistrict un budget propre, des bureaux communs, et une équipe dédiée commune. Le siège de l'Eurodistrict est à Strasbourg et il a été décidé que l'équipe commune sera basée à Kehl. Le budget futur de l'Eurodistrict devrait environ correspondre à 60 centimes par habitant et au sein de l'instance de décision, la majorité simple suffit. Une majorité allemande conjuguée à une majorité française n'est plus indispensable. Pour conclure, le maire de Lahr a rappelé que les projets de l'Eurodistrict et de la région métropolitaine sont vitaux pour nous car nous avons besoin, à l'heure de la mondialisation, de visibilité internationale.

Henri de Grossouvre

Consultez aussi l'Agenda du Forum Carolus & l'agenda des partenaires du Forum Carolus

12 février 2009

Eurodistrict: un Landrat partisan de l'intégration

597_2563_1_m.JPGFrank Scherer, dirigant élu depuis bientôt cinq mois à la tête de l'arrondissement de l'Ortenau en Allemagne (la collectivité locale allemande voisine qui forme avec la CUS l'Eurodistrict), souhaite aller vers plus d'intégration.

Ces premières actions en tant que Landrat ainsi que ses récentes déclarations dans les journeaux français et allemands attestent de ses nouvelles priorités, parmi lesquelles figure en bonne place la coopération transfrontalière entre l'Allemagne et la France, dans le cadre de l'Eurodistrict Cus-Ortenau.

Il s'agit selon lui d'adopter à l'avenir une méthode pragmatique capable non seulement de conforter les acquis mais aussi d'approfondir la coopération dans un sens plus opérationnel. L'adoption d'un statut juridique pour l'Eurodistrict ainsi que le passage à la majorité simple (au lieu de la double majorité française allemande) pour la prise de décision au sein de l'Eurodistrict sont autant d'étapes mises en avant par le Landrat vers plus d'intégration.

Le Landrat est élu pour 8 ans par le Conseil de l'Ortenau (Kreistag) pour présider ce Conseil et diriger l'administration de l'arrondissement. L'Ortenaukreis (arrondissement du Bade-Wurtemberg) compte 51 communes et 418 000 habitants. Il dispose de 25 domaines de compétences dont notamment la collecte des déchets, les transports collectifs, l'aide sociale, l'aide à la jeunesse ou encore l'administration hospitalière.

Autant de domaines qui, gérés en commun, sont propices à l'amélioration des conditions de vie des transfrontaliers...

Contact : Clarisse Bargain

 

Consultez aussi l'Agenda du Forum Carolus & l'agenda des partenaires du Forum Carolus

05 février 2009

M. Roland RIES: "Strasbourg dans 10 ans"

Intervention de M. Roland Ries, Maire de Strasbourg à l'ISEG

Jeudi 22 janvier 2009

Roland Ries - Selam - Eckhardt.jpg

De gauche à droite, M. Selam, président du groupe IONIS, M. Ries, maire de Strasbourg, et M. René Eckhardt



Public ISEG 22 janvier Roland RIES.jpgL'ISEG, l'école de commerce située rue du Dôme à Strasbourg et faisant partie du groupe IONIS a organisé le jeudi 22 janvier un débat avec monsieur Ries sur le thème "Strasbourg dans 10 ans". Plusieurs représentants du comité stratégique du Forum Carolus s'étaient rendus à cet événement à l'invitation de la direction de l'ISEG. Le maire de Strasbourg est intervenu dans un amphithéâtre rempli principalement des étudiants attentifs de l'ISEG et de quelques invités extérieurs à l'école.

Il a été en grande partie question de l'Eurodistrict CUS-Ortenau sur lequel le Forum Carolus travaille et publiera à l'automne un livre se voulant à la fois une fédération des principaux acteurs de l'Eurodistrict et un livre blanc à l'usage des décideurs politiques et économiques. Après la publication de "Alsace porte de l'Europe centrale" (dossier publié dans la Revue des deux MOndes- Juin 2007) et "Pour une Europe européenne, une Avant-garde pour sortir de l'impasse", cet ouvrage sera la troisième publication d'envergure du Forum Carolus qui tient un rythme d'une publication par an depuis sa création. Le débat du 22 janvier était animé par M. René Eckhardt, président du Cercle des DirComs, et qui participera d'ailleurs également au livre du Forum Carolus.

Dans 10 ans, Strasbourg pourrait être par exemple doté d'un système de transport qui constituerait une sorte de colonne vertébrale de l'Eurodistrict tout en permettant une desserte facilitée de l'aéroport de Strasbourg, tant pour les habitants de la rive gauche que de la rive droite du Rhin: le tram-train de l'Eurodistrict. Cette ligne partirait d'Obernai, désservirait Entzheim et l'aéroport, puis continuerait sur Strasbourg, Kehl, et Offenburg. En ce qui concerne l'environnement, M. Ries souhaiterait arriver à un centre ville (au sein des bras de l'Ill)  par ailleurs déjà classé au patrimoine de l'humanité (UNESCO), dans lequel ne circulerait plus de voitures. La mairie veut mettre également en place des mesures permettant d'améliorer l'approvisionement alimentaire de proximité et la traçabilité en favorisant une production la plus proche possible.


Le but de l'Eurodistrict n'est pas de crééer un Etat sur le Rhin mais de tenir compte et de tirer parti de la situation historique et géographique 2 Public ISEG 22 janvier Roland RIES.jpgparticulière de notre agglomération et de sa région. L'Eurodistrict serait un territoire européen doté d'une masse critique suffisante permettant de regrouper les institutions européennes. "L'Eurodistrict ne peut exister sous cette forme exclusivement à Strasbourg" a insisté M. Ries. L'Eurodistrict pourrait également créer des conditions attractives pour l'établissement de sièges sociaux de grandes entreprises. Pour cela nous avons besoin du soutien des Etats français et allemands qui ont d'ailleurs déjà délégué des experts: Monsieur Bernard Cottin et Monsieur Erwin Vetter, ancien ministre du Bade-Wurtemberg et coordinateur allemand pour l'Eurodistrict. Le Rhin deviendrait le fleuve qui traversera notre agglomération.

La question des limites de l'Eurodistrict a aussi été soulevée, car dans l'état actuel, M. Ries ne manque pas de remarquer que l'Eurodistrict est actuellement un peu déséquilibré, le territoire allemand étant vaste et rural alors que le territoire français est urbain et concentré. Des villes comme Erstein, Rhinau, ou Achenheim souhaitent être intégrées au territoire du projet de l'Eurodistrict et ont déjà un statut d'observateur.

Suite à suivre sur le site du Forum Carolus (rubrique: Eurodistrict)...
Contact coordinatrice du projet Eurodistrict au sein du Forum Carolus: Clarisse Bargain.

Voir les films de l'intervention:

 - http://www.dailymotion.com/video/x88fki_strasbourg-dans-1... 
 - http://www.dailymotion.com/video/x88fqt_strasbourg-dans-1... 
 - http://www.dailymotion.com/video/x88g0l_strasbourg-dans-1... 
 - http://www.dailymotion.com/video/x88gg0_strasbourg-dans-1... 
 - http://www.dailymotion.com/video/x88h0u_strasbourg-dans-1... 

Consultez aussi l'Agenda du Forum Carolus & l'agenda des partenaires du Forum Carolus

04 février 2009

L’avenir de l’Eurodistrict : nouvelle étape dans l’agenda franco-allemand.

C’était hier que le rapport final sur l’analyse des perspectives d’avenir de l’Eurodistrict a été remis aux responsables français et allemand chargés des Affaires Européennes et de la coopération bilatérale, Bruno Le Maire et Günter Gloser, à l’occasion d’une journée conjointe de déplacement dans les deux pays.

Passerelle du Jardin des Deux Rives

jardin des deux rives.jpg

Au programme de cette journée binationale, une visite franco-allemande du Parlement Européen ainsi qu’un déplacement au sein des services spécialisés de lutte contre l’épilepsie de l’hôpital de Kork, développés dans le cadre de la coopération transfrontalière entre les deux territoires.

La remise du rapport a eu lieu au cours de la visite de la Mairie de Strasbourg par Günter Gloser, Ministre fédéral adjoint chargé des affaires européennes, et son homologue français Bruno Le Maire, successeur depuis décembre 2008 de Jean-Pierre Jouyet au poste de secrétaire d’État français aux Affaires européennes et Secrétaire général pour la coopération franco-allemande.

Cette journée s’inscrit dans la continuité des récentes rencontres franco-allemandes organisées entre les deux secrétaires, engagés de longue date dans la construction d’une Europe politique. Ils avaient notamment ouvert le colloque intitulé « Un ménage à plusieurs ? La France, l’Allemagne et l’Europe face au nouveaux défis du monde », récemment organisé à Paris par EADS, ARTE et la Fondation Robert Bosch.

Rappelons que la fonction de secrétaire général avait été créée par les gouvernements des deux pays à l’occasion du 40ème anniversaire du Traité de l’Elysée le 22 janvier 2003, pour soutenir et affirmer l’enjeu que représente les relations franco-allemandes, tant dans un contexte bilatéral que dans une perspective européenne. Les deux secrétaires ont aujourd’hui pour mission générale de préparer les prochains Conseils des ministres franco-allemands, de dynamiser la concertation gouvernementale entre les deux pays, et de favoriser le rapprochement des sociétés civiles, notamment françaises et allemandes.


Bruno Le Maire et Günter Gloser, le 3 février  2009 à Strasbourg

Bruno La Maire et Günter Gloser.jpg

A l’origine de ce rapport sur l’Eurodistrict franco-allemand se trouve l’ancien Secrétaire délégué aux affaires européennes lui-même, Jean-Pierre Jouyet, qui avait souhaité lancer les préparatifs d’une relance capable de faire écho aux ambitieux projets énoncés par Roland Ries lors de sa campagne municipale. Il a pour cela confié une mission exploratoire à Edwin Vetter et Bernard Cottin, respectivement ancien Ministre du land Bade-Wurtemberg coordinateur allemand pour l’Eurodistrict et codirecteur de la mission Eurodistrict de Strasbourg.

Le rapport final remis hier porte sur le potentiel de la région et l’évaluation des conditions, notamment juridiques, d'un approfondissement de la coopération transfrontalière de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. Il préconise la résolution prioritaire des difficultés quotidiennes des citoyens relatives au droit fiscal et social pour les travailleurs frontaliers, aux échanges entre les écoles, à l’accès aux services téléphoniques, aux soins, ou encore à la coordination des secours. Il s’agirait également pour l’Eurodistrict d’élaborer dans un délai d’un an un plan stratégique concernant la période 2010-2020, capable de créer les conditions d’un rayonnement économique, culturel et scientifique de la région. Les deux secrétaires se sont également accordés sur la nécessité de privilégier une coopération concrète et de proximité dans les domaines suivants: transports, police, santé, retraites, enseignement.

Les étapes à venir dans l’approfondissement de la coopération franco-allemande seront la validation par le Conseil de l’Eurodistrict le 26 mars prochain de la création d’un statut juridique pour l’Eurodistrict, sous la forme d’un GECT, principe communément admis de part et d’autre du Rhin, puis la prestation solennelle et symbolique du « Serment des deux Rives » par l’ensemble des élus de l’Eurodistrict au printemps prochain.


Contact : Clarisse Bargain, coordinatrice du projet "Eurodistrict" au Forum Carolus