Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 décembre 2007

FRANCE/AUTRICHE/SLOVAQUIE

d9b9c0399390b4921be26b622498a3b3.jpgLe secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, M. Jean-Pierre Jouyet, se rendra le 6 décembre en Slovaquie et le 7 décembre en Autriche. Il sera accompagné de M. Denis Badré, sénateur des Hauts-de-Seine, président du groupe d'amitié France-Autriche, et de M. Jean Gaubert, député des Côtes d'Armor, président du groupe d'amitié France-Slovaquie.

A quelques mois de la Présidence française du Conseil de l'Union européenne, M. Jean-Pierre Jouyet poursuit ses visites dans les Etats membres afin de présenter nos priorités. Il évoquera également la mise en oeuvre du traité modificatif, qui sera signé à Lisbonne le 13 décembre, et les principaux dossiers internationaux et européens d'actualité, en particulier le Kosovo.

A Bratislava, il rencontrera le Premier ministre, M. Robert Fico, le vice-Premier ministre, M. Dusan Caplovic, chargé des Affaires européennes, des Droits de l'Homme et des Minorités, et son homologue, Mme Olga Algayerova. Ils évoqueront notamment la mise en place d'un accord de partenariat stratégique entre la France et la Slovaquie.

A la veille de l'entrée de la Slovaquie dans l'espace Schengen, le secrétaire d'Etat visitera la salle de contrôle Schengen qui permet une surveillance de la frontière de l'Union européenne avec l'Ukraine.

A Vienne, il rencontrera Mme Ursula Plassnik, ministre des Affaires européennes et internationales, M. Martin Bartenstein, ministre de l'Economie et du Travail, ainsi que son homologue, M. Hans Winkler.

(Point de presse du Quai d'Orsay)

28 septembre 2006

EU-Kommission gibt Bulgarien und Rumänien grünes Licht

medium_Bulgarien_Rumanien.jpg

Die EU wächst demnächst von 25 auf 27 Mitgliedsstaaten: Bulgarien und Rumänien sollen am 1. Januar 2007 der Europäischen Union (EU) beitreten. Die EU-Kommission hat in ihrem Bericht zwar Probleme der beiden Länder in der Verwaltung und im Kampf gegen die Korruption festgestellt. Trotzdem sprach sie sich für einen schnellen Beitritt aus.

Lesen sie den ganzen Bericht der Neuen Züricher Zeitung....

29 août 2006

Polish leader set for Brussels charm trip

medium_drapeau_pologne.jpgPoland's prime minister Jaroslaw Kaczynski, whose twin brother and Polish president Lech Kaczynski recently caused a stir in Brussels with a plea to reinstate the death penalty,  will meet
European Commission president Jose Manuel Barroso on Wednesday (30 August) in Brussels...

Lire l'article sur le site euobserver.com... 

29 mai 2006

L'avenir de l'Europe

Dans la perspective du Conseil européen des 15 et 16 juin, la présidence autrichienne organise une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères consacrée à l'avenir de l'Europe les 27 et 28 mai à Klosterneuburg (Vienne). > Informations complémentaires...

20 mai 2006

La Turquie, carrefour de l'Europe?

Le jeudi 8 juin 2006, une conférence sur le thème "La Turquie, carrefour de l'Europe?" se deroulera à l'amphitéâtre de l'Institut Prospective et Sécurité de l'Europe (184, bd. Saint-Germain, 75006 Paris). >Informations complémentaires et fiche d'inscription...

13 avril 2006

La Croatie sur la bonne voie

medium_plassnik.3.jpgUrsula Plassnik: La Croatie, un exemple pour la région

Un Conseil de stabilisation et d'association avec la Croatie a eu lieu ce lundi, en marge du Conseil Affaires générales et Relations extérieures. La ministre autrichienne des Affaires étrangères, Ursula Plassnik, y a participé en sa qualité de présidente du Conseil de l'UE. Cette rencontre avait pour but un échange d'informations sur l'avancement des négociations d'adhésion ainsi que sur la mise en oeuvre de l'accord de stabilisation et d'association UE-Croatie entré en vigueur le 1er février 2005. « La Croatie a prouvé à l'UE qu'elle avait la volonté et qu'elle était capable d'entreprendre les réformes nécessaires en matière de justice, législation et administration. Les réformes qu'elle a jusqu'à présent mises en oeuvre sont encourageantes. De plus le processus de screening, c'est-à-dire la comparaison de l'acquis juridique de la Croatie avec celui de l'UE, se déroule comme prévu. La Croatie est donc sur la bonne voie », a déclaré la Ministre Plassnik. medium_croatie.jpg« La Croatie, avec le lancement des négociations d'adhésion, peut servir d'exemple à la région entière. Ce mérite constitue toutefois également un défi sans cesse nouveau, à savoir celui de poursuivre le processus de réforme. Les progrès effectués par la Croatie sur la voie vers l'adhésion à l'UE dépendent largement de ses propres efforts visant à remplir les critères de Copenhague et les conditions inscrites dans l'accord de stabilisation et d'association. L'UE suivra avec attention les progrès de la Croatie. » Un accord sur des procédures de sécurité lors d'échanges d'informations confidentielles a également été signé entre l'UE et la Croatie lors de la réunion du Conseil. « Grâce à cet accord, la coopération dans le domaine de la sécurité sera renforcée », a conclu la ministre autrichienne des Affaires étrangères.

Source : http://www.eu2006.at/fr/News/Press_Releases/April/1004EUK...

08 avril 2006

Svoboda à Paris

medium_svoboda.jpgLe ministre tchèque des Affaires étrangères, M. Cyril Svoboda, effectue une visite en France le 6 avril. Il sera reçu à cette occasion par le ministre des Affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy, pour un entretien suivi d'un déjeuner auquel participera la ministre déléguée aux Affaires européennes, Mme Catherine Colonna. Cette visite permettra de poursuivre le dialogue avec la République tchèque marqué, en octobre 2005, par les déplacements du ministre et de la ministre déléguée à Prague, et du Premier ministre tchèque, M. Jiri Paroubek,à Paris.

Seront abordés les principaux sujets du prochain Conseil européen (avenir de l'Union et débat sur l'élargissement), mais également la question de la libre circulation des travailleurs et les relations extérieures de l'Union. La République tchèque est pour nous un partenaire important sur le plan européen. Nos deux pays exerceront successivement la présidence de l'Union européenne au second semestre 2008 pour la France, puis au premier semestre 2009 pour la République tchèque. 

La République tchèque est également pour la France un partenaire bilatéral de poids. L'intensité et l'étroitesse de nos contacts politiques en témoigne ainsi que la densité de nos relations culturelles et le dynamisme de nos relations économiques et commerciales. La France est ainsi le quatrième investisseur étranger dans ce pays, qui accueille les filiales de 300 entreprises françaises.

Source : Actualités diplomatiques du ministère des Affaires étrangères, Point de presse du porte-parole du Quai d'Orsay du 05 avril 2006