Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 octobre 2014

Belgrade: visite officielle de Poutine et colloque Paris Berlin Moscou Belgrade

Poutine Belgrade.jpgLe président russe Vladimir Poutine a effectué une visite officielle à Belgrade le jeudi 16 octobre 2014. Malgré une pluie battante 200.000 Serbes ont acclamé le chef d’État russe. Belgrade est la ville d'Europe hors Russie où il est le plus populaire. Le gouvernement serbe négocie son entrée dans l'Union Européenne mais le premier ministre Vucic a réaffirmé jeudi que la Serbie refuse d'appliquer des sanctions à la Russie. Belgrade se voit comme une plaque tournante entre l'Est et l'Ouest de l'Europe, un peu comme l'était l'Autriche au lendemain de la seconde guerre mondiale. Vladimir Poutine est venu commémorer la libération de Belgrade du joug nazi, la capitale Serbe a été libérée grâce aux partisans serbes etpoutine Belgrade 2.jpg avec l'aide des troupes de la Russie soviétique. Les chefs d’États russes et serbes ont assisté à la plus grande parade militaire à Belgrade depuis 1985 du temps de la Yougoslavie et la plus grande parade serbe depuis la première guerre mondiale. Aujourd'hui la Serbie a le statut d'observateur au sein de l'organisation du traité de sécurité collective (OTSC en russe Организация Договора о коллективной безопасности), le pendant de l'OTAN mis en place par la Russie avec ses alliés. L'année prochaine, la Serbie prendra la présidence de l'OSCE, la seule organisation de sécurité qui rassemble la totalité des États du continent européen ainsi que les États-Unis. Une mission de l'OSCE est en cours au Kosovo région serbe occupée militairement par les États-Unis...

Poutine Belgrade 4.jpgCulturellement et linguistiquement la Serbie est avec la Bulgarie le pays slave d'Europe du Sud le plus proche de la Russie. la Serbie utilise le cyrillique, contrairement aux Croates qui l'ont abandonné. La Serbie, économiquement, doit accueillir la plus grande partie du gazoduc Southstream, soit 450 kilomètres. Southstream passeraPoutine Belgrade 3.jpg par la Bulgarie et la Serbie bénéficiera d'un rôle stratégique en devenant une plaque tournante de redistribution vers les ses voisins du nord et de l'Ouest pour approvisionner les pays de l'Union Européenne. Un accord de production de voitures issue de l'usine ex yougoslave Zastava a aussi été signé entre la Serbie et la Russie. Il serait dans l'intérêt de l'Allemagne et des autres pays européens de pouvoir coopérer avec la Serbie comme intermédiaire avec la Russie afin d'éviter des sanctions qui portent surtout préjudice à l'économie des pays de l'Union Européenne.

Paris Berlin Moscou Belgrade 17 oct.jpg

Dans le domaine de l'action humanitaire d'urgence, les Serbes et les Russes ont prévu d'établir un centre d'intervention à Nis, ville du Sud de la Serbie, les Russes présents sur le site bénéficieraient de l'immunité diplomatique. Les Russes impliqués dans ce projet soulignent que l'aide humanitaire prodiguée par ce centre sera destinée à tous les Serbes sans distinction de race de sexe ou de religion. Les Etats-Unis  sont quant à eux présents militairement non loin de Nis avec la très importante base militaire de Bondsteel dans le Kosovo.

Sanda Raskovic Ivic bd.jpg

Sanda Raskovic Ivic, présidente du DSS, parti de centre droit est venue apporter son soutien à l'événement organisé par troisième Serbie le lendemain de la visite du président russe. Le DSS est un parti d'opposition prônant la neutralité de la Serbie. Cette position est particulièrement cohérente avec le nouveau positionnement de la Serbie comme pont et plateforme entre l'Est et l'Ouest.

Suncanica.jpgLa visite du président russe avait été d'une certaine manière préparée par la première mondiale du film du cinéaste russe Nikita Mikhalkov "Coup de soleil" (en serbe "Suncanica") qui a eu lieu le 3 octobre à Belgrade en grande pompe. Mikhalkov était l'un des huit porteurs de drapeaux de la délégation russe lors de l'inauguration des jeux olympiques de Sotchi.

Le lendemain de la visite du président russe, troisièmePBM Belgrade.jpg

Serbie a organisé un grand colloque international "Paris Berlin Moscou Belgrade" pendant lequel la version serbe du livre d'Henri de Grossouvre paru en avril 2002, "Paris Berlin Moscou, la voie de l'indépendance et de la paix" a été présentée. "Parij Berlin Moskva" est préfacé par Miroslav Parovic, président de 3e Serbie. Plusieurs membres du Forum Carolus ont participé à ce colloque, Alain Favaletto, le professeur Eric Maulin, Rodolphe Oberlé et Henri de Grossouvre. Ce livre était paru en avril 2002 alors que dès le 11 février 2003 la plupart des journaux du monde entier titraient à l'image de Libération: "Paris Berlin Moscou, l'axe anti-guerre". En mars 2003, eurent malheureusement lieu les premiers bombardements anglo-américains sur Bagdad. Ce livre avait déjà été publié en 2004 en italien par les éditions milanaises Fazi.

Sansoni.jpgAlessandro Sansoni, journaliste et universitaire à Naples, a développé la thèse selon laquelle sous des apparences d'échecs, les interventions américaines sur le continent ont pour but de semer le chaos pour empêcher des rapprochements qui leur seraient défavorables. Il a aussi évoqué avec Henri de Grossouvre l'importance de la ligne Rome Belgrade Moscou pour garder le flanc sud et aussi la spiritualité de l'Europe.

NovaEvropa-201.jpgGoran Sekulovski, franco-macédonien enseignant la patrologie à l'Institut Saint Serge de Paris a insisté sur l'unité culturelle et religieuse du continent européen, en rappelant que le terme même de laïcité est issu de la chrétienté, le terme et sa possibilité, thèse chère à Henri de Grossouvre et abordée dans son ouvrage.

Le professeur de philologie Nenad Krstic, de l'université de Novi SadNenad Krstic.jpg (Voïvodine) a quant à lui évoqué deux personalités importantes pour la thématique du colloque: le général de Gaulle et ses liens avec la Serbie, ainsi que Dositej Obradovic, un homme des lumières (1739-1811) et le premier auteur important de langue serbe. Il s'était réfugié au monastère de Novo Hopovo, près de Novi Sad, après avoir quitté son Banat natal.

Viktor Kolbanovsky.jpgViktor V. Kolbanovsky, représentant du vice-président de la Douma est intervenu à Belgrade en insistant sur la nécessité de mettre en relation les organisations œuvrant pour la coopération et la paix sur le continent européen. Au colloque du 17 octobre "Paris Berlin Moscou Belgrade", une place d'honneur avait été réservée à l'ambassadeur russe Konouzine très connu et populaire à Belgrade pour ses positions courageuses en faveur de la Serbie. Henri de Grossouvre, après avoir rappelé la genèse de son livre préfacé par le général Gallois, le conseiller militaire du général de Gaulle, a rappelé les fondamentaux de sa thèse, "Pourquoi et comment Paris Berlin Moscou?", il  a souligné que cette axe tripolaire n'est qu'un catalyseur qui a besoin pour exister de pays tiers jouant un rôle clé au cœur du continent européen, ce rôle clé sera de plus en plus joué dans les années à venir par Belgrade et la Serbie.

Pierre Ersetzt

 

PBM serbe.jpg

ParovicDeGrosuvr.jpg

 

Les commentaires sont fermés.