Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 septembre 2010

Compte-rendu de la conférence du 21 septembre

europe_defense.png« Quelle Europe de la défense à l’horizon 2020 ? »

Cette première conférence d’une série consacrée à l’Europe de la défense et de la sécurité, a fait intervenir trois riches personnalités.

Le premier d’entre eux, le général (2s) Jacques Favin Lévèque, ancien polytechnicien et membre du bureau d’Eurodéfense-France a traité à travers son expérience opérationnelle des enjeux et perspectives de l’Europe de la défense.

Il a mis en exergue la nature institutionnelle ambiguë de l’Union Européenne et le terme trompeur d’Europe de la défense, sachant que la défense de l’Europe est du ressort de l’OTAN.

Il a insisté également sur le fait que les moyens politico-militaire existant étaient limités et que le questionnement actuel sur le rôle de l’OTAN ne motive malheureusement pas la recherche d’une plus grande autonomie stratégique. Il est revenu longuement sur les avancées du traité de Lisbonne, à savoir la création d’un état major permanent ainsi que la mise en place d’une coopération structurée permanente (CSP), permettant à des États qui souhaitent et qui peuvent aller plus loin de se regrouper dans une structure de coopération permanente.

S’en est suivit l’intervention de Fabio Liberti, directeur de recherche à l’Institut des Relations Internationales et Stratégique (IRIS). Adoptant le point de vue du chercheur, il est revenu sur la relation entre l’Union Européenne et l’OTAN, en pointant le fait que les membres de l’UE le sont aussi de l’OTAN.

Son propos s'est également concentré sur la question du développement d'une industrie de défense européenne, à travers la recherche de la mise en place d'un EADS dans le domaine naval.

Il est revenu aussi sur la question de la mutualisation des moyens, et dans un cadre plus large du développement d'une recherche et d'une production commune. Il a insisté sur le fait qu'il n'est plus possible aujourd'hui de produire en Europe plusieurs équipements  du même ordre.

Enfin Arnaud Danjean, député européen et président de la sous commission défense et sécurité du Parlement Européen, a surtout concentré son propos sur la partie institutionnelle de cette problématique. Il a insisté sur le faible poids du Parlement européen en matière de défense. Il est revenu également sur le terme « d’autonomie stratégique », en pointant le fait que de nombreux Etats Européens se satisfont de la sécurité assurée par les Etats-Unis et ne cherchent n'ont donc pas forcément comme préoccupation d'être indépendants sur le plan militaire.

En parlant des relations Europe/USA, il a pointé le manque de ligne directrice de la politique étrangère actuelle américaine. L’Europe est devenue une base secondaire et non plus principale pour les activités militaires des Etats-Unis.

Les questions pertinentes posées par le public ont permis de lancer le débat sur des questions souvent éludées, notamment sur l’hypothèse d’une force nucléaire européenne. Les intervenants sont unanimes sur le fait que l’on est loin d’une mutualisation voire d’une force nucléaire européenne autonome. En effet la question se pose de savoir non seulement qui, de la France ou de la Grande Bretagne, aura la volonté de partager sa force, mais aussi qui prendra la décision de son utilisation.

La table ronde fut un grand succès. Obligés de quitter l'amphithéâtre aimablement mis à leur disposition par l'IEP, les organisateurs, leurs invités et une partie du public ont continué la soirée dans un bon restaurant strasbourgeois.

Une seconde conférence suivra bientôt cette première!

Lionel Luttenbacher

05 septembre 2010

CONFÉRENCE "Quelle défense européenne à l’horizon 2020"

QUELLE DEFENSE EUROPEENNE A L'HORIZON 2020?

Le Forum Carolus en partenariat avec Paneurope Alsace, présidée par le comte d'Andlau, vous invite à la Conférence du 21 septembre 2010 à 19h.

Ce débat est organisé par monsieur Alain FAVALETTO, trésorier du Forum Carolus et lieutenant-colonel de réserve et Fabio Liberti.jpgM. Lionel LUTTENBACHER, membre du Forum Carolus, il sera présenté le professeur Eric MAULIN, directeur de l'Institut des Hautes Etudes Européennes de Strasbourg et vice-président du Forum Carolus.

La thématique «  Quelle défense européenne à l’horizon 2020 » sera traitée autour de trois intervenants et de trois modérateurs.


favin-leveque.jpgLe Général Favin-Levèque (photo de gauche) membre du bureau d'Eurodéfense-France, polytechnicien, ancien délégué général du GICAT, vice-président de Paneurope France abordera les aspects de la coopération structurée et de l’Etat-Major européen en une quinzaine de minutes.

A la suite de son intervention, monsieur Luttenbacher dira quelques mots de transition pour passer la parole au second intervenant, à savoir Fabio LIBERTI (photo en haut à droite), responsable des questions européennes à l'IRIS qui interviendra principalement sur la question de l’évolution des relations UE/OTAN.

Arnaud-Danjean.jpg

Alain Favaletto en assurera la transition avant de laisser la parole au député européen Arnaud DANJEAN (photo en bas à droite), président de la commission défense du parlement européen qui abordera la prise en compte de la question de la défense européenne au sein du parlement européen notamment au plan institutionnel.

Le résumé de cette intervention et l’ouverture du débat avec le public se fera par l’intermédiaire d’un journaliste. L'entrée à ce débat est libre.

Ce débat se tiendra dans les locaux de l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg (47 av. de la Forêt-Noire)  à 19h.

Inscription au débat sur Facebook ou auprès de mathilde.flauss@gmail.com

 

Paneuropa.gif