Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 février 2010

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau doté du statut de groupement européen de coopération territoriale (GECT)

jardin_deux_rives.jpgC'est hier, jeudi 4 février 2010, lors d'une réunion ouverte au public, que l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau a officialisé son nouveau statut de groupement européen de coopération territoriale (GECT).

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau était jusqu'à présent uniquement régi par une convention de coopération. Ce nouveau statut lui permet de se doter d'un budget encore relativement modeste de 850.000 euros (un euro par habitant), d'un secrétariat composé d'un secrétaire général et de quatre chargés de missions. Le siège de l'Eurodistrict sera à Strasbourg tandis que le secrétariat sera à Kehl, vraisemblablement à la villa Schmidt où le Forum Carolus a récemment présenté en allemand son dernier ouvrage.

Les membres de l'assemblée des 48 élus français et allemands a alternativement  répondu "anwesend" et "présent", comme cela s'était d'ailleurs déjà passé en 1918 au premier conseil municipal strasbourgeois d'une Alsace redevenue française.  Monsieur Roland Ries, Maire de Strasbourg a été élu à l'unanimité président du Conseil de l'Eurodistrict et Monsieur Frank Scherer, Landrat de l'Ortenaukreis élu vice-président également à l'unanimité. Nous avons eu droit a un amusant échange en alsacien entre monsieur Robert Grossmann et monsieur Roland Ries, ils devraient plus souvent parler alsacien entre eux en séance, leurs relations souvent tendues y gagneraient en convivialité! Le bureau du Conseil de l'Eurodistrict est à présent composé de six membres français ainsi que de 6 membres allemands.

Monsieur Pierre-Etienne Bisch, préfet de la région Alsace a notamment rappelé que l'Eurodistrict ne ungerer.jpgpouvait s'autosaisir de compétences qui ne lui sont pas attribuées. Madame l'ambassadeur Chantal de Bourmont, représentante du Quai d'Orsay, s'était quant à elle déplacée de Paris pour s'assoupir de contentement au premier rang, puis repartir, à son réveil et avant la fin de la cérémonie, les TGV n'attendent pas...

Comme s'en est félicité monsieur André Reichhardt, Président du Conseil Régional d'Alsace, cet Eurodistrict est: "l'embryon d'une réelle collectivité locale transfrontalière."

Pierre Scherz

Les commentaires sont fermés.