Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 janvier 2010

Le potentiel économique de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau

Trautmann 1.JPGLe troisième événement de lancement du livre, publié par le Forum Carolus et intitulé:" L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau: la construction de l'Europe réelle", s'est tenu le samedi 9 janvier à la librairie Kleber de Strasbourg.

La conversation a été introduite et animée par Henri de Grossouvre, délégué général du Forum Carolus. Le professeur Eric Maulin a brièvement exposé les multiples projets "Eurodistrict" depuis les années 2000 et à souligné le côté exemplaire qui doit ressortir de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau.

Madame Catherine Trautmann, vice-présidente de la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg) et députée européenne, Monsieur Thierry Ferrari, directeur de l'ADIT (Agence pour le dévéloppement et l'intelligence territoriale), Monsieur Vincent Horvat, directeur de la Maison de l'Emploi ainsi que Monsieur Jean-Marie Staerle, directeur de l'ADIRA ont participé aux débats.

Madame Trautmann a exposé le projet sur lequel elle travaille, à savoir: faire du quartier du port autonome de Strasbourg une pépinière franco-allemande et la première zone économique d'Alsace (il faut savoir que le port autonome de Strasbourg concentre à lui seul 13000 emplois). Pour créer un espace commun en matière de transports, un espace compatible avec la vie des habitants, Madame Trautmann souhaite inscrire les ports de Strasbourg et de Kehl dans le projet écocité.

Pour Monsieur Ferrari, il faut: " faire de l'Eurodistrict un territoire neuf au sein de divers territoires". Il s'agit de se concentrer sur quelques projets économiques innovants. Pour ce faire, des champs d'action complémentaires doivent être exploités ( tenir compte des grandes évolutions mondiales: donner une image plus "high-tech", plus "verte" à l'Eurodistrict et travailler sur  le bien-être des citoyens). D'après Monsieur Ferrari: "il faut donner un objectif et une vocation particulière à l'Eurodistrict ( par exemple: l'Eurodistrict pourrait avoir un rôle à jouer dans le domaine des biomédicaments).

Monsieur Staerle a souligné le formidable potentiel économique de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau en insistaKlebre salle.JPGnt sur le fait qu'il faut toujours rendre le territoire visible pour des investisseurs étrangers.

Monsieur de Grossouvre a ensuite évoqué la dimension culturelle et linguistique de l'Eurodistrict, deux sujets qui sont intimement liés ( une version bilingue du magazine de la CUS pourrait par exemple être éditée).

Monsieur Horvat à quand à lui exposé les projets de développement économique codécidés par la Maison de l'Emploi et ses partenaires allemands:

- le Forum de recrutement franco-allemand (en octobre 2008)

- "Wenn und Wie" (ensemble des questionements des enjeux franco-allemands autour des travailleurs transfrontaliers).

- "Recherche action" (regroupement d'entreprises pour identifier les compétences et les métiers de demain).

Messieurs Meyrueis (chercheur à Illkirch) et Curticapean (professeur à Freiburg), spécialistes en optrique et en photonique ont présenté succintement leurs activités ( création d'entreprise à Offenburg spécialisée dans l'image...).

 

                           Fiona Goerg, coordinatrice de projets au Forum Carolus.

            

 

Les commentaires sont fermés.