Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 décembre 2009

Dépêche AFP sur Maurice Allais: "il faut délocaliser Pascal Lamy"

Maurice Allais.jpgPARIS, 4 décembre 2009, AFP: Maurice ALLAIS, seul lauréat français du prix Nobel d'Economie, prône un "protectionnisme raisonné" dans le commerce mondial et qualifie de "méprise monumentale" la libéralisation des échanges prônée par l'OMC, dans une tribune à paraître samedi dans Marianne. La dénonciation du protectionnisme est absurde chaque fois qu'elle est exprimée sans nuances", estime cet ancien membre du CNRS primé en 1988, jugeant qu'il existe des protectionnismes "néfastes tandis que d'autres sont entièrement justifiés". Si le protectionnisme entre pays à salaires comparables "n'est pas souhaitable en général", celui entre "pays de niveaux de vie très différents est non seulement justifié mais absolument nécessaire".

Selon lui la concurrence n'est ainsi "pas viable" en face des pays où les coûts de fabrication sont bien plus faibles, en Chine, en Inde mais aussi "au sein même de l'Europe". M. Allais propose un système alternatif: créer des ensembles régionaux plus homogènes, unissant des pays aux conditions sociales similaires, au sein desquelles "une saine et réelle" concurrence s'exercerait mais qui pourraient se "protéger de manière raisonable" contre les coûts de production pratiqués à l'extérieur de ces zones.

"L'absence d'une telle protection apportera (...) la destruction de toutes les industries de l'Europe de l'Ouest et celle des pays développés" et provoquera une croissance "dramatique" du chômage, prédit l'économiste. Selon lui, Pascal Lamy, directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), commet une "méprise monumentale" en demandant l'accélération du processus de libéralisation des échanges. Il faut de toute urgence délocaliser Pascal Lamy, ironise M. Allais.

Les 153 membres de l'OMC, qui étaient réunis cette semaine à Genève, ont réaffirmé leur souhait de conclure en 2010 les négociations dites du cycle de Doha sur la libéralisation des échanges.

 

Consultez aussi le site de l'Alliance internationale pour la reconnaissance des apports de Maurice Allais en physique et en économie.

Commentaires

Si seulement on avait écouté Maurice Allais ... Nombre d'ultra-libéraux prônent aujourd'hui une certaine forme de protectionnisme face à la crise mondiale.

Écrit par : Cours particuliers | 26 mai 2010

Les commentaires sont fermés.