Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 juin 2009

Compte-rendu - Rencontre du 13 juin 2009

Doc3.jpgCompte-rendu de la rencontre organisée le 13 juin 2009 à NEURIED par le

comité stratégique du Forum Carolus.

DSC01365.JPG

4866_91715330974_69818785974_1988508_3454121_n.jpg

La diversité s'est une nouvelle fois exprimée à l'occasion de la rencontre organisée à la frontière franco-allemande par l'équipe du Forum Carolus, le samedi 13 juin dernier. Spécialistes français et allemands, invités à intervenir dans leur langue, ont chacun abordé avec passion leur domaine de prédilection, allant des problématiques concrètes transfrontalières aux considérations historiques sur le "nom d'Europe", des réflexions sur la vocation européenne de Strasbourg aux perspectives économiques liées à la crise, toujours en écho avec les thèmes et les principes d'action chers au Forum Carolus, tels que l'interdisciplinarité.

Le premier d'entre eux, Pierre de Larminat, ancien collaborateur de Jean-Edern Hallier et aujourd'hui directeur d'agence de marketing à Strasbourg, est revenu avec humour et nostalgie sur le contexte littéraire et politique de parution du journal satirique "L'Idiot International", les années 80 à Paris. Son témoignage original a permis d'opérer un retour, vécu de l'intérieur, sur un magazine très controversé et, à travers lui, sur les spécificités d'une époque. L'Internationale a-t-elle perdu ses idiots?

Pierre Klein, essayiste et président de deux associations alsaciennes attachées à la promotion des éléments culturels et linguistiques communs dans le Rhin Supérieur, a articulé son discours autour de la notion de frontière, vidée de sa dimension exclusive au profit de la valorisation, cartes à l'appui, des divers facteurs transfrontaliers présents depuis plusieurs siècles déjà autour du Rhin. Pierre Klein est également à l'origine d'un récente Initiative citoyenne pour plus de démocratie en Europe, Elsàss/elsässiche Bürgerinitiative für Einheit in der Vielfal

4866_91712230974_69818785974_1988478_6798663_s.jpg

Sylvia Mueller-Wolff, conseillère EURES-T travaillant pour la Bundesagentur für Arbeit de Karlsruhe, nous a ensuite présenté le partenariat Eures-T Oberrhein, vaste réseau consacré à la résolution des problématiques propres aux travailleurs transfrontaliers : "EURES-T : ein grenzüberschreitendes Netzwerk am Oberrhein." EURES-T poursuit de cette manière le même but que celui du Forum Carolus dans le cadre de son prochain ouvrage collectif à paraître en septembre 2009 : formuler des propositions concrètes capables d'améliorer le quotidien des citoyens de l'Eurodistrict d'une part, et de favoriser une prise de conscience générale des atouts liés à cette transfrontalité...

4866_91713490974_69818785974_1988491_283494_s.jpgL'intervention d'Odile Meulien Öhlmann a quant à elle porté sur la double dimension technologique et artistique que permet l'utilisation de la photonique dans la production d'une image en 3 dimensions. L'art de la communication en image est au centre du projet pluridisciplinaire et multiculturel qu'elle coordonne actuellement au niveau de l'Eurodistrict, "Art et Media Photonics", territoire particulièrement actif dans le domaine de la coopération en photonique (voir le compte-rendu de la réunion du 7 février 2009 sur le blog du Forum Carolus).

Henri de grossouvre, directeur du Forum Carolus, a ensuite donné la parole à Jean-Philippe Antoni, maître de conférence en aménagement er urbanisme. Celui-ci a alors développé son argumentation contre le projet actuel de construction d'une voie de contournement ouest autour de Strasbourg, qui a fait l'objet d'une lettre ouverte adressée au Ministre : "Contre le GCO, reconsidérer l'aménagement du territoire sous un angle local". Les solutions alternatives à ce projet ont été vivement débattues entre les participants.

Les conséquences monétaires de la crise économique ont été abordées par Henri Mathian, qui est également à l'origine du lancement d'un comité de soutien pour la création d'un Lieu d'Europe à Strasbourg.

Martine Hiebel, enseignante passionnée d'Europe, a exploré le nom d'Europe sous tous ces aspects, en s'appuyant sur un article récemment publié sur notre blog.

Avant de conclure la rencontre, les participants se sont prêtés au jeu devenu désormais classique au sein du Forum Carolus : ils ont chanté  tous ensemble "Die Gedanken sind frei!", accompagnés pour l'occasion par la guitare de Serge Rieger, auteur compositeur alsacien.

 

DSC01388.JPG

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Clarisse Bargain

Les commentaires sont fermés.