Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mai 2009

Les transports publics strasbourgeois : un rêve américain!

610x.jpgAlors que la ville de Strasbourg était sous le feu des projecteurs du monde entier pendant le sommet de l'OTAN en avril dernier, certains gardaient à l'esprit la relance économique d'après-crise et observaient avec attention le "savoir-faire" français.

C'est le cas de Barack Obama, qui, suite à son séjour à Strasbourg, a mandaté le Ministre des Transports américain, Raymond LaHood, pour mener une étude sur l'offre de transports  publics strasbourgeois. L'Amérique, grosse consommatrice de voitures, cherche en effet à inscrire son développement dans une perspective durable, en améliorant par exemple sur son territoire l'offre en matières de transports publics. Il s'agit pour cela de se donner les moyens, ce qu'a fait le Président américain en débloquant une enveloppe de 8 milliards de dollars entièrement consacrée au renforcement du transport urbain et inter-urbain.

C'est donc le directeur de cabinet de Roland Ries, Patrick Pincet, qui a accueilli mardi en personne le Ministre américain, également ancien élu à la Chambre des représentants, à sa descente du TGV est. Récent symbôle du leadership français en matières de transport, celui-ci a été mis à l'honneur par Raymond LaHood, désigné comme un "moyen efficace et confortable de se déplacer". Mais c'est finalement la combinaison et le fort degré d'intégration entre les différents modes de déplacement (vélo, tram, bus, piétons) dans Strasbourg qui a séduit les représentants américains et leur a donné envie de tenter, pourquoi pas, la même chose sur leur propre territoire.

Une réunion de travail a ensuite eu lieu au centre adminsitratif ; Raymond Hood a précisé à cette occasion qu'il ne s'agit pour l'instant que d'une visite d'observation, et non pas d'un voyage d'affaires...

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Clarisse Bargain

25 mai 2009

Coopération dans le domaine de l'électromobilité

electromobilite.jpgL'électromobilité : l'avenir de l'industrie automobile européenne?

Un groupe de travail franco-allemand a été constitué le 10 mai dernier auteur du thème stratégique de l'électromobilité, sous l'impulsion d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy. La décision relative à la création de ce groupe de travail avait en effet été prise à l'occasion du  dernier Conseil des ministres franco-allemand, et constitue un effort supplémentaire fourni par les deux pays pour sortir ensemble de la crise via ce nouveau domaine de coopération.

La première réunion du groupe de travail s'est tenue le lundi 11 mai dernier, sous la présidence de Jochen HOMANN, Secrétaire d'Etat au Ministère allemand de l'Economie et de la Technologie, et de Luc CHATEL, Secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie et de la Consommation.

L'ensemble des acteurs économiques concernés sont engagés dans ce processus, particulièrement les représentants de BMW, Daimler, Volkswagen, PSA, Renault, EON, RWE, EDF, Bosch, Evonik, Schneider Electric, Valéo, DIN, le bureau de normalisation de l'automobile, ainsi que des experts nommés pour fournir les premiers éléments concrets de réflexion lors du prochain Conseil de ministres franco-allemand en novembre 2009.

Les objectifs à court et à long terme sont les suivants :  poser d'abord les bases de la coopération dans ce domaine nouveau, favoriser la coordination des différents secteurs industriels concernés (la filière automobile d'une part, et la production et la distribution d'énergie électrique d'autre part), mettre en place des projets et de régions pilotes et créer à terme les conditions de la généralisation des véhicules décarbonés à grande échelle. La coopération sera également renforcée dans le domaine de la normalisation et de la standardisation. Toutes les opportunités en termes d'initiatives bilatérales sont aujourd'hui à l'étude...

La voiture électrique a la cote

mc2_hybride.jpgC'est une voiture hybride, la MC2, qui a fait partie des grands vainqueurs du célèbre Concours Lépine, dont les résultats avaient été dévoilés le samedi 9 mai dernier. Le véhicule, réalisé par Super Light Car a remporté le Grand Prix ainsi que le prix de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris. La MC2 est essentiellement destinée à la ville et à sa banlieue. Entièrement rechargeable sur secteur en trois heures, elle dispose d'une autonomie de 40 km pour un consommation inférieure à 1€/100km... Le petit véhicule peut basculer automatiquement en mode hybride pour parcourir de plus longues distances. Dans ces conditions, il consomme près d'1,5L d'essence aux 100km.

 

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

19 mai 2009

Retranscription - Réunion de travail FORUM CAROLUS/APR

La première rencontre entre le Forum Carolus et l'Association de Prospective Rhénane (APR) a eu lieu le vendredi 17 avril 2009 entre 15h et 18h au Palais du Rhin.

Les deux associations se sont réunies autour d'un thème : les "Eléments de prospective pour l'Eurodistrict", afin de confronter leur expertise et leur réflexion en vue de la prochaine publication du Forum Carolus : le livre "Eurodistrict grand Strasbourg - Ortenau" (septembre 2009)

 

3316_72988130974_69818785974_1726430_8218229_n.jpg

Lire la retranscription de l'intégralité de la rencontre ici

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Contact : Clarisse Bargain, coordinatrice du projet "Eurodistrict" au Forum Carolus

16 mai 2009

Compte-rendu - Intervention de Roland Ries sur l'Eurodistrict - IEP de Strasbourg

Roland_Ries.jpg

Unir dans la proximité

Roland Ries était invité jeudi 14 mai 2009 par Le Rotaract Club de Strasbourg à intervenir sur l'Eurodistrict, dans le cadre d'une conférence organisée à l'Institut d'Etudes Politiques sur le thème de l'Europe des régions : "quelle réalité? quel avenir?"... l'occasion pour nous d'entendre le Maire de la capitale alsaco-européenne réaffirmer son attachement profond à l'Europe de Strasbourg et plus particulièrement à l'Eurodistrict, qu'il a toujours placé au coeur de son mandat.

La principale difficulté à laquelle est aujourd'hui confrontée la construction européenne, qualifiée par Roland Ries de "formidable aventure", est l'absence encore visible de conscience collective et d'opinion publique proprement européenne. Si l'ampleur du projet justifie les difficultés que celui-ci rencontre, révélées à l'occasion des derniers "référendum-sanction", il appartient à tous les niveaux de responsabilités - aussi bien local que régional ou national - de considérer comme un impératif catégorique l'intégration réelle des citoyens dans le processus de construction européenne. Le défi présenté par le Maire de Strasbourg n'est donc pas des moindres: il s'agit bien d'unir dans la diversité... en unissant dans la proximité.

L'Europe à Strasbourg et l'Europe de Strasbourg

Dans le projet d'Eurodistrict tel qu'il est conçu par Roland Ries se rejoignent en fait les deux notions d'Europe à Strasbourg et d'Europe de Strasbourg, c'est-à-dire les institutions d'une part, et d'autre part cette conception de l'Europe propre à Strasbourg, citoyenne et populaire.

L'Europe des régions, et plus encore l'Eurodistrict, sont les instruments de demain, les mieux à même de créer les conditions de l'adhésion des peuples à une Europe dite "de proximité". Il faudrait pour cela d'abord retrouver l'esprit des pères fondateurs, ceux qui avaient il y a 60 ans déjà imaginé sur les bords du Rhin les bases territoriales et symboliques de la nouvelle Europe. C'est ainsi que Strasbourg avait été baptisée capitale institutionnelle européenne.  Selon le Maire de Strasbourg, ce projet initial a été peu à peu perdu de vue au profit d'une guerre "pychrocoline" entre les différentes métropoles institutionnelles, y compris françaises et allemandes.

"Pour faire l'Eurodistrict, il faut être deux"

logo eurodistrict.jpgLes frontières de l'Eurodistrict CUS-Ortenau sont aussi le moyen, selon Roland Ries, de reconstituer cette base territoriale franco-allemande, assise sur une légitimité historique et sur l'existence d'une réelle proximité, d'une "agglomération virtuelle" autour de Strasbourg et de Kehl, "dont il s'agit aujourd'hui de combler les creux". Le grand projet d'agglomération nouvelle et d'urbanisation du secteur du Port du Rhin ("Porte de France" pour les uns et "Zweiländertor" pour les autres) s'inscrit dans cette dynamique, tout comme l'extansion du tram vers Kehl, et comme l'ensemble des projets en cours dans le domaine culturel ou encore médical.

L'action menée jusque là par le Maire de Strasbourg se veut pragmatique. Elle consiste d'une part à doter cet Eurodistrict d'un contenu concret et appréhendable par les citoyens concernés des deux côtés du Rhin, dans une logique de "gagnant-gagnant", et d'autre part à donner un caractère propre à l'Eurodistrict. La récente adoption d'un statut juridique provisoire (GECT), en accord avec l'Union Européenne et les Etats français et allemand, est de ce point de vue significative. Ce statut doit permettre, grâce au travail de la Commission Strasbourg-Kehl, de passer d'une simple coordination a posteriori des politiques publiques locales à une véritable codécision en amont concernant les problématiques communes, tout en tenant compte des spécificités nationales.

Les beaux jours de l'Eurodistrict semblent aujourd'hui à portée de main...

Compte-rendu :  Clarisse Bargain

A savoir : Le Rotaract Club de Strasbourg organise en ce moment dans le cadre des élections européennes un cycle de conférence sur des sujets annexes à l'Europe.

Les élus de toutes les villes de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau se rassembleront ce dimanche 17 mai pour fêter la nouvelle étape de l'intégration transfrontalière : la mise en place du Groupement européen de Coopération transfrontalière. Cette rencontre se conclura par un "Serment des deux Rives". Consultez dès à présent le nouveau site internet de l'Eurodistrict Cus-Ortenau!


Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

14 mai 2009

Le retour des conseils municipaux "transfrontaliers"

« Deux rives, une agglo », titraient les DNA pour saluer la tenue d'un conseil municipal conjoint entre Strasbourg et Kehl le 4 mai dernier.

Dominic-Thirion_1098-740893.jpgC'est en effet à cette date qu'a été officiellement remise au goût du jour une pratique politique oubliée depuis plus de l6 ans : les conseils municipaux « transfrontaliers », donnant un élan supplémentaire à la coopération franco-allemande active dans le cadre de l'Eurodistrict, cher à Roland Ries. Cette forme de coopération renforcée vise bien à « compléter la démarche plus large engagée au niveau de l'Eurodistrict », a d'ailleurs affirmé le maire de la capitale alsacienne et européenne.

Ce conseil municipal aux allures symboliques a réuni Roland Ries et son homologue kehlois Günther Petry, ainsi que Jacques Bigot, président de la CUS et une centaine d'élus venus de part et d'autre du Rhin, à part presque égale. Tous les représentants de la presse étaient invités à assister à l'intégralité des débats consacrés à la définition d'une stratégique économique et urbanistique commune. Il s'agissait avant tout de définir les enjeux communs aux deux villes afin de fixer des orientations structurantes allant dans le sens d'une coopération renforcée à l'échelle de l'Eurodistrict, car l'ensemble des décisions seront remises entre les mains des formations municipales « ordinaires » à l'issue de délibérations "nationales."

Cette réunion marque toutefois un pas de plus vers la création d'un mode de gouvernance conjoint... avant -pourquoi pas- la réalisation d'un statut juridique et fiscal commun tant souhaité par le Maire de Strasbourg.

A l'ordre du jour figuraient principalement le projet « Strasbourg- Kehl Métropole des Deux Rives » présenté à cette occasion aux élus et à la presse,  l'aménagement urbain du secteur des deux Rives dont le Port du Rhin, et l'extension du réseau de tram vers Kehl.

Le projet d'agglomération nouvelle est la réponse commune que veulent apporter la Ville de Strasbourg et la ville de Kehl à l'appel à projets "Ecocité" lancé par le ministère français de l'Ecologie. Les élus franco-allemands ont à ce sujet adopté à l'unanimité une motion dans laquelle ils s'engagent à promouvoir une "réelle agglomération transfrontalière de part et d'autre du Rhin", destinée à former l'épine dorsale de l'Eurodistrict.

tram-cts.jpgLe quartier du Port du Rhin, théâtre de nombreux sacages durant le controversé sommet de l'OTAN, a fait l'objet d'une demande d'aide formulée par le Maire de Strasbourg en personne auprès de l'Elysée, en faveur de son réaménagement et de sa modernisation, engageant plusieurs dizaines de milliers d'euros. En plus de l'extansion de la ligne D du tramway au-delà du pont de l'Europe dont la construction est prévue pour fin 2011 (elle pourrait relier à terme la station Aristide-Briand à la place de la gare à Kehl), un schéma d'aménagement transfrontalier associant Strasbourg et Kehl est en cours d'établissement. Le processus devrait être rapidement lancé, courant 2010.

Toutes les questions en suspens liées à l'Eurodistrict ont été posées par les principaux interlocuteurs présents au cours de cette réunion  politique franco-allemande, y compris les plus épineuses : les frontières de l'Eurodistrict,  l'harmonisation des systèmes politiques, la coopération culturelle, la formation...

Ces conseils municipaux d'un genre renouvelé, initiés au début des années 1990 puis abandonnés en 1998, se tiendront désormais une fois par an en mai, pendant le « mois de l'Europe ». Le prochain aura lieu en 2010 à Kehl. En attendant, les commissions et autres groupes de travail initiés en 1998 ont été réactivés...

Clarisse Bargain

-------------

Le Rotaract Club de Strasbourg organise dans le cadre des élections européennes un cycle de conférence sur des sujets annexes à l'Europe :

Jeudi 14 mai à 18h30 à l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg se déroulera  une conférence sur

"L'Europe des régions : une réalité, un avenir?"

La conférence se déroulera en présence du Maire de Strasbourg, Roland Ries, qui interviendra sur le thème de l'Eurodistrict

Entrée libre (voir le programme)

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

12 mai 2009

9ème rencontre CCI - Sciences

misha.jpgLa neuvième rencontre entre les élus des Chambres de Commerce et d'Industrie d'Alsace, les chefs d'entreprises et le monde de la Science aura lieu le jeudi 14 mai prochain à 17h à la MISHA (Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme - Alsace).

Le débat sera articulé autour du thème suivant : "Les sciences de l'Homme et de la Société : vos partenaires inconnus!"
5797_maxi_logoccialsace.jpgL'objet de la rencontre, organisée en partenariat avec la CCI, la MISHA et l'UDS, sera de faire prendre conscience aux élus et chefs d'entreprise de l'importance du rôle des sciences de l'Homme et de la Société dans leur environnement quotidien. Au programme  : l'économie régionale et l'innovation, les sciences du sport, la mobilité, l'Islam en Alsace...

En présence notamment de :
- Christine Maillard, directrice de la MISHA
- Richard Kleinschmager, directeur adjoint de la MISHA

Pour en savoir plus et s'inscrire (inscription obligatoire), cliquez ici!

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

10 mai 2009

13 mai 2009 - Journée économique du Pays de Bade

Le rendez-vous aura lieu pour la 2ème édition de la Journée économique du Pays de Bade le mercredi 13 mai 2009 dans la nouvelle etsplendide salle "BERLIN" d'Europa-park à Rust.

Doc3.jpgL'évènement réunira plus de 60 entreprises actives de la région trinationale du Bade-Wurtemberg, de l'Alsace et de Bâle et sa région. PME, PMI, artisans de tous secteurs, entrepreneurs, porteurs de projets sont les bienvenus, qu'ils soient simples visiteurs ou exposants!

Pour en savoir plus, cliquez ici!

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus


08 mai 2009

Conversations de la Librairie Kléber "Les Alsaciens, qui sont-ils?"

Rendez-vous à la Librairie Kléber le mardi 12 mai 2009 à 19h pour un débat organisé dans le cadre des conversations de la Librairie Kléber. l'association Culture & Bilinguisme - René Schickele Gesellschaft en partenariat avec le collectif "Lire à dire" vous invite à débattre autour d'une question cruciale et toujours d'actualité :

"Les Alsaciens, qui sont-ils?"

Doc3.jpg
Pour en savoir plus, cliquez ici!


04 mai 2009

Compte-rendu du Forum Académique sur la Sécurité en Europe 2009

Compte-rendu de la première matinée d'interventions et de débat de l'édition 2009 du Forum Académiquesur la Sécurité en Europe - 21 avril 2009

"La communauté transatlantique élargie, une garantie puissante de stabilité?"
FASE.jpg

M. Henri de Grossouvre a eu l'honneur d'ouvrir la liste des interventions au programme de cette 2ème édition du Forum Académique sur la Sécurité en Europe, après le message d'introduction du Professeur Eric Maulin. Celui-ci a félicité l'association RETE-IHEE et son comité de direction pour s'être de nouveau intéressé à un sujet aussi audacieux, avec la liberté de parole qui caractérise l'Université. C'est en effet le succès de la première édition de FASE en 2008 qui a poussé les différents protagonistes à reconduire l'expérience passée. La perspective du Sommet de l'OTAN a également orienté le choix du thème proposé pour cette édition 2009. Martin Mlodecki, directeur de la section Alumni RETE-IHEE a remercié toute l'équipe qui a soigneusement organisé l'évènement, ainsi que l'ensemble des partenaires qui ont rendu possible ces deux journées de conférence et de débat et qui seront sans doute un gage de la qualité des débats. Ceux-ci ont légitimement lieu à Strasbourg, capitale européenne et organisatrice du 60ème anniversaire de l'OTAN cette année. Martin Mlodecki a également lancé un appel à l'Université de Strasbourg pour soutenir les éditions à venir en prenant le relai de l'URS avant de présenter l'ordre du jour.

Giovanni Faleg, ancien étudiant de l'IHEE et président de FASE, a quant à lui souligné l'importance de la durabilité du projet FASE, dont l'édition 2010 est déjà en préparation (www.fase-rete.eu). Il est revenu sur le concept de stabilité -au cœur des débats- et sur celui de sécurité, avec une question : l'accroissement de la sécurité en Europe est-il compatible avec l'action de l'OTAN ?

Il ne s'agira pas durant ce colloque d'apporter des réponses définitives mais bel et bien de comprendre les enjeux réels, avec l'aide de tous les experts mobilisés pour l'occasion, et d'user de son droit de réponse lors des débats.

-----------------------------------------------------------------------------

Henri de Grossouvre a commencé son intervention en remerciant l'ensemble des organisateurs pour l'avoir invité à participer en tant qu'expert des questions d'axes stratégiques à l'échelle mondiale, puis il a salué la dimension internationale de ce colloque ainsi que la participation étrangère en français.

L'objet de l'exposé ici retranscrit a ensuite été présenté. Il s'agit de s'interroger sur les possibilités d'arbitrage au niveau international entre les intérêts divergents qui traversent l'Union Européenne - et les pays qui la composent- les États-Unis et la Russie.  L'OTAN rénovée devra nécessairement prendre en compte la nouvelle donne mondiale selon laquelle des relations économiques de plus en plus étroites se nouent entre des pays européens membres de l'OTAN (comme l'Allemagne, la France ou l'Italie) - fidèles alliés des États-Unis - et la Russie, en dehors de l'alliance (....)

Clarisse Bargain

Lire l'intégralité de l'intervention et des débats

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

02 mai 2009

Journées portes ouvertes du Parlement Européen - dimanche 3 mai 2009

31570.jpgLe mois de mai est maintenant devenu le mois européen de Strasbourg : comme chaque année, le Parlement Européen ouvrira ses portes le dimanche 3 mai de 10h à 18h. L'entrée sera libre pour tous les visiteurs désireux de découvrir l'institution démocratique de l'Union Européenne à Strasbourg, à la veille des élections programmées le 7 juin prochain.

De nombreux stands seront installés à travers tout le bâtiment, le long d'un itinéraire fléché d'une durée d'1h30. Il sera donc possible d'aller à la rencontre des militants européens en tous genres (associations, organismes, institutions) venus présenter pour la journée leurs activités et leur engagement européen.

Parallèlement aux stands, des débats seront organisés et animés par les différents groupes politiques du PE, ainsi que de Europe à Strasbourg.jpgnombreuses manifestations (musicales, festives..) et un parcours permettant quant à lui de découvrir toutes les installations du Parlement européen (salle de presse, hémicycle, zones d'accueil, restaurants, salles de réunions).

Les visiteurs pourront rejoindre le Parlement Européen grâce aux bateaux-mouche mis gracieusement à disposition par le Parlement Européen au départ de l'embarcadère du Palais Rohan.

A noter : L'association présidée par Troy Davis "Pour la Démocratie Européenne", qui milite activement en faveur du maintien du siège du Parlement à Strasbourg, sera présente pour vous exposer ses arguments pro-strasbourgeois et recueillir vos impressions.

A noter également, la participation du Bürger-Forum-Citoyen-Eurodistrict, qui organise à cette occasion une discussion-débat de 11h à 13h, sur le thème : "Neue Dynamik für Europa! - Das Potential der Grenzregionen und wie es für die Konstruktion Europas nutzbar gemacht werden kann". Pour en savoir plus, cliquez ci-dessus!

 

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus