Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 mars 2009

Robert Gates ne viendra pas au sommet de Strasbourg-Kehl

 

CRISE GRAVE AU PENTAGONE

Robert GATES, le secrétaire d'Etat américain à la défense

ne viendra pas au sommet de STRASBOURG-KEHL

 

Robert Gates.jpgLe successeur de Donald Rumsfeld au secrétariat d'Etat à la défense, Robert Gates, (photo de gauche) ne viendra pas au sommet franco-allemand de l'OTAN de Strasbourg-Kehl (dépèche Reuters du 17 mars). L'importance particulière du sommet est pourtant évidente, la France réintègre le commandement militaire intégré de l'OTAN à l'occasion du 1er sommet de l'histoire organisé conjointement par deux pays membres.

Robert Gates ne vient pas en raison de la situation d'urgence aux Etats-Unis. La situation est extrêmement tendue et pourrait aboutir à des réductions drastiques des programmes d'armement de Washington. Et pour la première fois un secrétaire d'Etat à la défense affirme sa volonté de mener à bien une telle réforme et tout indique que cette volonté est prise au sérieux: "even his closest friends acknowledge Gates is in the bureaucratic fight of his life" (Boston Globe).

"Gates va tenter de réduire la production incontrôlée du Pentagone qui est le coeur de la urgent.jpgpuissance du Pentagone (...) c'est une période de troubles paroxystiques qui s'est ouverte pour le Pentagone", or continue Philippe Grasset, "le pentagone est la principale force qui anime et inspire l'activité planificatrice et bureaucratique de l'OTAN".

Cette crise ne sera pas sans conséquences sur la nouvelle OTAN que la France s'apprête à réintégrer, car la bataille du Pentagone va "entraver voire paralyser les processus d'évaluation et de planification stratégique" de l'OTAN et donc de la rédéfinition d'un nouveau concept stratégique de l'organisation atlantique. Cet événement inattendu pourrait paradoxalement constituer une opportunité pour la France. A l'image de son rapprochement surprenant avec la Russie, le président Sarkozy est malgré lui là où on ne l'attend pas...

Voir "La bataille de sa vie" sur le site  De Defensa

Consultez aussi l'agenda des partenairesl'agenda du Forum Carolus

Les commentaires sont fermés.