Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 février 2009

compte-rendu de la Rencontre organisée par le Comité stratégique du Forum carolus le 7 février 2009

 

image002.jpg

Compte-rendu de la rencontre organisée le 7 février 2009 à NEURIED par le

comité stratégique du Forum Carolus.

 

La rencontre a été ouverte par Henri de Grossouvre, délégué général du forum Carolus. Il a tout d'abord procédé à une rapide présentation des interventions programmées à l'ordre du jour avant de revenir sur l'actualité en cours du forum. L'agenda 2009 du forum Carolus sera prioritairement consacré à la conception d'un livre sur l'Eurodistrict CUS-Ortenau destiné à ouvrir un débat constructif sur les différents aspects du projet, à constituer un outil de réflexion et d'action au service de l'exécutif régional et des acteurs de l'Eurodistrict ainsi qu'une référence pour les autres Eurodistricts européens. Henri de Grossouvre a notamment indiqué le résultat provisoire des demandes de financement pour ce projet et relevé la participation de certains contributeurs à la rencontre.DSC00951.JPG

Quelques mots de bienvenue ont ensuite été prononcés par le président du Forum Carolus, Nikolaus von Gayling.

Le tour de table qui a suivi a permis de constater la diversité des participants :

La diversité nationale et linguistique: les interventions et les débats ont lieu principalement en allemand et en français, chacun s'exprimant sans sa langue. Ce principe adopté dès la création du Forum permet de favoriser la compréhension interculturelle. La diversité des acteurs représentés: institutionnels, universitaires, étudiants, acteurs privés et publics. La diversité des approches: des thèmes techniques ont été abordés, notamment la photonique dans l'Eurodistrict, des thèmes artistiques avec la présentation d'un projet théâtral binational, des thèmes historiques à travers le rôle du Triangle de Weimar dans les relations franco-germano-polonaises et un compte rendu de la présentation à Ferette le 31 janvier 2009 du concours Grenzen fließen. La question de la formation n'était pas non plus absente puisque l'INSA a présenté son projet de formation d'ingénieurs bilingues et d'échanges inter-universitaires.

Les potentiels et les obstacles dans le développement d'une coopération franco-allemande dans les différents domaines ont été chaque fois soulignés, ainsi que le rôle clé que pourrait jouer l'Eurodistrict dans le développement uniformisé de l'espace rhénan et dans l'amélioration des conditions de la coopération.

Henri de Grossouvre a ensuite donné la parole aux premiers participants, le professeur Dan Curticapean de l'Université des Sciences Appliquées d'Offenburg, et le Professeur patrick Meyrueis de l'Université de Strasbourg. Ils sont intervenus sur le thème de la Photonique dans l'Eurodistrict "organisation, priorités et perspectives". (Ce thème fera également l'objet d'un chapitre du livre à paraître conçu par le Forum Carolus et portant sur l'Eurodistrict : voir projets du Forum sur le site www.forum-carolus.org).

La tradition de la coopération universitaire et industrielle entre Français et Allemands est ancienne. Elle s'exprime particulièrement dans le domaine de la photonique, secteur de très haute technologie qui fait l'objet d'un partenariat vieux de 20 ans entre la recherche à Strasbourg et à Offenburg. Cette collaboration s'appuie sur un contexte géographique et économique privilégié car il s'agit d'un secteur transversal touchant à des domaines forts de l'économie régionale (médias, énergies, automobile..). Elle obéit à un double objectif : la recherche fondamentale et la valorisation.

Professeur Meyrueis.JPGLe Land allemand du Bade-Wurtemberg affiche aujourd'hui clairement ses priorités pour la Photonique, de même que l'Etat fédéral allemand. Cela se traduit par le développement de projets lourds dans les universités de Fribourg et de Karlsruhe. Il faut à cet égard préciser que le Land concerné est le territoire en Europe qui rassemble aujourd'hui le plus d'emplois dans ce secteur de pointe.

Le LSP de l'Université de Strasbourg et de l'INSA collaborent depuis 20 ans en recherche et en enseignement en photonique avec l'Université d'Offenbourg. Cette collaboration se fait en anglais et a permis la soutenance de thèses co-dirigées conjointement par des enseignants-chercheurs des deux universités. Certains doctorants ainsi formés ont pu créer des entreprises dans l'Eurodistrict, par exemple Genesis à Offenbourg (Dr. Hubert Bertold), et PHOSYLAB à Strasbourg (Dr. Sylvain Fischer).

L'ambition pour l'avenir est d'avoir plus d'enseignements et de recherches menées en commun, en associant des résultats scientifiques et économiques. Il est dans ce contexte prévu de relancer le projet Interreg Photonique Transfrontalier Offenburg-Strasbourg, de favoriser la création de nouvelles start-up et de donner la priorité aux recherches menées en commun dans le domaine des micro technologies photoniques avec deux thématiques prioritaires : médias et énergie, et à travers des coopérations aussi étendues que possibles avec les entreprises de l'Eurodistrict. Dans cet environnement, une conférence est en préparation sur la "photonique verte", c'est-à-dire toutes les technologies avancées associant la photonique et l'énergie durable. Le lieu envisagé est soit Offenbourg soit Strasbourg. Prof. Dr. Curticapean.JPG

L'intervention des Professeurs Meyrueis et Curticapean sur ce thème a suscité de nombreux débats entre les participants, concernant les forces et les faiblesses de la coopération dans ce domaine. Les débats ont concerné l'importance de l'apprentissage des sciences et de la sensibilisation y compris des plus jeunes aux mathématiques. "Die Kinder sollen dadurch Spaß an der Wissenschaft gewinnen. Nicht zuletzt wollen wir durch gemeinsame Vorlesungen auch jungen Leuten, d.h. Schülerinnen und Schülern Interesse an der Wissenschaft vermitteln. Insbesondere sind hier Experimental-Vorlesungen mit beeindruckenden Versuchen aus der Welt der Physik, Optik, Astronomie geplant, die auf beiden Seiten des Rheins stattfinden sollen", erklährt Prof. Dr. Dan Curticapean.

Le problème de la langue dans la coopération a été évoqué à travers la difficulté à mobiliser des volontaires pour travailler dans la langue de l'autre. La fuite des cerveaux est également récurrente car les experts formés en photonique ont souvent un cursus universitaire international qui les poussent à partir à l'étranger, c'est pourquoi il est importer d'encourager la création d'entreprises. Les problèmes administratifs et les différences entre les systèmes nationaux pèsent également sur la coopération.

A venir un résumé des autres interventions...

Contact : Clarisse Bargain, Coordinatrice du projet "Eurodistrict" au Forum Carolus.

Consultez aussi l'Agenda du Forum Carolus & l'agenda des partenaires du Forum Carolus

08:51 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.