Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 février 2009

L’avenir de l’Eurodistrict : nouvelle étape dans l’agenda franco-allemand.

C’était hier que le rapport final sur l’analyse des perspectives d’avenir de l’Eurodistrict a été remis aux responsables français et allemand chargés des Affaires Européennes et de la coopération bilatérale, Bruno Le Maire et Günter Gloser, à l’occasion d’une journée conjointe de déplacement dans les deux pays.

Passerelle du Jardin des Deux Rives

jardin des deux rives.jpg

Au programme de cette journée binationale, une visite franco-allemande du Parlement Européen ainsi qu’un déplacement au sein des services spécialisés de lutte contre l’épilepsie de l’hôpital de Kork, développés dans le cadre de la coopération transfrontalière entre les deux territoires.

La remise du rapport a eu lieu au cours de la visite de la Mairie de Strasbourg par Günter Gloser, Ministre fédéral adjoint chargé des affaires européennes, et son homologue français Bruno Le Maire, successeur depuis décembre 2008 de Jean-Pierre Jouyet au poste de secrétaire d’État français aux Affaires européennes et Secrétaire général pour la coopération franco-allemande.

Cette journée s’inscrit dans la continuité des récentes rencontres franco-allemandes organisées entre les deux secrétaires, engagés de longue date dans la construction d’une Europe politique. Ils avaient notamment ouvert le colloque intitulé « Un ménage à plusieurs ? La France, l’Allemagne et l’Europe face au nouveaux défis du monde », récemment organisé à Paris par EADS, ARTE et la Fondation Robert Bosch.

Rappelons que la fonction de secrétaire général avait été créée par les gouvernements des deux pays à l’occasion du 40ème anniversaire du Traité de l’Elysée le 22 janvier 2003, pour soutenir et affirmer l’enjeu que représente les relations franco-allemandes, tant dans un contexte bilatéral que dans une perspective européenne. Les deux secrétaires ont aujourd’hui pour mission générale de préparer les prochains Conseils des ministres franco-allemands, de dynamiser la concertation gouvernementale entre les deux pays, et de favoriser le rapprochement des sociétés civiles, notamment françaises et allemandes.


Bruno Le Maire et Günter Gloser, le 3 février  2009 à Strasbourg

Bruno La Maire et Günter Gloser.jpg

A l’origine de ce rapport sur l’Eurodistrict franco-allemand se trouve l’ancien Secrétaire délégué aux affaires européennes lui-même, Jean-Pierre Jouyet, qui avait souhaité lancer les préparatifs d’une relance capable de faire écho aux ambitieux projets énoncés par Roland Ries lors de sa campagne municipale. Il a pour cela confié une mission exploratoire à Edwin Vetter et Bernard Cottin, respectivement ancien Ministre du land Bade-Wurtemberg coordinateur allemand pour l’Eurodistrict et codirecteur de la mission Eurodistrict de Strasbourg.

Le rapport final remis hier porte sur le potentiel de la région et l’évaluation des conditions, notamment juridiques, d'un approfondissement de la coopération transfrontalière de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. Il préconise la résolution prioritaire des difficultés quotidiennes des citoyens relatives au droit fiscal et social pour les travailleurs frontaliers, aux échanges entre les écoles, à l’accès aux services téléphoniques, aux soins, ou encore à la coordination des secours. Il s’agirait également pour l’Eurodistrict d’élaborer dans un délai d’un an un plan stratégique concernant la période 2010-2020, capable de créer les conditions d’un rayonnement économique, culturel et scientifique de la région. Les deux secrétaires se sont également accordés sur la nécessité de privilégier une coopération concrète et de proximité dans les domaines suivants: transports, police, santé, retraites, enseignement.

Les étapes à venir dans l’approfondissement de la coopération franco-allemande seront la validation par le Conseil de l’Eurodistrict le 26 mars prochain de la création d’un statut juridique pour l’Eurodistrict, sous la forme d’un GECT, principe communément admis de part et d’autre du Rhin, puis la prestation solennelle et symbolique du « Serment des deux Rives » par l’ensemble des élus de l’Eurodistrict au printemps prochain.


Contact : Clarisse Bargain, coordinatrice du projet "Eurodistrict" au Forum Carolus

Les commentaires sont fermés.