Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 janvier 2009

Le Patriarche Cyrille, Strasbourg et le Vatican...

Patriarche Cyrille.jpgCyrille de Smolensk et de Kaliningrad (photo de gauche) a été élu à la tête de l'église orthodoxe russe le mardi 27 janvier 2009. Il est le premier patriarche orthodoxe russe élu depuis la chute du communisme et la fin de l'Union soviétique en 1991. Il prendra ses fonctions demain, dimanche 1er février. Il était chef du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou depuis novembre 1989 et est perçu comme étant ouvert sur l'Occident et partisan d'un rapprochement avec Rome et les catholiques. Il est un intellectuel brillant et relativement jeune pour la fonction (62 ans). Il est connu internationalement et populaire en Russie où il anime une émission de télévision hebdomadaire à Moscou et a lancé le site Internet du Patriarcat. Il avait été nommé en 1971, dès l’âge de 25 ans représentant de l’Église orthodoxe russe au Conseil œcuménique des Églises.

Au sein du monde orthodoxe russe il est en revanche perçu comme étant trop libéral et trop proche de l'Occident. En l'an 2000, Cyrille a été le principal auteur d’un texte de l’Église orthodoxe russe sur la doctrine sociale du christianisme ; publié en français en 2006 aux éditions du Cerf.

Nous avions déjà attiré l'attention sur le rôle privilégié de Strasbourg pour les discussions en cours sur les rapprochements entre les Orthodoxes et les Catholiques (Lire l'article de Henri de Grossouvre: "Le choix des Russes: Strasbourg", paru dans "Rot un wiss / Vivre l'AlPere Philarete - Photo H de Grossouvre.JPGsace").

Depuis 2005, le père Philarète (photo de droite) est le représentant officiel du patriarcat de Moscou et de toutes les Russies auprès du Conseil de l'Europe à Strasbourg. Le représentant orthodoxe russe à Strasbourg est un émissaire de haut vol. Le père Philarète est recteur de la paroisse de la rue de Niederbronn à Strasbourg. Cette modeste chapelle a été aménagée dans un ancien garage alors qu'une demande d'autorisation de construction d'une plus grande église orthodoxe est engagée depuis plusieurs années auprès de la mairie de Strasbourg. Compte tenu de l'importance des relations avec la Russie pour Strasbourg et l'Europe en général, et compte tenu de la forte représentation de ressortissants orthodoxes à Strasbourg, ce projet serait amplement justifié.

Le mercredi 18 février à 18h à Strasbourg se tiendra une conférence publique sur "l'orthodoxie russe" en la paroisse orthodoxe russe de Tous les Saints, 4 rue de Niederbronn (près de la place de Haguenau, au coin de l'avenue des Vosges).

Cette conférence est ouverte au public et est organisée par l'Association Rhin-Volga. En voici le programme:

-Accueil par le Père Philarète, recteur de la paroisse et représentant du Patriarcat de Moscou auprès du Conseil de l'Europe.

-"Historique sur les origines de l'orthodoxie et ses différences par rapport au catholicisme" et "signification de l'iconostase et de la place de la liturgie dans la tradition orthodoxe" par le père Daniel, recteur de la paroisse francophone orthodoxe Saint Grégoire Palamas et Sainte Attale du Patriarcat de Moscou à Strasbourg.

-"L'influence de l'orthodoxie en Europe" par le professeur Alain Cormont, conférencier, chevalier du Grand Prieuré russe de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. La chorale de la Paroisse de Tous les Saints interprétera quelques chants liturgiques.

Forum Carolus

 

Les commentaires sont fermés.